Fuorirotta. L’autre Plan de Venise

Pour de nombreux touristes qui viennent un jour à Venise, se retrouver dans ce labyrinthe de ruelles étroites relève de l’impossible.  Pour beaucoup d’amateur de la Sérénissime, par contre, c’est en se perdant dans Venise que l’on peut encore découvrir quelques trésors cachés.

C’est pour les touristes qui se perdent que la Mairie de Venise a, pour la deuxième année consécutive, fait éditer la carte de la ville : Fuorirotta. L’altra Mappa di Venezia.

L’autre carte de Venise est une carte de la ville inhabituelle qui rassemble des informations, des conseils, des idées pour vivre à Venise dédiée à un mode de vie durable.

Fuorirotta concentre des informations et des idées pour tous ceux qui veulent marcher dans une Venise insolite et conscience, en profitant des opportunités offertes par la lagune et le continent, à la différence des cartes touristiques communes, destinée à suggérer des modes de vie et les habitudes de consommation originales et responsable, respectueuses de l’environnement et qui soutiennent, à travers la promotion du développement économique et culturel, la durabilité et le respect de l’identité locale.

C’est un guide avec des informations alternatives au tourisme de masse, qui suggère quelques règles simples pour se conformer à la ville et profiter des meilleurs aspects : d’une part le guide vous apprend à utiliser les transports en commun ou comment ne pas dégrader les ponts en traînant vos valises. D’autre part, il vous indique où vous pouvez profiter de la verdure des parcs et des jardins publics, trouver de nouveaux lieux et des itinéraires, parcourir les marchés de produits frais locaux, manger une cuisine bio locale, faire des achats dans les magasins du commerce équitable. Et, important dès qu’il fait un peu chaud, la carte indique les points d’eau potable publics et les fontaines de la ville, ainsi, vous ne serez pas la proie des vendeurs à la sauvette qui multiplient par dix, les jours de grosse chaleur, le prix de la bouteille d’eau minérale en provenance directe du supermarché voisin.

L’autre est un plan de Venise a été coordonné par le Settore Turismo della Città di Venezia, avec la participation de la Direzione Ambiente e Politiche giovanili, du Settore Sviluppo economico, Politiche comunitarie e Processi partecipativi, et de l’Osservatorio Politiche di Welfare.

Cette nouvelle édition de la carte, le contenu a été mis à jour et élargi par rapport à la précédente édition (2012-13) , est disponible en italien et en anglais et sera distribué à Venise et Mestre en vingt mille exemplaires, imprimés sur du papier recyclé ; la version en ligne est disponible directement sur ​​le site institutionnel de la ville de Venise à l’adresse : Fuorirotta. L’altra Mappa di Venezia

Le puzzle d’une des emblèmes de Venise

Constance, qui sera affublé du qualitatif de Chlore très certainement en raison de la pâleur de son teint, naîtra au sein d’une famille modeste des rives du Danube. Il fera carrière dans les légions romaines et sera nommé gouverneur de Dalmatie dans les années 280. Il épousera alors Hélène, fille d’un aubergiste, qui lui donnera un fils (Constantin) et sera par la suite canonisée. On lui prête d’avoir ramené à Venise « la tête de Saint-Georges »

Les personnages :
Constance Ier, Gaius Flavius Valerius Constantius, dit « Constance Chlore » (Chlorus : le pâle) (v. 250 – 306) est césar du 1er mars 293 au 1er mai 305 et empereur romain du 1er mai 305 au 25 juillet 306.
Constance sera nommé Préfet du Prétoire en 288. Dioclétien instaurera la Tétrarchie (gouvernement de quatre souverains) en dotant la tête du pouvoir, en 293, de deux Césars chargés d’assister les deux Augustes (co-empereurs). Constance deviendra le deuxième personnage de la partie occidentale de l’Empire dirigé par Maximien qui portera dès lors le nom de Maximianus Herculius (Maximien Hercule).

Les Tétrarques (vers 305 ap. J.-C.). Porphyre. Basilique Saint-Marc de Venise.

Quand Constance Chlore est appelé à participer à la tétrarchie, il doit épouser la fille de son supérieur hiérarchique Maximien, Théodora, et, par conséquent répudier Hélène (si elle était réellement son épouse). Aucun document n’atteste d’une quelconque répudiation.

