Chère journée à Poveglia

A l’occasion du Cleaning Day en Italie, l’association Poveglia per tutti avait mobilisé ses volontaire pour un grand nettoyage dans ce merdier géant qu’est devenue l’île, propriété de l’État Italien qui s’en désintéresse totalement du moment que ce bout de terre perdue ne lui rapporte rien.

L’association vénitienne, sur son site, a annoncé à ses adhérents du monde entier « que cette journée avait été extraordinaire, dans une ambiance de camaraderie et la volonté de préserver ce patrimoine qui appartient à toutes et tous les citoyens de la lagune« .

Sauf que l’île appartient toujours à l’État Italien et que les domaines, dans leur opération de brader les trésors de famille pour faire plaisir à l’Europe de madame Merkell ont toujours l’intention de tirer de ce lopin de terre un maximum d’argent, quitte à se mettre la population à dos.

Donc, depuis le début du mois de huillet, et quoi qu’en disent les portes paroles de l’association Poveglia per tutti, les négociations en vue d’une éventuelle mise à disposition de l’île n’ont pas avancées d’un iota, bien au contraire.

Ce qu’oublient de dire les portes paroles de l’association Poveglia per tutti, c’est qu’une demande très officielle avait été faite pour obtenir les autorisations en bonne et due forme de débarquer toute une petite troupe sur l’île de Poveglia.

Jusque là, rien de véritablement navrant…

Une journée de préparation le samedi, et une journée d’action le dimanche, qui ont permis, sans que le gouvernement italien de Matteo Renzi ne débourse le moindre centime d’€uros, de mettre propre comme un sous neuf, ou presque, ce coin de terre abandonnée.

Plus d’un millier de personnes sont allées sur l’île dimanche, mettre toutes les ordures dans des sacs poubelles, puis faire la fête avec un grand pique-nique, de la musique et de la bonne humeur.

Mais ce travail s’est avéré contre productif pour les bénévoles de l’association, car l’administration n’a pas apprécié ce travail fantastique.

En effet, c’est ensuite que les Domaines ont envoyé la facture :

Pour les droits de concession pour deux jours, l’utilisation des pontons, frais et droits de timbres inclus, le montant exigé par l’administration s’élève à plus de 2.000 €uros.

Au moins, nous savons désormais comment est dépensé que trésor de guerre que nous avons créé pour cette association : cela sert à remplir les caisses de l’État le plus corrompu d’Europe.

Presenza a Poveglia 010

Presenza a Poveglia 001

Presenza a Poveglia 003

Presenza a Poveglia 004

Presenza a Poveglia 005

Presenza a Poveglia 011

Presenza a Poveglia 012

Presenza a Poveglia 013

Presenza a Poveglia 014

Presenza a Poveglia 015

Presenza a Poveglia 016

Presenza a Poveglia 017

Presenza a Poveglia 018

Presenza a Poveglia 019

Presenza a Poveglia 021

… heu …

… sinon, on vous le répète : il n’y a pas de fantômes sur l’île de Poveglia !

Presenza a Poveglia 020

Poveglia est tout proche !

Poveglia depuis Malamocco

Quand on est à Malamocco, Poveglia n’est vraiment pas loin, juste en face dans la lagune sud, sous un ciel sans nuages avec la chaîne des Dolomites en fond de décors.

Quand on est adhérent de l’association Poveglia, unis par le projet Poveglia pour tous, la remise des premières offres et leur ouverture, mardi 6 mai, fait réaliser que Poveglia n’a jamais été aussi près… près de devenir, nous l’espérons toutes et tous la propriété du peuple de la lagune et de tous leurs amis qui se sont joint à eux, de toute l’Italie, de nombreux pays d’Europe et du monde entier.

Alors, aujourd’hui se sont retrouvés à Malamocco des bébés, des enfants, beaucoup de jeunes, leurs parents, et aussi de nombreux anciens. Elles et ils sont venus de toute la lagune, de Mestre, mais aussi de plus loin, de Padoue, de Milan, de Rome… des français aussi, installés dans la lagune ou non. Et puis toutes celles et ceux qui étaient en contact avec nous tous par téléphone, sur Twitter et sur les réseaux sociaux.

Poveglia - Malamocco

Poveglia - Malamocco

Poveglia - Malamocco 101

Poveglia - Malamocco 100

Poveglia - Malamocco 103

L’association Poveglia a désormais son site Internet officiel à l’adresse : http://www.povegliapertutti.org/

Sur Facebook, désormais trois pages :

La page officielle en italien : https://www.facebook.com/povegliapertutti

La page officielle en anglais : https://www.facebook.com/FriendsofPovegliapertutti

La page officielle en français : https://www.facebook.com/lesamisdePovegliapertutti

Ces pages sont animées par des membres de l’association pour qui la langue (italien, français ou anglais) est la langue de naissance et qui publient sous le contrôle de tous les autres membres. Invitez vos amis à découvrir, aimer et partager ces pages.

PovegliaXtutti

En rentrant de Malamocco pour revenir à Venise, le trajet passe devant l’île de Poveglia. Avouez qu’il était difficile de résister à la tentation de faire un petit détour pour aller saluer cette île qui sera peut-être bientôt la propriété d’une association populaire grâce à la formidable mobilisation de toutes celles et ceux qui refusent que ce lieu soit encore une fois la proie de spéculateurs.

Poveglia - Malamocco 200

Poveglia - Malamocco 201

Poveglia - Malamocco 202

Demain soir, à partir de 20:00 heures, tous les membres de l’association vont se réunir à Sacca Fisola pour décider, ensemble de notre stratégie pour l’achat de la lagune.

La vente se fera en deux temps, mardi 6 mai, chaque candidat remettra sur le site des Domaines italiens sa proposition d’achat. Les 5 offres les plus importantes seront retenues.

Chacun aura alors jusqu’au 13 mai pour affiner son offre.

Comme nous vous l’avons expliqué récemment, l’écrivain de la lagune, Alberto Toso Fei à lancé un appel et fait du lobbying (que les membres de l’association n’ont pas le droit de faire), pour décourager d’éventuels acheteurs potentiels qui concurrenceraient le projet populaire.

Un message dans une bouteille

Il est donc important de rester mobilisé et de continuer à adhérer à l’association, envoyer vos participations financières, soit par virement bancaire, soit, désormais par PayPal.

PayPal

Vous pouvez également profiter d’un séjour à Venise pour aller adhérer et souscrire dans un des points disséminés dans la ville :

Poveglia per tutti

Comment adhérer et participer :

Rendez-vous sur le site http://www.message-in-a-bottle.org/ (en italien, anglais ou français, au choix)

Remplissez le formulaire en indiquant vos Prénom / Nom / E-mail

Indiquez vos numéros IBAN et BIC (au cas où il serait nécessaire de rembourser tout le monde si l’offre n’est pas gagnée) puis VALIDEZ.

Vous recevrez ensuite un e-mail qui confirmera les indications qui s’affichent en rouge sur la nouvelle page, avec les instruction pour faire le virement de 99,00 €uros (ou plus si vous le voulez).

Avec ces informations, soit vous procédez au virement en ligne depuis le site de votre banque (avec certaines banques, comme La Poste, pur Klod, il faut un délais de 48 heures). Soit vous allez au guichet avec ces informations et vous procédez au virement.

Si jamais on vous demande le code BIC (mais dans notre cas, il est apparu après avoir saisi le code IBAN), le voici : BAPPIT21712

L’argent sera sur le compte de l’association dans environs une semaine, c’est pourquoi il est préférable de la faire sans tarder. Comme il y aura une multitude de virements en peu de temps, et que tout est géré par des bénévoles, il faudra un peu de patience pour avoir confirmation de votre adhésion (soyez patients !)

Un petit conseil pour ne pas vous tromper dans la multitude de « 0 » partagez le numéro IBAN en séries de 4 chiffres. Si votre banque vous demande nom et adresse du destinataire : Associazione Poveglia – Poveglia per tutti ; Giudecca 235/A 30133 Venezia Italia.

Nous avons, enfin, un petit message personnel pour nos lectrices et lecteurs. D’après les statistiques, 137 membres de l’association ont obtenu leur code en provenance directe depuis notre blog Ceci sans compter celles et ceux d’entre vous qui se sont connecté-e-s depuis notre page Facebook.

Merci à vous toutes et toux pour votre formidable mobilisation !

Continuez jusqu’au 13 mai à mobiliser autour de vous !

Appel de l’écrivain vénitien Alberto Toso Fei

Voici quelques heures, l’écrivain vénitien Alberto Toso Fei lancé dans les pages de « Venezia città di Lettori » une demande de soutien pour le projet Poveglia pour tous.

Giancarlo De Cataldo et Alberto Toso Fei

Giancarlo De Cataldo et Alberto Toso Fei

Voici ce texte, en italien, puis notre traduction en français :

« Vi chiederei così di voler mettere in atto ogni possibile azione di ‘dissuasione morale’ vi possa capitare di poter escogitare, volta a scoraggiare qualsiasi possibile acquirente, per creare attorno alla vicenda un movimento di opinione e permettere ai veneziani di comprare l’isola.« 

« Je voudrais vous demander, si vous le voulez, de mettre en place toutes les mesures possibles de « dissuasion morale » qu’il serait possible de concevoir, pour dissuader tout acheteur potentiel, et créer un mouvement d’opinion favorables et permettre aux Vénitiens d’acheter l’île.« 

Son message vidéo au monde de la culture et des arts :

Son idée est de faire participer des personnalités de l’art, de la culture ou qui se sont distingués pour leur engagement à défendre le territoire, en les invitant à envoyer dans la boîte aux lettres de l’association Poveglia pour tous (associazionepoveglia@gmail.com) un message vidéo une minute, hypothétiquement dirigée contre une multinationale ou un magnat qui voudrait acheter l’île, pour l’inviter à renoncer et envisager la volonté du peuple.
Une sorte de pression morale, une campagne externe à l’association Poveglia pour tous (qui ne veut évidemment pas à bouleverser la vente aux enchères et qui ne peut, légalement exercer de pressions sur les acheteurs potentiels), mais certainement fondamentale …

La sua idea è di coinvolgere personalità dell’arte, della cultura o che si siano distinte per il loro impegno a difesa del territorio, invitandole ad inviare alla casella mail dell’associazione Poveglia per tutti (associazionepoveglia@gmail.com) un video-messaggio di un minuto, ipoteticamente diretto ad una multinazionale o magnate/paperon de paperoni che volesse comprare l’isola, per invitarlo a desistere/considerare la volontà popolare.
Una sorta di moral suasion, una campagna esterna all’associazione poveglia per tutti (che ovviamente non vuole turbare l’asta) ma senz’altro fondamentale…

Poveglia pour tous au Scarpe Rotte Festival, Forte Marghera

Pourquoi Poveglia pour tous

L’île de Poveglia, une ancienne ville dans la ville, est maintenant mise aux enchères par l’État.
Nous ne pouvions tout simplement assister à la liquidation énième d’une île pour qu’elle devienne un nouveau projat hôtelier international, nous tentons au moins une alternative, un projet … des énergies civiques et morales considérables ont été active ces jours. Inattendu. Un appel dans cette forme peut vraiment vous aider à comprendre que l’âme, civique et résistante de cette ville doit être respectée.
Pour les Vénitiens de chaque pays.

Perchè Poveglia Per tutti

L’isola di Poveglia, antica città nella città, è oggi messa all’asta dal demanio.
Potevamo semplicemente assistere all’ennesima svendita di un’isola a qualche albergatore internazionale, o tentare almeno una sortita, un progetto.. Enormi energie civiche e morali si sono attivate in questi giorni. Inaspettate. Un appello in questa forma aiuterà senz’altro a far capire che l’anima viva, civica e resistente di questa città va rispettata.
Per i veneziani di ogni paese.

Vous voulez nous rejoindre, aux côtés des vénitiens en compagnie de citoyens du monde entier ?

Pour cela, les volontaires de l’association vous demandent de leur envoyer, au plus vite désormais, votre message dans une bouteille…

« Nous avons reçu des lettres de partout dans le monde, et de toutes les parties de l’Italie et de l’Europe« , explique un responsable de l’organisation, « des lettres de gens qui aiment Venise, qui soutiennent notre projet Poveglia vert et respectueux de l’environnement, et surtout ceux qui veulent des jardins librement accessible à la population. Les lettres les plus touchantes pour nous sont celles des descendants des
émigrants« , nous ont également écrit des « petits-enfants d’anciens gardiens de l’île, de personnes qui, de diverses façons, ont travaillé à Poveglia dans le passé« …

Comment adhérer et participer :

Rendez-vous sur le site http://www.message-in-a-bottle.org/ (en italien, anglais ou français, au choix)

En français il y a encore plein de fautes, on va y remédier rapidement 😉

Remplissez le formulaire en indiquant vos Prénom / Nom / E-mail

Indiquez vos numéros IBAN et BIC (au cas où il serait nécessaire de rembourser tout le monde si l’offre n’est pas gagnée) puis VALIDEZ.

Vous recevrez ensuite un e-mail qui confirmera les indications qui s’affichent en rouge sur la nouvelle page, avec les instruction pour faire le virement de 99,00 €uros (ou plus si vous le voulez).

Avec ces informations, soit vous procédez au virement en ligne depuis le site de votre banque (avec certaines banques, comme La Poste, pur Klod, il faut un délais de 48 heures). Soit vous allez au guichet avec ces informations et vous procédez au virement.

Si jamais on vous demande le code BIC (mais dans notre cas, il est apparu après avoir saisi le code IBAN), le voici : BAPPIT21712

L’argent sera sur le compte de l’association dans environs une semaine, c’est pourquoi il est préférable de la faire sans tarder. Comme il y aura une multitude de virements en peu de temps, et que tout est géré par des bénévoles, il faudra un peu de patience pour avoir confirmation de votre adhésion (soyez patients !)

Un petit conseil pour ne pas vous tromper dans la multitude de « 0 » partagez le numéro IBAN en séries de 4 chiffres.

Le délais pour poser les candidatures d’achat, ce sera la 6 mai, il nous reste peu de temps. Adhérez vite vous aussi au projet et devenez copropriétaires d’une île fantastique dans la lagune de Venise.

Un message dans une bouteille

Podestà et justice à Poveglia

La collecte pour réunir les souscription et l’argent nécessaire pour que les vénitiens conservent l’île de Poveglia pour tous s’organise. Dans quelques heures nous pourrons vous indiquer la procédure pour souscrire au projet Poveglia pour tous 99×99 depuis le monde entier.

Déjà, les vénitiens et celles et ceux d’entre vous qui sont à Venise ces jours-ci peuvent se rendre dans un des points indiqués sur la carte ci-dessous.

Poveglia per tutti

1. Bar La Palanca
Giudecca, Fondamenta S. Eufemia 448 – tel 041 5287719
(ouvert lun-sam de 7:00 à 21)
2. OFFicina
Dorsoduro, Calle del Traghetto Ca’Rezzonico 2799 – tel 041 7241214
(ouvert lun-ven 9:00/19:30 et sam 10:00/16:30)

3. Libreria Marco Polo
Cannaregio, calle del Teatro Malibran 5886/A – tel 041 5226343
(ouvert lun-sam de 9:30 à 19:30 – ven jusqu’à 23)
4. Il Canovaccio
Castello, Calle delle Bande 5369/70 – tel 041 5210393
(ouvert lun-dim de 10 à 19:30)
5. BrAgorà
Castello, Salizada Sant’Antonin 3496 – tel 041 3190864
(ouvert lun-sam 9:30/19:30 et dim 10:30/18:30)
 .

.

Tous les mercredi une réunion publique est organisée dans un lieu différent, lors de la dernière, 250 personnes ont déjà apporté les 99 €uros de leur souscription.

La prochaine réunion est organisée après-demain soir, mercredi 23 avril à 18:30 heures, à Mestre, Palaplip Via San Donà 195/c.

Assoziazione Poveglia

Ringraziamo vivamente tutti coloro che hanno già aderito e i tantissimi che ci stanno chiedendo come fare!

En attendant que vous puissiez, vous aussi, contribuer à sauver cette île de la rapacité des bétonneurs et des investisseurs peu scrupuleux, nous vous offrons, en exclusivité,  une vue aérienne géante de l »île de Poveglia :

Vue aérienne de Poveglia

Avec la complicité de l’historien Davide Busato, nous allons vous conter d’autres bribes de l’histoire de cette île qui n’a rien de maudite, contrairement aux allégations de légendes urbaines modernes.

En Juin 1305 Tolberto da Camino, Iacopo Ricco, Guido Avogaro et Pirolino de’ Costantini, ambassadeurs de Gerardo et Rizzardo da Camino et de la commune de Trévise, demandèrent au Doge de Venise que leurs soient livrés certains coupables de « machination », contre Da Camino et la municipalité de Trévise. Le Doge leur a répondu qu’il était désolé, mais qu’il ne pouvait pas les « livrer comme des étrangers, mais qu’il les avait déjà fait arrêter à Poveglia où ils seraient jugés.

Poveglia

Mais qui administrait la justice à Poveglia ?

Dans les premiers siècles, la justice à Poveglia était administrée par un intendant (gastaldo) qui en référait au Palazzo Ducale.

Compte tenu de l’importance prise par la population de île, le 30 Décembre 1339, par une résolution du Grand Conseil, on chargea le Podestà de rendre la justice, et on élu Pietro Lando, podestà de Poveglia.

Le nouveau podestà avait compétence sur Malamocco, Pellestrina et Pastene. Chaque lundi il devait aller à Malamocco et un autre jour de la semaine à Pellestrina. Mais comme le voyage à Pellestrina était long et désagréable en hiver, il a été décidé en octobre 1341 d’y suspendre. Le podestà était élu pour un an, et cet homme âgé entre 20 et 50 ans était assisté par un notaire et quatre famuli.

En plus des juridictions civile et juridique, il devait assurer la protection du fragile équilibre environnemental, veiller à l’état des vignes, et faire entretenir les quai et les les rives. Il était également chargé de veiller à la régularité des entrées dans la ville, Poveglia étant le point de passage obligé pour se rendre alors à Venise.

En septembre 1375, notamment, il fit coincer des habitants de Chioggia qui transportaient de nuit  à Venise, du vin de contrebande.

Poveglia

Au XVIIIème siècle deux lois furent promulguées pour que les navires dont on soupçonnait la peste à bord puissent rester en quarantaine devant Poveglia.

19 août 1750, not. 34 c.30t “Permettendo circostanze del tempo e dell’acqua, obbligato ammiraglio Malamocco condur bastimenti in una sol volta al loro luogo: li provenienti da luoghi infetti in Fisolo, quelli di minor sospetto in Poveglia […]

2 décembre 1771, not. 41 c. 153t  “Con li metodi prescritti da terminazione 5 febbraio 1760, tradur debbano bastimenti soggetti a contumacia di giorni 40 nel Canal di Poveglia, li soggetti a giorni 28 in quello de’ Marani

Comment la transformation de l’île se fit depuis ces temps ?

Dans le rapport d’un ingénieur daté du 20 avril 1842, on peut lire que « Le Lazaret de Poveglia a été progressivement amené à cet usage, avec la construction de bâtiments spacieux avec des conditions impérieuses pour la santé... »  de nouveaux puits sont construit pour éviter toute contamination possible (avec un seul puits).

Une délibération du 16 février 1833 demande à Giovanni Mora les travaux pour la construction d’un cimetière attenant au Lazzaret de Poveglia.

Poveglia

Mais combien de personnes vivaient sur l’île à cette époque ?

La réponse se trouve dans une merveille historique trouvée aux archives, sur un fascicule d’un procès entre l’évèque de Chioggia et le Magistrato delle Razon Vecchie à propos de la nomination d’un curé à Poveglia « che dal 1423 non essendo habitatore alcuno in Poveglia, ne prete che officiasse quella chiesa a supplicazione delli Gastaldo e cittadini di Poveglia habitanti altrove fu preso in pregadi et confirmato in Gran Conseio […] che le Rason Vecchie potessero spendere 30 ducati l’anno in salario d’un cappellano che celebrasse li divini offici […]« 

Pour tout savoir sur Poveglia, sa véritable histoire, les légendes infondées et le mythe de cette île, retrouvez Davide Busato le samedi 20 juin, pour une excursion, de 19:00 à 23:00 heures, au départ des Zaterre.

misteri-di-venezia-2014

Achetons une île à Venise : 99 €uros pour 99 ans

L’administration des Domaines italiens continue à vendre les biens de l’État pour rassurer les banques mondiales qui hébergent l’argent des mafias, l’Europe d’Angela Merkell qui cherche à enrichir une minorité de parvenus sur le dos des peuples, et des cercles d’influence secrets qui démantèlent les richesses de nos pays européens pour pouvoir faire plier les politiques et transformer les démocraties européennes et une dictature à leur image, selon leur volonté.

Dans cette logique d’abandon du bien public pour en faire des biens privés réservés à une pseudo élite, les Domaines italiens ont décidé de vendre l’île déserte de Poveglia, dans la lagune sud de Venise, pour qu’elle soit transformée en hôtel de très grand luxe, réservée à une caste étroite de parvenus, avec marina, gardes armés, etc…

Vue aérienne de Poveglia

De fait, cette île, si elle était  privatisée, ne serait plus accessible au public. Or, l’histoire nous a appris que, si les milliardaires aiment Venise, ils aiment aussi se montrer, étaler leur réussite et leurs richesses, sinon, ils auraient l’impression de ne pas exister ; aussi, mis à part ceux qui se sont enrichis dans le crime et l’illégalité, peu nombreux sont les milliardaires qui fréquentes des îles vraiment désertes. La faillite récente de l’hôtel de luxe installé sur l’isola de San Clémente est l’exemple parfait que les seuls riches ne peuvent pas faire vivre Venise.

Voilà pourquoi nous avons rejoint avec enthousiasme un groupe de vénitiens qui a décidé d’acheter l’ile pour la durée de la concessions de 99 ans. L’île restera ainsi publique et entre les mains des vénitiens, les « touristes qui aiment Venise et ses habitants » sont les bienvenus dans ce projet.

Poveglia soleil couchant

Mercredi 2 avril, une vingtaine de vénitiens se sont réunis et ont créé une association, pour imaginer un parc ouvert au public sur l’île d’une superficie de 7,25 hectares.

Cette association entends également démontrer que les Domaines vendent des biens de l’État à des « investisseurs privés inconnus qui se cachent derrières des montages élaborés » et qui ne portent aucun projet réel pour les lieux qu’ils achètent. les exemples dans la lagune sont nombreux de ces îles privatisées à des groupes d’investisseurs et qui sombrent à l’abandon. « L’idée est venue il y a moins d’une semaine par le mépris pour la valeur des biens proposés qui sont vendus à des groupes qui n’ont qu’un intérêt financier à ces placements » dit Giancarlo Chigi, l’un des promoteurs du projet.

L’association se nomme Poveglia et le projet Poveglia per Tutti.

Vera Mantengoli

Hier soir, à 21:00 heures, l’association a tenu sa première réunion publique dans les locaux de l’Associazione Canottieri Giudecca (la remiera) sur la Fondamenta del Ponte Lungo au N° 259, à la Giudecca. Nous vous en reparlerons bientôt plus en détail.

En réalité, comme on peut le voir que la photo aérienne, Poveglia est composée de trois îles :

– un ancien octogone autrichien qui fait face à l’île principale.

– une île principale sur laquelle était construite un hôpital. des bâtiments en très mauvais état qui nécessitent une restructuration complète, mais qui peuvent être le lieu de nombreux projets, sociaux, culturels ou artistiques.

– une ile allongée et déserte, sans construction, séparée par un étroit canal.

Les Domaines ne demandent pour l’acquisition centennale de ce bien qu’une « garantie » de 20.000 €uros !

Le projet est donc apparu sur Facebook le 6 avril « 99 euro per 99 anni » et en peu de jours, nous sommes déjà plus de 2.200 !

Le projet, qui reste à élaborer ensemble porte, pour le moment, sur 4 points :

  1. La partie verte de l’île sera consacrée à un parc public librement accessible et gratuit, et des jardins urbains.
  2. La partie construite de l’île, qui peut devenir productive, dont les caractéristiques et les limites éthiques seront décidées ensemble, en accord avec ces points fondamentaux seront utilisés pour payer les frais de fonctionnement de la partie publique.
  3. Tous les profits sont ensuite réinvestis dans l’île elle-même.
  4. Si nous devions remporter l’enchère, le montant détenu donera droit à une participation égale dans les décisions concernant le sort de Poveglia mais n’est pas, et ne doit pas être comprise comme une forme de participation aux bénéfices ou d’actionnariat, ou la source de tout privilège associé.

Aujourd’hui, l’association demande 19,00 €uros pour la carte de membre (qui serviront à financer les frais d’enregistrement, le compte courant et la participation dans l’avis de concession, etc) et un abonnement d’au moins 80,00 €uros extraordinaires.

« Qualora non dovessimo vincere l’asta, al momento del rientro del deposito cauzionale la quota di sottoscrizione straordinaria verrà restituita ai soci. Si tratta di una sfida: metterci insieme per riprenderci un pezzo di città e gestirlo a fini pubblici. Vogliamo provarci. Non lasciare che tutta la laguna, pezzo a pezzo, diventi un unico centro alberghiero di lusso. Sottoscrivi la tua quota. 99 anni di Poveglia libera a 99 euro. Un affare utopico« .

Si nous ne remportons pas l’appel d’offre, explique Giancarlo, les fonds extraordinaires seront remboursés aux adhérents. Nous devons essayer que la lagune ne parte pas, morceau après morceau, dans l’escarcelle d’investisseurs sous prétexte d’en faire des hôtels de luxe.

Mais le véritable but est de démontrer que l’Etat citoyen et démocratique existe toujours : « dimostrare con i fatti che lo Stato esiste ancora. Non lo Stato persona giuridica astratta: lo Stato comunità, la collettività. Noi tutti. Dobbiamo dimostrare di saper fare il nostro stesso, vero interesse: l’interessa di tutti, l’interesse pubblico, come scrive lo storico dell’arte Tomaso Montanari nel suo nuovo libro, Istruzioni per l’uso del futuro« .

Nous vous tiendrons informés de l’évolution du projet « 99 anni di Poveglia libera a 99 €uro< » et des modalités d’adhésion dès qu’elles seront précisées.

Si vous êtes dès à présent motivés par ce projet et prêt à participer, au moins financièrement, écrivez à cette adresse e-mail : associazionepoveglia@gmail.com

Isola di Poveglia

Pour vous motiver et vous permettre de rêver à l’île déserte de la lagune dont vous pourriez devenir (co) propriétaires voici quelques photos partagées par notre amie Sapi Tarin, l’infatigable pilote de barques typiques de la lagune.

Enfin, pour tout découvrir, en français, et participer à votre manière, la page Facebook en français : Les amis de Poveglia per tutti

Poveglia

Poveglia

Poveglia04

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Poveglia

Tous les articles des derniers mois…