Red Canzian à Venise

Je voulais appeler ce livre "J’ai vu soixante fois s’épanouir le calycanthus"

Je voulais appeler ce livre « J’ai vu soixante fois s’épanouir le calycanthus »

 

Red Canzian admire la fleur du Calycanthe, car elle est la première à s’épanouir, et, dès le mois de janvier embaumer l’air de la lagune. Et il pense que la fleur de cet arbuste est comme lui, courageuse et novatrice.

Pour la première fois Red Canzian dit tout sur lui-même. Sa vie, avec des hauts et des bas, le public et le privé. Son enfance, sa famille, ses passions de la peinture aux bonsaïs, le choix éthique de devenir végétalien.
Et bien sûr, la musique, depuis les débuts dans les années soixante à nos jours.

Red Canzian a Venezia - Libreria Goldoni

« Ho voluto intitolare questo libro « Ho visto sessanta volte fiorire il calicanto » non solo perché anagraficamente purtroppo i conti tornano, ma perché il fiore calicanto, che pochi conoscono, viene apprezzato veramente solo quando lo scopri, lo conosci, oltre l’apparenza, e io, nel calicanto, riconosco un po’ di me, del mio modo di vivere. È un fiore coraggioso e pioniere, ed è il primo ad aprirsi a gennaio, molto spesso sui rami ancora ricoperti di ghiaccio, quando gli altri fiori non sono che una promessa addormentata dentro a piccole gemme chiuse. Il fiore del calicanto non colpisce per la forma o il colore, ma emana un profumo così particolare, intenso e avvolgente che non si può scordare, lascia la sua traccia. E io la mia vita ho sempre cercato di viverla proprio così, a costo di rompermi il naso per stare davanti, in prima linea – ma senza velleità – con una gran voglia di fare, di arrivare al cuore delle persone per quello che realmente ero, e con la speranza di riuscire a lasciare la mia piccola impronta. E poi il calicanto ha in sé la parola « canto », e il canto è un bel modo di interpretare la vita! »
Per la prima volta Red Canzian racconta tutto di sé. La sua vita, con gli alti e i bassi, il pubblico e il privato. L’infanzia, la famiglia, le sue passioni dalla pittura ai bonsai, fino alla scelta etica di diventare vegano.
E ovviamente la musica, dagli esordi negli anni Sessanta fino ai giorni nostri.

Libreria Goldoni

Dimanche 6 octobre 2013

17:30 – 19:00 heures

Venezia Calle dei Fabbri, 4742

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. RANLIAL
    Oct 04, 2013 @ 09:27:35

    Je ne connais pas cette fleur ; j’aurai bien aimé voir une photo ..Je vais chercher.

  2. oliaiklod
    Oct 04, 2013 @ 09:39:07

    C’est l’arbuste à fleurs jaunes qui est en photo sur la couverture du livre (dans notre article).
    Pour tout savoir sur le genre Calicanthus, voir :
    Calicanthus Floridus, à fleurs rouges : http://nature.jardin.free.fr/arbuste/bl_calycanthus_floridus.html
    Calicanthus praecox, à fleurs odorantes jaunes, probablement celui dont il est question : http://dianthus74.free.fr/Flo%20hivernale/Chimonanthe.htm

  3. RANLIAL
    Oct 04, 2013 @ 09:39:24

    Après recherche , je connaissais cette fleur , mais ne savais pas son nom. Que la lagune doit être belle en cette saison !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :