Le Soldat fanfaron

Le Soldat fanfaron (Miles gloriosus en latin) est la plus longue comédie de Plaute. Adaptée d’une pièce grecque, la comédie de Plaute met en scène un soldat vaniteux prompt à s’attribuer des exploits guerriers imaginaires, qui a donné naissance à un type de personnage récurrent dans le théâtre comique aux époques suivantes.

Pyrgopolinice, mercenaire vaniteux, hâbleur et lubrique a enlevé l’amante du jeune Pleusiclès. Palestrion, ancien esclave de Pleusiclès passé au service du soldat élabore un stratagème pour le châtier et permettre aux deux amants de se réunir.

La première représentation de Miles Gloriosus est donnée à Venise, par la compagnia degli Immortali, dans le cortile du palazzo Pesaro à San Benedetto, le 19 février 1515.

Dans sa chronique, Marino Sanudo nous en livre une critique précise :

Bellissimo fu l’apparato, principalmente quello del cielo sopra la corte, e fra gl’intervenuti contossi l’oratore di Francia col Capo delle Fanterie, coi figli del doge, e con molti gentiluomini e dame, riccamente vestite, fra le quali la moglie di «Zuane Emo» indossava una vesta di stoffa d’oro. Lo spettacolo si compì a sette ore di notte, e poscia si cenò, e ballossi fino a giorno.

Dans les pièces ultérieures, l’on peut penser à Chasteaufort dans Le Pédant joué de Cyrano de Bergerac, et à Matamore dans L’Illusion comique de Corneille.

A Venise, ce soldat fanfaron a donné naissance au Capitan de la commedia dell’arte, qui, au XVIIème siècle est devenu un personnage central du célèbre Carnaval de Venise.

Le capitan

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :