Le maire de Venise veut vendre le fort de Sant’Andrea

Napoléon n’a pas réussi à conquérir le Fort Sant’Andréa, mais la Mairie de Venise oui et pour cela y bâtir un énième hôtel de luxe alors que plusieurs sont déjà en difficultés dans la lagune !

Fort Sant'Andrea

Les vénitiens ont appris cette nouvelle par les médias qui l’ont ébruité contre l’avis du maire de Venise qui aurait souhaité que cette transaction soit faite dans la plus grande discrétion… vous comprendrez pourquoi.

24jan16-nv21

La ville de Venise essaie, depuis des décennies de reprendre possession de parties de territoires dans la lagune qui sont devenues, au fil du temps, des propriétés de l’État italien (anciennes positions militaires, anciens hôpitaux, etc…).

24jan16-nv2

Dernièrement, Rome, pour alléger ses dettes, a donc rétrocédé à la Ville de Venise les îles de La Certosa (qui est déjà mis à disposition d’un investisseur privé qui s’est engagé a y restaurer les bâtiments historiques), et le fort de Sant’Andrea qui protégeait autrefois l’entrée de la lagune à la bouche du Lido.

Aussitôt, le maire de Venise a décidé que ce fort deviendrait un hôtel de luxe, et la délibération qui a été préparée dans le plus grand secret doit être votée aujourd’hui à 17 heures.

Délibération 01

Délibération o2

Délibération 03

Délibération 04

Luigi Brugnaro, qui depuis le mois de mai a été désigné maire de Venise à la tête de la coalition de divers groupements et partis de droite, d’extrême-droite et d’indépendantistes , est l’homme qui avait tenté d’acheter, déjà, l’île de Poveglia pour y construire un lieu d’accueil pour richissimes parvenus.

En réalité, Brugnaro qui n’a jamais digéré l’échec et la terrible humiliation que lui ont infligé les citoyens de Venise aidés par ceux du monde entier, voulait son île depuis longtemps. Le fort de Sant’Andrea sera donc vendu à l’une des nombreuses filiales de la nébuleuse de sociétés que possède cet homme qui s’arrange avec les lois à sa façon.

Cet entrepreneur a bâti sa fortune sur une des failles mise en place par Bruxelles : il embauche des travailleurs par une de ses sociétés implantées dans des pays où le cout de la main d’œuvre est très bas (Roumanie, Croatie, etc…) et les fait travailler sur des contrats obtenus en France, en Italie ou en Allemagne pas d’autres sociétés présentes dans ces pays qui sous-traitent immédiatement. C’est ce genre de pratique, hélas très répandue, qui permet de faire échapper aux fisc des sommes colossales, et qui mettent en péril les régimes de santé et de vieillesse des démocraties européennes.

Comme ces vautours n’aiment pas se mélanger avec la faune d’esclaves qu’ils exploitent, la demande est forte, partout dans le monde, de trouver des lieux paradisiaques, où il leur est possible de se livrer à toutes turpitudes, sans qu’aucun œil inquisiteur ne vienne les troubler.

Luigi Brugnaro aimerait donc transformer le Fort de Sant’Andrea, patrimoine militaire mondial, en lupanar pour parvenus qui viendrait s’ajouter à son patrimoine personnel.

Aussitôt la nouvelle connue, les associations citoyennes vénitiennes se sont mobilisées, et nous avons été prévenus.

Gianluigi

Pour l’Italie, la mobilisation se fait essentiellement sur Twitter, avec les hashtags #urgencespatrimoine #emergenziepatrimoniovenezia #sauvonslefortdesantandrea #veniseendanger

Nous avons ouvert une page dédiée à ce nouveau problème qui montre, encore une fois, que la corruption est un problème endémique de la lagune de Venise (et de toute l’Europe). Nous vous y tiendrons informé-e-s des suites, et de l’organisation de la lutte que souhaitent les vénitiens.

Le jeune pape

Depuis lundi, Venise accueille une équipe pour le tournage de la série télévisée italienne que filme Paolo Sorrentino.

paolo sorrentino

« The young pope » est une série en huit épisodes produit par Sky, en partenariat avec la chaîne HBO et Canal +.

The young pope

En vedette de ce film, un Jude Law sans précédent dans le rôle de Lenny Belardo, le pape Pie XIII.

The young pope2


Dans le casting de cette première œuvre pour le petit écran par le réalisateur napolitain il y aura aussi une actrice oscarisée Diane Keaton aux côtés de Silvio Orlando, Scott Shepherd, Cécile De France, Javier Cámara, Ludivine Sagnier, Toni Bertorelli et James Cromwell.

Venezia, 11/01/16 - Set film "the joung pope" di Paolo Sorrentino - i primi set a Venezia - paolo sorrentino ©Marco Sabadin/Vision - paolo sorrentino - fotografo: Marco Sabadin/Vision

Les scènes sont tournées donc ces jours-ci autour du Tronchetto, Piazza San Marco et Campo San Vio, utilisé pour certaines images de nuit.

Venezia, 11/01/16 - Set film "the joung pope" di Paolo Sorrentino - i primi set a Venezia - stefano accorsi ©Marco Sabadin/Vision - stefano accorsi a palazzo labia - fotografo: Marco Sabadin/Vision

Les secteurs ne sont pas accessibles pendant ces tournages. Serviront de décors également, le palazzo Labia, San Geremia, où Paolo Sorrentino veut enregistrer, lundi prochain, une scène qui mettra en vedette un faux président de la République italienne. 500 figurants ont été sélectionnés pour les besoins du film.

Set del film di Sorrentino in Canal Grande, il cardinale in ambulanza.

Set del film di Sorrentino in Canal Grande, il cardinale in ambulanza.

paolo sorrentino

Voir le site de la série : The Young Pope

In memoriam : David Bowie

En novembre dernier, nous avions évoqué la publicité de la marque Louis Vuitton « L’invitation au Voyage« .

Arizona Muse

Antoine de Saint-Exupéry écrivait au siècle dernier : « Faites de votre vie un rêve et de ce rêve une réalité. » Une phrase qui résume parfaitement le message que Louis Vuitton veut nous faire passer à travers son deuxième opus L’invitation au voyage – Venise.

Retournons quelques siècles en arrière, nous sommes à l’époque de la renaissance italienne (il rinascimento) :

Arizona Muse, poussait donc avec détermination la porte d’un palais d’où s’échappe une musique.

Un homme est assis devant un clavecin. C’est David Bowie. Leurs regards s’accrochent l’un à l’autre. Elle est subjuguée par sa beauté et son élégance, c’est une icône, « l’anglais le mieux habillé de tous les temps » selon la BBC. Le musicien joue I’d rather be high, dernier titre de son album The Next Day dans une version clavecin, inédite, qui semble inventée pour elle. La magie de la musique opère ; Arizona est soudain entourée de personnages plus extravagants les uns que les autres qui semblent surgir d’un rêve…

David Bowie

Le bal masqué bat son plein, les courtisanes ne manquent pas, des regards se croisent et se décroisent, des lèvres s’effleurent, l’érotisme ambiant est palpable. Arizona Muse et David Bowie se lancent eux aussi des regards enflammés. Tandis que le top américain semble vivre un moment extraordinaire, tout en émotions, elle ferme les yeux…

Lorsqu’elle rouvre les yeux, la musique s’est arrêtée. Il fait jour. Tous ont disparu. David Bowie n’est plus là. Dans son sac Vivienne, Arizona trouve une partition, témoignage des instants inouïs, qu’ils ont, tous deux, partagés.

C’est décadent, extravagant, et c’est réalisé par Romain Gavras. Nous vous laissons découvrir les images du making off.

Véritable icône vivante, David Bowie n’a cessé depuis ses débuts de faire bouger les frontières entre réel et imaginaire, masculin et féminin, flamboyance et apocalypse. A l’image de Louis Vuitton, il ta raversé les époques, les âges, les générations, s’aventurant toujours plus loin pour créer de nouvelles tendances pop, rock, funk, disco.
Dandy glam chic, David Bowie était connu pour son style unique sans cesse réinventé, il puisait son inspiration dans une intarissable curiosité de toutes les cultures.

Le film fut annoncé par une campagne très ciblée sur les réseaux sociaux.

fb-lv

Pour terminer, nous avons choisi de vous présenter la version « longue » de ce film, d’une minute trente (contre 60 secondes pour la version TV).

Nous remercions le service de presse de la maison Louis Viuton pour l’aide apportée et le matériel mis à disposition.

LV-jonque

Pont du Rialto

Une photo prise vers 1940… à l’époque, il y avait une station essence en face du pont du Rialto…

Benzina

Évidemment, retrouver la trace d’une station d’essence, même près du ponte del Rialto, a été très difficile, même la mémoire de nos plus anciens amis semble avoir occulté ce souvenir.

Et voici la carte postale trouvée par notre lectrice Muriel sur E-Bay :

$_57

Ludwig Johann Passini

Ludwig Johann Passini (né le 9 Juillet 1832 à Vienne, mort le 6 Novembre 1903 à Venise) était un peintre autrichien, fils du graveur Johann Nepomuk Passini.

Ludwig Johann Passini 1893

Après de premières leçons artistiques données par son père, il a fréquenté l’Académie des Beaux-Arts de sa ville natale, où il fut l’un des étudiants des peintres Joseph Führich et Léopold Kupelwieser.

Ludwig Johann Passini

En 1850 toute la famille Passini s’installe à Trieste.
Un peu plus tard, Ludwig s’installe à Venise, où il fréquente l’atelier de Karl Werner et s’y familiarise avec la technique de l’aquarelle, vers la fin des ses études il a accompagné Werner lors de son voyage d’étude en Italie.
Entre 1853 et 1870, Passini a vécu à Rome, où il a commencé à se faire connaître avec la peinture de genre.

Ludwig Johann Passini

C’est à partir de 1873 que Ludwig Passini s’installe pour le reste de sa vie à Venise.
Ses aquarelles tardives présentent souvent des scènes de la vie populaire vénitienne.

Ludwig Johann Passini3

Ludwig Passini est décédé le 6 Novembre 1903 à Venise.

Anna Passini au balcon du Palazzo Priuli

Régate des Befane

La légende raconte que la Befana apporte aux enfants du charbon ou du chocolat. A Venise, l’amour de la rame veut que le 6 janvier, les cinq meilleurs rameurs de plus de cinquante-cinq ans s’affrontent sur le Grand Canal, déguisés en Befana.

Regate des Befane 2016 - Matteo Chinellato

Regate des Befane 2016 – Matteo Chinellato

La Befana est une figure typique du folklore italien. Son nom vient de la déformation d’Épiphanie en italien (Befana Epifania).

La légende raconte qu’en allant apporter leurs cadeaux à Jésus, les Rois Mages ont rencontré la Befana. Ils lui ont demandé de venir avec eux mais elle a refusé, disant qu’elle avait trop de travail à faire à sa maison. Elle s’est ensuite rendu compte qu’elle avait eu tort de ne pas aller avec eux. Aussi elle a filé avec son balai à la recherche des Rois Mages, portant ses propres cadeaux pour l’Enfant Jésus. Mais elle ne les a jamais rattrapés. On raconte que la Befana cherche encore l’Enfant Jésus.

La nuit de l’Épiphanie, la Befana passe en laissant des cadeaux pour les enfants, imitant les Rois Mages apportant des cadeaux à Jésus. La Befana à l’air d’une sorcière sympathique, avec une verrue sur la figure et des habits déchirés. Elle vole sur un balai et descend dans les cheminées pour apporter des jouets pour les filles et les garçons.

Regate des Befane - 2016

Chaque année, le 6 janvier au matin, des hommes déguisés en vieilles femmes avec des balais (befana) font la course sur le Grand Canal à bord d’embarcations diverses. Ils incarnent ainsi la sorcière Befana qui apporte des cadeaux aux gentils enfants et du charbon à ceux qui ne l’ont pas été. Le Pont du Rialto est décoré pour l’occasion d’une chaussette géante qui matérialise la ligne d’arrivée.

Regate des Befane - 2016a

Regate des Befane - 2016y

Le maire de Venise a ensuite longuement posé en compagnie des vainqueurs…

Regate des Befane - 2016t

Regate des Befane - 2016e

Donne per l’inferno

Les débuts dans la cité d’une célèbre compagnie de revue qui faisait une tournée dans le nord de l’Italie, à la période de Noël 1944, firent sensation.

Le rationnement de nourriture étant allégé, il était permis d’avoir à sa disposition quelque pâtisserie.

La publicité de la compagnie grand spectacle Bruno, pour la première au théâtre Malibran de la revue « Femmes à l’enfer » programmée à 20 heures le samedi 23 décembre 1944, annonçait sur le quotidien Il Gazzettino : « A l’élégance du spectacle et à la somptuosité de la mise en scène contribuera, dans la seconde période, un défilé de modèles. Tous les costumes de la revue et des modèles ont été créés tout exprès par Lucina Cigolotti et chez Bruno. Fourrures La Motta. Scènes réalisées par Mayer. 30 demoiselles de la mode. 20 diables du rythme« .

Ce fut les débuts de Livia Nouguette, oubliée désormais, souvent présente dans la compagnie du comique Renato Rasel, dans les années 50.

Cette fascinante jeune femme d’origine noble, attirée par les lumières de la scène se nommait, en réalité, Livia Bandiera. Elle appartenait à la même famille vénitienne que les frères Attilio et Emilio Bandiera, fusillés par les Bourbons en 1844.

Malgré le gel d’un hiver très froid, le couvre-feu et l’obscurité, les gens avaient encore envie de se divertir, à tel point que, même après la première, les soirées suivantes firent salle comble.

Le Malibran, qui servait aussi de cinéma, fut l’unique théâtre qui pouvait abriter jusqu’à la fin des années 60 des spectacles de revues. Au milieu des paillettes, plumes d’autruche, des ballerines à couper le souffle munies de l’indispensable puntino, le petit cercle adhésif positionné de manière à cacher l’auréole qui entoure le sein et les tétons, des dispositifs scénographiques aux effets spectaculaires, un grand orchestre, se produisirent sur cette scène des artistes à la renommée indiscutable : Wanda Osiris, Delia Scala, Carlo Dapporto, Macaio, Walter Chiari, Ugo Tognazzi.

En 1952, pour Gran Baldoria, écrite par Giovaninni et Garinei, se produisirent le Quartetto Cedra, Isa Barzizza, les superbes filles anglaises Bluebells.

Finalement, profitant du relâchement des freins moraux et ayant abandonné les « scaphandres », les filles purent exhiber quelques centimètres en plus d’épiderme et oser le deux-pièces sans susciter scandale.

Revue - 1944

Le jour du premier pétrolier

Depuis la fin de la guerre et jusque dans les années 1970, les pétroliers passaient devant le bassin de San Marco et empruntaient le canal de la Giudecca pour aller à la zone pétrochimique de Marghera.

Mais l’arrivée de pétroliers toujours plus gros et des super tanker modernes, cette voie devenait restrictive. Aussi, le partisans du modernisme, au nom du progrès, décidèrent de creuser un nouveau canal, une sorte de voie rapide pour pétroliers géants.

Le canal des pétroliers (canale dei petroli) fut inauguré en grande pompe le 8 avril 1970, lorsque 5 pétroliers de 40.000 tonnes franchiront pour la première fois la passe de Malamocco et emprunteront le canal qui la relie à Marghera.

C’était l’issue de dix ans de luttes et de travaux titanesques qui avaient débuté, après un grave accident à bord d’un pétrolier ancré à Marghera, le 13 septembre 1960. De suite, on se posa la question : et si cela arrivait devant San Marco ?

On creusa donc un nouveau canal, dont les conséquences écologiques sont dramatiques aujourd’hui.

Un canal qui fut emprunté pour la toute première fois par le Agip Cortemaggiore, un pétrolier de 19.000 tonnes le 16 décembre 1969.

Agip Cortemaggiore

Le baiser de l’Excelsior

A l’occasion de la Biennale de Cinéma de Venise de 1955, Sofia Villani Scicolone (mondialement connue sous son nom de scène : Sophia Loren) pose en robe estivale fleurie dans le décors de l’hôtel Excelsior, au Lido de Venise.

Sophia Loren

Pendant cette séance de photographies, elle est rejointe par sa sœur, Anna Maria Villani Scicolone. Les paparazzi présent, continuent de prendre des photos, et demandent aux deux sœurs de poser ensemble.

Sophia Loren et Anna Maria Scicolone 003

The Sisters

Anna Maria est la fille illégitime de l’ingénieur Riccardo Scicolone et Romilda Villani, professeur de piano et sosie de l’actrice Greta Garbo. Elle est la cadette de Sofia, son unique sœur. Elles passent une enfance et une jeunesse difficiles à Pouzzoles, à une quinzaine de kilomètres de Naples avec leur mère.

Elle épousera Romano Mussolini en 1962, fils du Duce Benito Mussolini. Romano Mussolini est le troisième fils du dictateur Benito Mussolini et de Rachele Guidi. Il n’a jamais eu d’activité politique, et s’est au contraire affirmé comme l’un des meilleurs musiciens de jazz italiens.

Anna Maria Scicolone mène une de chanteuse et de personnalité de la télévision italienne. Ils ont deux filles, Alessandra et Elisabetta. Auparavant députée (1992-2004 et 2008-2013) et sénatrice (2013-2014), Alessandra Mussolini est députée européenne depuis 2014, avec Domenico Scilipoti et les députés de la Ligue du Nord, c’est également la seule élue du Peuple de la liberté à ne pas voter la confiance au gouvernement Monti le 18 novembre 2011.

Sophia Loren & Anna Maria Scicolone 002

A un moment, Sophia embrasse fraternellement sa sœur, ce qui a pour effet d’exciter les paparazzi présents… surtout ceux qui ont manqué ce bref instant de tendresse et de complicité fraternelle.

Sophia Loren & Anna Maria Scicolone 005

Un abbrassio, un bacio !!

C’est le chahut dans la meute, les photographes crient et gesticulent, la séance jusqu’alors calme devient la foire.

C’est alors que tout bascule, Sophia saisit sa sœur à deux mains, et l’embrasse à pleine bouche dans un baiser qui n’a plus rien de fraternel.

Sofia embrasse Anna

Sophia Loren et Anna Maria Scicolone 011

La nostra democrazia è sterminio

Il est minuit et demi, ce 12 décembre 1979 lorsque Gemma Schiocchet Lis est reveillée par des hurlements terrifiants provenant de la corte Canal, dans le sestiere de Santa Croce.

Corte Canal

Certains pensent que des profondeurs de la terre, des énergies néfastes s’échappent en des points bien précis. Cette zonne de Venise, dans le quartier de Santa Croce est certainement l’un d’eux : c’est près de là que se trouve San Zan Degola et où se trouvait la taverne de Biasio, Il Mostro di Venezia.

 Jute une coïncidence ?

Cette nuit, au pied des palais si proches de la gare centrale, en face du numéro civique 656 se joue un drame.

Gemma entends des cris, se lève et va à la fenêtre.

Dans la pénombre des réverbères, elle voit deux personnes qui en poursuivent une autre. Il rattrapent ce jeune homme juste en face de sa fenêtre et le jettent violemment, à plusieurs reprises contre le mur.

Puis, les deux assaillant sortent des couteaux de leurs vestes, et les lames s’enfoncent à plusieurs reprises dans le corps de leur victime, dans le dos, la poitrine et à la tête. Ce jeune homme finit par s’effondrer sur le sol dans une mare de sang pendant que ses meurtriers prennent la fuite.

De suite Gemma, qui a tout vu, appelle à l’aide, mais il est déjà trop tard pour Claudio Costa, un jeune toxicomane de vingt-deux ans qui a succombé.

Dans un premier temps, la police privilégie la thèse d’un règlement de compte entre consommateurs de hachisch, et arrête même deux amis de la jeune victime : Gianni Zanata et Salvatore Sedda.

Rio Marin

Cependant, le témoignage très précis de Gemma les met hors de cause, et permet aux policiers d’établir un portrait robot des deux tueurs.

A une trentaine de mètres du corps du jeune toxicomane, ils découvrent une paire de lunettes de soleil, de type Ray-ban qui n’appartiennent pas à la victime, mais sont souillées de son sang. C’est le premier des indices qui les mèneront jusqu’aux deux assassins.

Ils parviennent à retracer avec assez de détails le scénario des faits :

Tout a commencé sur le campo dei Tedeschi, puis s’est poursuivi le long du rio Marin.

En novembre 1980, la rédaction de Mestre du Gazzetino reçoit une enveloppe, envoyée de Bologne, qui contient une sorte de manifeste écrit en caractères pseudo-runiques et garnis de symboles nazis : l’aigle du Troisième Reich, la croix gammée et la devise « Gott mit uns ». Il est signé d’un acronyme étrange « Ludwig« .

Revendiations Ludwig

Cette lettre revendique trois meurtres : celui de Guerrino Spinelli, 33 ans, dont la voiture où il dormait à été aspergée d’essence avant d’y mettre le feu, le 25 août 1977. Celui de Luciano Stefanato, un serveur, gay, de 44 ans, poignardé dans sa voiture le 18 décembre 1978 à Padoue, et enfin, celui de Claudio Costa.

« Ludwig » va ainsi continuer à s’attaquer à des personnes jugées « différentes » et des « lieux de vices » …

Ces meurtriers en série vont sévir dans tout le nord de l’Italie jusqu’au 4 mars 1984 à Castiglione, quand, alors qu’ils charriaient des bidons d’essence pour mettre le feu à une boite de nuit, un lieu de perdition et de corruption, ils sont pris en flagrant délit par les carabiniers.

ludwig

Wolfgang Abel et Marco Furlann nés en 1959 pour le premier, en 1960 pour le second ont commis au moins 28 meurtres dont seulement 15 leur ont été reprochés par la justice.

2011-08-13_162304

Le 10 février 1987, après plus de 21 audiences auxquelles les deux accusés ne se sont jamais présentés, la cour d’assises de Véronne les a condamné à 30 ans de réclusion chacun.

Pour aller plus loin : Storie di fuoco, sangue, follia de Monica Zornetta, chez Dalai Editore (18 ottobre 2011) ISBN-13 : 978-8866202578

 Ludwig. Storie di fuoco, sangue e follia

Pugilat à la mairie de Venise !

Depuis que Luigi Brugnaro a été élu maire de Venise, les responsables et compétiteurs des associations de régates à Venise demandaient à être reçus.

Ce n’est qu’hier, à la veille de la cérémonie de remise des prix de la Régate Historique, que cette réunion à été organisée, les régates traditionnelles à Venise ne semblant pas être une priorité pour la nouvelle équipe municipale.

Se sont donc présentés à la Ca’ Farseti, mairie de Venise, Gaetano Bregantin, le président de l’association, Roberto Busetto, Rudi Vignotto, Gloria Rogliani, et, le secrétaire, l’avocat Marino Almansi, pour être reçus par le nouveau maire, pour la première fois depuis qu’il a été élu en mai.

Régate Historique 2015

La délégation est entrée dans la grande salle du conseil, où, outre le maire, les attendait le conseiller municipal délégué à la Voga e alle Tradizioni, le juriste Giovanni Giusto, qui, il y a deux ans, fut lui aussi président de la coordination des associations de l’aviron.

A un moment de la discussion, il a été dit, de la part des marins « La ville ne fait rien ! » (sous entendu, on attend les subventions, d’être reçus et entendus, de savoir quoi pouvoir faire l’an prochain, etc.)

Il était simplement question de rémémorer au maire fraîchement élu, les promesses de campagne électorale, qu’il a fait il y a quelques mois. « Abbiamo una battaglia comune per la città, vogliamo rilanciare la voga e le nostre tradizioni. Non sembra questo l’atteggiamento migliore per lavorare insieme. » disait le candidat… au mois d’avril dernier.

Le maire a perdu son sang froid et a commencé à hurler, injurier et menacer.

Luigi Brugnaro hors de lui à l'issue de la réunion

Lorsqu’ils ont accusé Giusto de n’avoir jamais répondu à leurs demandes de le rencontrer, celui-ci n’a rien eu d’autre à rétorquer que « ma mère était malade » avant de se jeter sur eux pour tenter de les frapper.

La réunion s’est terminée en rixe que les huissiers, intervenus rapidement, ont eu quelques peines à calmer.

Le quotidien vénitien La Nuova di Venezai e Mestre parle de scène de far-west !

La remise des prix de la Régate Historique, qui devait avoir lieu aujourd’hui au Malibran est reportée à… plus tard ?

Décidément, la nouvelle équipe municipale n’a pas encore fini de nous faire rire (de honte).

The Merchant of Venice

The Merchant of Venice01

Le Marchand de Venise (William Shakespeare’s, The Merchant of Venice) est un film américano-italo-anglo-luxembourgeois de Michael Radford sorti en 2004, et une adaptation de la pièce éponyme de William Shakespeare écrite entre 1596 et 1598.

The Merchant of Venice05

Le film suit la vie des quatre personnages principaux au travers de leurs dessins propres et de leurs interactions. Si le film est fidèle au texte original, l’antisémitisme de l’époque de Shakespeare a toutefois été atténué pour être compris des spectateurs ne connaissant pas le contexte historique du Marchand de Venise.

The Merchant of Venice02

Le film se déroule dans la capitale de la République de Venise ; Venise et à Belmonte Calabro, où réside Portia. Le personnage de Bassanio, doit, afin de demander sa main, passer une épreuve imposée par le défunt père de Portia et réunir 3 000 ducats pour financer son voyage. Il demande à son ami, le marchand Antonio de les lui prêter. Cependant, comme tous les navires de ce dernier sont en mer, Antonio emprunte la somme à un usurier juif, Shylock en échange d’un contrat particulier. Shylock, qui déteste Antonio (qui prête sans usure à ses amis et le malmène constamment) lui impose une condition : en cas de défaut de paiement, Shylock sera libre de prélever une livre de chair sur Antonio. Antonio signe et la quête de Bassanio débute. Le film débute avec un texte et un montage de la façon dont la communauté juive est maltraitée par la population chrétienne de Venise. L’un des derniers plans du film attire également l’attention sur le fait que, comme n’étant plus juif, Shylock est chassé par sa propre communauté et n’est plus autorisé à vivre dans le ghetto de Venise.

The Merchant of Venice03

Comme la plupart des réalisateurs qui adaptent Shakespeare, Radford ne choisit donc pas de débuter son film par les premiers mots du texte dramatique, mais hors champ ou au-delà du texte, sur un mode visuel ou « pré-textuel » destiné à montrer le contexte et à englober le récit dramatique dans un récit filmique plus large. Par exemple, les séquences d’ouverture offrent souvent des vues de cité filmées en plans d’ensemble, sortes de « cityscapes » attractifs qui permettent d’introduire le spectateur sur le lieu de l’action sur un mode didactique et descriptif.

The Merchant of Venice06

La séquence alterne donc les vues de la foule bigarrée et compacte qui se presse sur le Rialto, les hommes coiffés de l’infamant couvre-chef et le rouleau historique explicatif : « In the daytime any man leaving the ghetto had to wear a red hat to mark him as a Jew ».

The Merchant of Venice04

Les vues de masques grinçants de la commedia dell’arte ou les visages aperçus de manière fugitive dans la foule, Antonio (Jeremy Irons), puis plus loin Shylock (Al Pacino) filmé en plan rapproché, sont suivis du texte à nouveau : « The Jews were forbidden to own property. So they practised usury, the lending of money at interest. This was against Christian law. […] The sophisticated Venetians would turn a blind eye to it, but for religious fanatics, who hated the Jews, it was another matter… ».

Previous Older Entries

Tous les articles des derniers mois…