Hélène (mère de Constantin)
Elle serait née d’après l’historien Procope (VIe siècle) à Depranum dans la province de Bithynie en Asie Mineure (et dans l’actuelle province de Yalova en Turquie), cité dont le nom fut modifié après sa mort, par son fils Constantin, en Helenopolis. D’après l’évêque et historien Eusèbe de Césarée elle aurait eu environ 80 ans lors de son retour de Palestine vers l’année 327 et donc serait probablement née entre 248 et 250. On ne sait que très peu de choses sur le début de sa vie, mais d’après Eusèbe, elle était d’origine très modeste, et d’après Saint Ambroise elle avait été « servante d’auberge » (stabularia). On ne sait avec certitude où elle rencontra Constance Chlore, mais ce fut peut-être en Asie Mineure lorsque Constance, officier de l’empereur Aurélien, participa à la campagne contre la reine Zénobie (271-273). Certaines sources la mentionnent comme son épouse, d’autres comme sa concubine.
Après l’avènement de Constantin, Hélène retrouva une vie publique à la cour et reçut le titre d’Augusta en 325. Elle mourut en 330 avec son fils à ses côtés.
Canonisée, elle est considérée comme sainte par les églises catholique et orthodoxe, sa fête est fixée au 18 août pour les catholiques et au 21 mai pour les orthodoxes, qui fêtent le même jour Hélène et Constantin (« Fête des très Grands Souverains Constantin et Hélène, égaux aux apôtres »).

Église San'Elena à Venise

Georges devint un des saints patrons de Gênes, Venise et Barcelone, puis celui de l’ordre Teutonique. En outre, Saint Georges est, dans toute la chrétienté, le patron des chevaliers. Né en Cappadoce de parents chrétiens, Saint-Georges fut officier dans l’armée romaine. Victime des persécutions antichrétiennes de l’empereur Dioclétien (A.D.303), il fut livré dans la ville de Lydda (Lod en Israël) à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.) auquel il survécut miraculeusement avant d’être décapité. Les actes de ce martyre ont été rédigés au VIe s. par Pasicrates.

Saint Georges en train de terrasser un Dragon sur la façade de la Scuola des Dalmates

Sous le Saint Georges se trouve une inscription :
“BENI LASCIATI ALLA SCVOLA DI SAN
ZORZI DELLA NATIONE DE SCHIAVONI
IN VENETIA DAL Q S POLO DI RADO
ET FABRICATI DEL MDLXXIIII”

Fuyant les hordes barbares qui pillaient et incendiaient tout sur leur passage, les populations de Vénétie trouvèrent refuge dans les iles sauvages de la lagune. Ainsi naquit Venise, selon la tradition en 421 de notre ère. Venise tissa des liens commerciaux étroits avec Byzance. L’empereur byzantin avait choisi le patron de la ville :  Saint Théodore.

Saint Théodore était le premier patron que s’était donné la République de Venise jusqu’au moment où arriva ce qu’on pourrait appeler la destitution du Saint patron de Venise. On lui attribua l’exploit d’avoir mis à mort un dragon, comme Saint Georges et Saint Dimitri.

Saint Théodore - original Palais des Doges

Avec le temps, Venise voulut affirmer sa volonté d’indépendance (religieuse, politique) et montrer sa puissance. Par défi, elle se choisit un autre protecteur : en 832 on ramena d’Égypte le corps de Saint Marc et on l’enterra dans la Basilique en grande solennité. En s’appropriant ces reliques, Venise affichait son ambition d’être considérée comme l’une des plus importantes cités de la Chrétienté, et l’égale de Rome.

Cette statue de Saint Théodore en train de transpercer un dragon, en haut de la colonne sur le mole de San Marco est en fait une copie d’une statue de Saint Georges qui est actuellement à l’abri dans le Palais des Doges, et que que les Vénitiens avaient ramené de Grèce.


La tête de Saint Théodore est de plus différente du reste de la statue, qui était bien à l’origine un Saint Georges. Cette tête proviendrait de l’île grecque de Paros et pourrait avoir été celle de Mithridate, le Roi de Pontus (ou Le Pont), une ancienne région du Nord de l’Asie Mineure sur la Mer Noire. La fameuse tête rapportée par Constantin ?

Un autre Saint Georges rencontré un jour à Venise au hasard d'une calle

Saint-Georges et Saint-Théodore, deux Saints souvent représentés à Venise et que l’on pourrait confondre, puisque tous deux terrassent un dragon, mais si Saint-Georges agit à cheval, Théodore lui, premier patron de Venise, est à pied

 

« Théodore, soldat romain, né en Syrie vers l’an 270, se convertit au christianisme, et ameutant la foule par ses prédications, fît mettre le feu au temple de Cybile qui fut complètement détruit. L’empereur Dioclétien le fit enfermer aussitôt à Amaséa, ville de la province du Pont en Asie Mineure. Une nuit, garrotté étroitement dans sa prison et gardé à vue, le gouverneur vint l’interroger une dernière fois avant de le livrer au supplice.
Le seigneur lui apparut dans la prison au milieu d’un nuage entouré de deux anges portant, l’un une couronne et l’autre la palme des martyrs. Saint Théodore fut exécuté et eut la tête tranché, le 9 novembre de l’an 301.« 

Les langues les plus parlées à Venise

A votre avis, quelles sont les langues les plus parlées, actuellement à Venise ?

Est-ce encore le pur vénitien ?
Est-il détrôné par l’italien ?
Ou alors, avec l’affluence des touristes est-ce l’anglais ?
Les français, si nombreux ont-ils réussi à y imposer leur langue ?

Alors, quel est votre avis ?

 

Gondola russa

Photo Veniceland

Pour savoir quelles sont les 3 langues qui sont, désormais, le plus parlées à Venise, il vous suffira de lire les nouvelles enseignes des gondoliers.

Venise : Un carnaval de « Nuits Blanches » sur le thème du XIXème siècle

Comme nous l’avions annoncé dès le 7, Davide Rampiello est à Venise pour y annoncer officiellement le programme du Carnaval.
Certains journalistes y auraient avancé quelques informations qu’il ont glané entre deux portes.
Informations que nous n’avons que d’un seul quotidien : « Il Gazetino » ( http://carta.ilgazzettino.it/MostraStoria.php?TokenStoria=1128163&Data=20101111&CodSigla=VE ) confirmées par des ami-e-s véniten-e-s qui en ont également entendu parler à la radio ce matin…

Plus sérieusement, Davide Rampiello qui présentait les éléments directeurs du prochain Carnaval, ce soir au Casino, nous a dévoilé quelques éléments de son projet.

Le thème du prochain Carnaval sera :
« Ottocento » Sissi et la Cité de la Femme
(La femme et la mode au XIXème siècle).

Plus précisément, il a parlé des femmes qui ont été marquantes de l’époque lors de la réunification de l’Italie, et de l’Impératrice Sissi, la femme la plus élégante de cette période. Le titre du Carnaval 2011 (« OTTOCENTO – da Senso a Sissi, la città delle donne« ) faisant référence au chef-d’œuvre cinématographique, de 1954, de Luchino Visconti et  à la princesse icône de la mode et de l’élégance du XIXe siècle.

L’animation plus tardive dans la nuit annoncée dernièrement, se traduirait, dans les faits par l’ouverture des églises, des théâtres  et des musées jusqu’à 1 heure du matin, fortement inspiré par les « Nuits Blanches » qui commencerait dès le 19 février.

Le Carnaval 2011 se terminera par une procession de bateaux,  silencieuse, sur le Grand Canal à la seule lueur des bougies (En partenariat avec le Club d’Aviron de Venise).

Nous avons reçu, après parution de cet article, le communiqué de presse officiel de Venezia Marketing & Events, que vous pouvez télécharger grâce au lien ci-dessous :

Carnevale 2011

La Piazza San-Marco restera le centre du Carnaval, avec une machinerie scénique éphémère dans la pure tradition vénitienne.

Il espère toujours faire participer les vénitiens, même si, suite aux pressions de toutes parts il a été obligé de confirmer que le Carnaval en lui-même serait toujours du 26 février au 8 mars… exit donc les 21 jours de VRAI CARNAVAL dès 2011 !

Jusque là, ses dernières annonces restent fidèles à ce que nous vous avions déjà annoncé (de source sûre)… sauf ce revirement quand aux « trois semaines de carnaval qu’il nous avait annoncé si fièrement il y a quelques jours », mais dont nous avions bien compris, le dernier week-end que cela semblait lui avoir apporté plus de problèmes que d’enthousiasme.
Mais cela à Venise ne nous étonne plus guère…

 

Il Gazetino - 11 novembre 2010

A Venise, la part des anges…

Aujourd’hui, nous avons décidé de vous parler du blog de Steph.

Non, cette fois, ce n’est pas Steph qui prépare son costumes pour Venise, et raconte cette fabrication au jour le jour…

Ce n’est pas non plus Steph qui nous a émerveillé avec ses costumes de Peau d’Âne, ou en Coccinelle et qui est obligée de faire une pause forcée en ce moment (Stéphanie, on pense  toi avec affection, à bientôt à Remiremont…)

Non, non !

Le Steph dont nous souhaitons vous causer, est un garçon, il est de Bruxelles, en Belgique, et se plaint que : « Et dire qu’il a fallu attendre ma trentième année pour découvrir Venise !« 

Il a donc conçu et réalisé ce blog pour recouvrer un peu du temps perdu, « pour me faire plaisir et pour partager avec vous mes vénitiennes fantaisies« .

Et quel blog !

Depuis notre retour de Milan, hier, nous n’avons pas décrochés de ces pages. Il faut avouer que cela nous a aidé à digérer l’excellentissime civet de sanglier accompagnée de polenta, suivi d’une glace au pain d’épice… du Petit Jésus en culotte de velours !

Comme en plus on ne vous dira pas où on a mangé cela (sur la route, trop compliqué à expliquer), et que  cela ne vous vous intéresse pas intensément, revenons donc au blog de Steh.

En octobre 2009 il ouvre, comme il le dit lui, même : « Un nouveau blog consacré à Venise ? Encore un de plus…« 

Ce blog est comme un bon vin, et on ne s’en lasse pas.

Bien écrit, avec des photos splendides, il fait aussi preuve d’une grande culture et d’un attachement pour Venise qui a amené son auteur à rechercher dans les histoires de la Sérénissime. Ces histoires dont la ville est riche, dont nous sommes friands, et qui nous permettent, à chaque pas de penser… « Tiens, c’est dans cette maison que… »

Step à aussi cherché, tenté, et souvent réussi à pénétrer dans des lieux intimes, avec la complicité des propriétaires. Et ses récits n’en sont que plus personnels, vrais et attachants, sans voyeurismes, mais, bien au contraire plein de poésie et de sensibilité.

Bref, ce blog est un monument !
Allez vite le découvrir

SCOOP OLIA i KLOD ! Carnaval de Venise, le nouveau directeur artistique veut changer les dates du Carnaval

C’est un scoop que nous avons obtenus en exclusivité, puisque la nouvelle à été diffusée dans la presse vénitienne le 29 octobre seulement :

« Davide Rampello è già impegnato a 360 gradi nel suo nuovo ruolo di direttore artistico del Carnevale di Venezia, dal 15 febbraio all’8 marzo 2011. Dagli addetti ai lavori la scelta è stata definita significativa da cui capire la direzione che ha preso la nuova gestione di Venezia marketing & Eventi. Il Presidente, Piero Rosa Salva, ha puntato su una persona di grande esperienza e con conoscenza diretta del Carnevale. Una scelta a prova di critiche, visto che i Carnevali organizzati in passato da Rampello sono considerati, in città, fra i migliori della storia. La nuova Direzione artistica,  secondo il veneziano Lucio Scarpa,  si preannuncia forse meno glamour di quella passata, ma sicuramente più ancorata alla tradizione. Qualche anticipazione appare necessaria, per quel che è dato sapere, tra le pieghe della riservatezza iniziale: il nuovo direttore non sarebbe orientato al format in stile televisivo del carnevale Sensation, ma punterebbe ad una manifestazione che maggiormente rispetti la tradizione, la qualità e il coinvolgimento dei veneziani. Rampello – che si avvarrà solo di un paio di persone di fiducia – ha lasciato intendere che non seguirà l’esempio del predecessore Marco Balich che ha sempre chiamato fornitori da fuori, ma si affiderà nuovamente a personale della città, anche nei ruoli chiave dell’organizzazione: quindi un Carnevale davvero firmato “made in Venice” e non certamente un evento da vetrina, con folle da mordi e fuggi.« 

En français :

Davide Rampello, assume son nouveau rôle de directeur artistique du carnaval de Venise et nous dévoile ses intentions :

  • Le carnaval 2011 durera 3 semaines, du 15 février au 8 mars 2011.
  • Le programme sera complètement revu, moins TV show, il reviendra plus à la tradition du Carnaval.
  • Un carnaval moins glamour, donc, plus ancré dans l’histoire de Venise.
  • Une organisation qui impliquera les vénitiens, et notamment les techniciens de la mairie…

Étant donné le flot de critiques qu’avait provoqué l’organisation du carnaval ces dernières année, Davide Rampello a du travail pour redonner goût aux carnavaliers à participer au programme officiel et qu’ils ne se sentent plus là, uniquement pour assurer le spectacle au bénéfice d’entités dont l’esprit du Carnaval était moins important que la perspective de juteux profits.

Nous attendons donc de voir les décisions que seront prises pour ces trois semaines de Carnaval… sachant que nous avons déjà, pour les costumé-e-s un programme alternatif qui est prêt à être diffusé si Venise ne nous propose rien d’alléchant.

Carnevale di Venezia 2011

Petit rappel …

Les vacances scolaires seront :
En France :
Zonne A : du samedi 26 février 2011 au lundi 14 mars 2011
Zonne B : du samedi 19 février 2011 au lundi 7 mars 2011
Zonne C : du samedi 12 février 2011 au lundi 28 février 2011
En Italie : du lundi 5 mars au 13 mars 2011

Les gondoliers enlèvent le « risso » !

Mesdames, ne rêvez pas !
Il ne s’agit pas d’une volonté des gondoliers de commencer une sorte de striptease pour attirer encore plus de clientes sur leurs gondoles…

Fatigués d’avoir à s’aplatir sous les ponts les jours d’Acqua Alta et surtout de devoir nager au plus juste pour fairte passer sous les ponts des rios les parties hautes de leur embarcation, quelques gondoliers ont sonné la révolte et mis pour certains leur menace à exécution: ils navigueraient dorénavant sans le risso.

Diable! L’affaire est grave. Le risso, moins célèbre et emblématique peut-être que le fer de proue en forme de peigne, est l’autre élément de métal de la gondole à l’extrémité de la poupe. Comme la gondole est fortement relevée à l’arrière, ce qui permet d’ailleurs au gondolier de parfaitement voir sa navigation, le risso, quoique moins important que le fer d’avant, se trouve ainsi le point culminant du bateau. Il racle la pierre des ponts aux hautes marées dont la fréquence augmente régulièrement, d’où la lassitude de certains.

Balivernes répondent les puristes et la grande majorité de la corporation. Sur plus de 400 gondoliers, seule une poignée suit le mouvement et les autres les accusent tout simplement de ne pas être très « dégourdis ». Nous voici rassuré-e-s !

Carnaval de Venise 2011

ATTENTION !

Changements !

Voir notre article :

Vous êtes de plus en plus nombreux, chaque jour, à venir rendre une petite
visite sur notre blog, et nous vous en remercions !

Vous nous dites aussi, de
plus en plus souvent que vous l’aimez beaucoup !


… et cela nous fait
énormément plaisir, parce qu’on aime le faire et on vous aime toutes et
tous.



Alors, voici les dates du prochain Carnaval de Venise !
Nous
n’avons pas encore le programme, mais il est fort probable qu’il suffise de
prendre le même que l’an dernier et de juste changer les dates…


Le
Carnaval de Venise 2011
se déroulera comme toujours pendant les 10 jours qui
précèdent le Mardi Gras,
soit du samedi 26 février au mardi 8 mars
2011.


Les vacances scolaires seront :
En France :
Zonne A : du
samedi 26 février 2011 au lundi 14 mars 2011

Zonne B : du samedi 19 février
2011 au lundi 7 mars 2011

Zonne C : du Samedi 12 février 2011 au Lundi 28
février 2011

En Italie : du lundi 5 mars au 13 mars 2011

… et
tant qu’à faire, tiens, gardez vos agendas ouverts, voici la suite :



Le Carnaval de Venise 2012 se déroulera comme toujours pendant les 10 jours
qui précèdent le Mardi Gras, soit
du samedi 11 février au mardi 21 février 2012.


Les vacances scolaires seront :
En France :
Zonne A : du samedi 11
février 2012 au lundi 27 février 2012

Zonne B : du samedi 25 février 2012 au
lundi 12 mars 2012

Zonne C : du samedi 18 février 2012 au lundi 5 mars
2012

En Italie : du 18 février au 26 février 2012

Le Carnaval de
Venise 2013
se déroulera comme toujours pendant les 10 jours qui précèdent le
Mardi Gras, soit du
samedi 02 février au mardi12 février 2013.

Les
vacances scolaires seront :

En France :
Zonne A : du samedi 23 février
2013 au lundi 11 mars 2013

Zonne B : du samedi 16 février 2013 au lundi 4
mars 2013

Zonne C : du samedi 2 mars 2013 au lundi 18 mars 2013
En Italie
: ?

Tous les articles des derniers mois…