L’art du verre

Nicolò Canco, Muzio da Murano et Francesco da San Bortolomio concluent le 5 février 1317 une entente avec un maître verrier allemand qui vitrum a speculis laborare sciebat, et fecerunt ipsum dictam artem laborare in Venetiis *

* qui savait comment travailler le verre et à qui il ont fait travailler à la manière de Venise.

Il est dit dans le contrat que, en vertu de la présente convention, le maître verrier devra travailler à Venise et en garder les secrets de fabrications.

Cependant, l’évasion de Venise, après un court séjour, du maître allemand, avant de reprendre son activité dans son pays, confirme que les vénitiens étaient déjà passé experts dans la fabrications des miroirs depuis des temps très reculés, au point d’attirer les convoitises et l’espionnage industriel.

Fresque verrier grand canal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :