L’Osservatore Veneto

Gasparo Gozzi est né à Venise, dans la maison familiale située au numéro 1939 du sestiere de San Polo. Il était l’aîné des onze enfants de Jacopo Antonio et Angela Tiepolo.

La famille Gozzi était venue de Bergame au XVIème siècle et avait fait sa fortune sur le négoce de biens fonciers dans l’arrière pays. Au XVIIème siècle, ils avaient obtenus le titre de comtes sur leurs propriétés, mais leur fortune s’amenuisa, de sorte que seuls Gasparo et Francesco purent faire des études solides. Carlo, un autre frère qui deviendra aussi un célèbre homme de lettres n’a reçu que l’enseignement privé de prêtres médiocres.

Suite de la Gazetta veneta, L’osservatore veneto est un bi-hebdomadaire lancé par Gasparo Gozzi le 4 février 1761.

A travers des lettres, des dialoges, des histoires, des romans et surtout des portraits, il se proposa alors de donner un jugement sur la société et les coutumes de ses contemporains.

Si la parution qui prit fin l’année suivante, fut de courte durée, L’ossevatore veneto reste le chef d’œuvre de Gasparo Gozzi.

L'ossevatore veneto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :