Chère journée à Poveglia

A l’occasion du Cleaning Day en Italie, l’association Poveglia per tutti avait mobilisé ses volontaire pour un grand nettoyage dans ce merdier géant qu’est devenue l’île, propriété de l’État Italien qui s’en désintéresse totalement du moment que ce bout de terre perdue ne lui rapporte rien.

L’association vénitienne, sur son site, a annoncé à ses adhérents du monde entier « que cette journée avait été extraordinaire, dans une ambiance de camaraderie et la volonté de préserver ce patrimoine qui appartient à toutes et tous les citoyens de la lagune« .

Sauf que l’île appartient toujours à l’État Italien et que les domaines, dans leur opération de brader les trésors de famille pour faire plaisir à l’Europe de madame Merkell ont toujours l’intention de tirer de ce lopin de terre un maximum d’argent, quitte à se mettre la population à dos.

Donc, depuis le début du mois de huillet, et quoi qu’en disent les portes paroles de l’association Poveglia per tutti, les négociations en vue d’une éventuelle mise à disposition de l’île n’ont pas avancées d’un iota, bien au contraire.

Ce qu’oublient de dire les portes paroles de l’association Poveglia per tutti, c’est qu’une demande très officielle avait été faite pour obtenir les autorisations en bonne et due forme de débarquer toute une petite troupe sur l’île de Poveglia.

Jusque là, rien de véritablement navrant…

Une journée de préparation le samedi, et une journée d’action le dimanche, qui ont permis, sans que le gouvernement italien de Matteo Renzi ne débourse le moindre centime d’€uros, de mettre propre comme un sous neuf, ou presque, ce coin de terre abandonnée.

Plus d’un millier de personnes sont allées sur l’île dimanche, mettre toutes les ordures dans des sacs poubelles, puis faire la fête avec un grand pique-nique, de la musique et de la bonne humeur.

Mais ce travail s’est avéré contre productif pour les bénévoles de l’association, car l’administration n’a pas apprécié ce travail fantastique.

En effet, c’est ensuite que les Domaines ont envoyé la facture :

Pour les droits de concession pour deux jours, l’utilisation des pontons, frais et droits de timbres inclus, le montant exigé par l’administration s’élève à plus de 2.000 €uros.

Au moins, nous savons désormais comment est dépensé que trésor de guerre que nous avons créé pour cette association : cela sert à remplir les caisses de l’État le plus corrompu d’Europe.

Presenza a Poveglia 010

Presenza a Poveglia 001

Presenza a Poveglia 003

Presenza a Poveglia 004

Presenza a Poveglia 005

Presenza a Poveglia 011

Presenza a Poveglia 012

Presenza a Poveglia 013

Presenza a Poveglia 014

Presenza a Poveglia 015

Presenza a Poveglia 016

Presenza a Poveglia 017

Presenza a Poveglia 018

Presenza a Poveglia 019

Presenza a Poveglia 021

… heu …

… sinon, on vous le répète : il n’y a pas de fantômes sur l’île de Poveglia !

Presenza a Poveglia 020

L’administration des Domaines italiens…

L’administration des Domaines italiens a reçu trois offres pour la concession de 99 ans de l’ile de Poveglia, dans la lagune sud de Venise.

Les résultats ont été rendus publics à 15:00 heures au lieu de 11:00 heures comme annoncé

Pendant ce temps, les membres de l’association étaient tous anxieux, et tendus… comme le montre le dessins de Mario Ivan Grossi.

Poveglia per tutti

Une de ces offres n’a pas été retenue car elle n’a respecté la procédure décrite dans l’appel d’offre.

Il reste donc, dans la seconde phase d’enchères pour obtenir la concession de l’île seulement deux candidats :
L’association Poveglia, composée de milliers de citoyens, de Venise, de la région vénète et de toute l’Italie, mais également de l’Europe et du monde entier.
Un candidat user_10801a9e… qui est un « investisseur » qui souhaite rester « anonyme ». Ces dernières semaines, des groupes qui investissent dans l’immobilier hôtelier, comme Umana, Santa Chiara, G&G international, Fujiko international trading, Te.ca immobiliare, Vento di Venezia, Istituto italiano dei Castelli avaient fait connaître leur intérêt pour l’île. L’investisseur anonyme pourrait être l’un de ces groupes, mais, tout aussi bien autre chose de moins « avouable ».

L’association Poveglia, pour cette première étape, avait proposé 160.000 €uros.
L’autre proposition à été faite à 513.000 €uros.

Asta

Pour tous les membres de l’association la mobilisation continue.

Pour soutenir ce projet, connectez-vous sur le site http://www.message-in-a-bottle.org/ (en italien, anglais ou français, au choix)

Remplissez le formulaire en indiquant vos Prénom / Nom / E-mail

Indiquez vos numéros IBAN et BIC (au cas où il serait nécessaire de rembourser tout le monde si l’offre n’est pas gagnée) puis VALIDEZ.

Vous recevrez ensuite un e-mail qui confirmera les indications qui s’affichent en rouge sur la nouvelle page, avec les instruction pour faire le virement de 99,00 €uros (ou plus si vous le voulez).

Avec ces informations, soit vous procédez au virement en ligne depuis le site de votre banque (avec certaines banques, comme La Poste, pur Klod, il faut un délais de 48 heures). Soit vous allez au guichet avec ces informations et vous procédez au virement.

Si jamais on vous demande le code BIC (mais dans notre cas, il est apparu après avoir saisi le code IBAN), le voici : BAPPIT21712

L’argent sera sur le compte de l’association dans environs une semaine, c’est pourquoi il est préférable de la faire sans tarder. Comme il y aura une multitude de virements en peu de temps, et que tout est géré par des bénévoles, il faudra un peu de patience pour avoir confirmation de votre adhésion (soyez patients !)

Un petit conseil pour ne pas vous tromper dans la multitude de « 0 » partagez le numéro IBAN en séries de 4 chiffres. Si votre banque vous demande nom et adresse du destinataire : Associazione Poveglia – Poveglia per tutti ; Giudecca 235/A 30133 Venezia Italia.

Isola di Poveglia

Tous les articles des derniers mois…