Exposition d’éventails anciens

Ouvre aujourd’hui, au palazzo Mocenigo, Centre d’études pour l’histoire des textiles et des costumes, une incroyable exposition d’éventails anciens de la collection privée des propriétaires de l’hôtel Métropole à Venise.

ventagli

La passion pour les antiquités et la collection de famille Beggiato, propriétaire de l’Hôtel Métropole à Venise offre la possibilité d’un partenariat précieux avec la Fondation Musées Municipaux de Venise et son musée du Palazzo Mocenigo.

Cette exposition rassemble 24 éventails choisis parmi les plus belles et les plus originales pièces de la collection qui est présentée normalement sur un étage entier de l’hôtel de la riva degli Schiavioni.

Des objets anciens recueillis au fil du temps ont été disposés dans une galerie comme une extravagance à disposition des clients et des visiteurs de l’hôtel. On trouve dans cette collection, plus de 800 cartes de visites, des sacs de soirée, des cosmétiques, des tire-bouchons peu courants, ces casse-noix et des crucifix…

mocenigo_ventaglio

Mais la collection d’éventails qui compte plus de 200 pièces, jouit d’un étage entier de l’hôtel, avec des pièces en plumes d’autruches, peinte à la main, en soie, en dentelle, en nacre… produits principalement en France, en Angleterre et en Italie entre les XVII et XIXème siècles.

Objet longtemps attaché à une connotation aristocratique, décoré de façon artistique, et longtemps un accessoire indispensables pour les femmes des classes supérieures qui l’utilisaient comme un moyen de proclamer leur statut et leur féminité.

Cette exposition montre donc, pas seulement un bel objet agréable à voir, mais un témoin des anciennes modes et d’une histoire d’un société qui se voulait raffinée et élégante.

Exposition

La collection de tissus de Mariano Fortuny

Le bureau de Mariano Fortuny

Dans le palais devenu musée de Mariano Fortuny, les scénographe du parcours de découverte muséographique laissent entrevoir une pièce supposée être le bureau de travail de Mariano.

Une porte vitrée, fermée à clef, laisse entrevoir une pièce encombrée de statues, échantillons de tissus, catalogues et autres, et lors des visites, on vous raconte que c’est là que Mariano Fortuny et sa mère conservaient leur précieuse collection de tissus du monde entier.

Heureusement pour la conservation de ce fabuleux trésor, il y a bien longtemps qu’il a quitté le palazzo … pour être protégé dans un lieu adapté, spécialement conçu pour la conservation de ces pièces uniques.

stola.lampasso.Francia.inizi XVIIIsec

« Voici les pesants velours de Venise, de Gênes ou de l’Orient, somptueux et délicats, éclatants ou graves, à amples ramages, à figures ou feuillages, des velours qui ont peut-être vêtu des Doges et des Khalifes. Voici les brocarts aux tons puissants, les soies aux nuances subtiles, voici des ornements d’église et des parures de cour. Voici les charmants taffetas et les luisants satins, semés de fleurettes et de bouquets dont le XVe siècle faisait les robes de ses femmes et les habits de ses hommes. Voici des étoffes de toutes les teintes et de tous les tissus, les uns évoquant la forme des corps qu’elles ont vêtus, les autres en longues pièces et en lés, certaines en lambeaux, en minces fragments. Et tout cela avec des froissements d’ailes invisibles s’entassant, s’amoncelant dans la vaste salle peu à peu assombrie par l’heure, tandis que, penchée sur le profond coffre inépuisable, madame Fortuny semble diriger de son geste magicien l’étonnant concert d’étoffes qui, au fond de ce vieux palais, se joue mystérieusement dans le silence du crépuscule vénitien.« 

Henri de Regnier, L’altane ou la vie vénitienne.

Si vous aussi, vous souhaitez voir ces précieux tissus, ce n’est ni à la fabrique de la Giudecca qu’il faudra vous rendre, ni au palazzo-Musée Fortuny, mais c’est au palazzo Mocenigo, musée de la mode, que vous pourrez les découvrir, lors de visites guidées qui sont organisées sur ce thème.

telo. damasco classico broccato. Italia o Inghilterra. 1715 ca.1

damasco broccato.Francia.1715ca.

telo.damasco broccato.Venezia.1715 ca.

Velluto alto basso a un corpo, broccato e allucciolato

Miniartextil 2013. Eros

Le Palazzo Mocenigo ouvre la nouvelle année avec une exposition d’art textile contemporain : la 23° édition de Miniartextil, organisée par Arte & Arte Como, sous la direction du prof. Luciano Caramel.

Noriko Narahira

Les 54 minitextiles choisis par un jury, composé par Luciano Caramel, Maria Cristina Cedrini et Vito Capone, retracent l’interprétation des 430 artistes, de 43 pays différents, qui ont participé sur le thème de « eros ».

Noriko Narahira On a line

Dans les travaux, vous noterez l’utilisation dominante des couleurs blanches et rouges, l’utilisation d’éléments naturels, objets trouvés (tels que le bois et les feuilles) qui sont transformés en objets de désir, symboles de l’amour, y compris la recherche d’une dimension onirique de la réalité.

Miniartextil 2013. Éros 23 ° Salon international d'art contemporain de Textile

L’invitation au débat sur ​​cette question a suscité de multiples interprétations par les artistes : l’amour comme désir et source d’attraction, comme désir de la conquête et de la création d’un chemin commun, comme une attention particulière qui doit être accordée au couple, comme le premier microcosme social…

Miniartextil 2013. Éros 23 ° Salon international d'art contemporain de Textile

Miniartextil 2013. Éros
23° Salon International d’Art Contemporain de Textile

Du 11 Janvier au 14 Février , 2014
Palazzo Mocenigo, Venise

Miniartextil 2013. Éros 23° Salon International d'Art Contemporain de Textile

Le vernissage de l’exposition aura lieu aujourd’hui à 12 heures.

Invito Eros miniartextil 2014

Les damas du XVIIIème siècle

Velluto alto basso a un corpo, broccato e allucciolato

Cycle Découverte des collections cachées des musées de Venise

Mardi 22 octobre, à partir de 15:00 heures, Cecilia Zanin et Valentina Farace, deux charmantes étudiantes de l’université de Venise Ca’ Foscari, dans le cadre d’une visite consacrée à « La décadence et le goût du bizarre » vous entraîneront à la découverte des précieux tissus de la collection du palazzo Mocenigo, dont les incroyables damas du XVIIIème siècle, provenant de la Collection de Mariano Fortuny, que vous pouvez admirer ci dessous :

stola.lampasso.Francia.inizi XVIIIsec

telo. damasco classico broccato. Italia o Inghilterra. 1715 ca.1

damasco broccato.Francia.1715ca.

telo.damasco broccato.Venezia.1715 ca.

Découverte des collections cachées des musées de Venise

Les étudiants de l’Université Ca’ Foscari de Venise, deviennent cette année des guides exceptionnels pour conduire les visiteurs à la découverte du patrimoine artistique et culturel préservé dans les Musées Civiques de Venise : rendez-vous hebdomadaires fixes à 15 heures, le mardi au Palazzo Mocenigo, le mercredi au Museo Correr, le jeudi à la Ca’ Pesaro, le vendredi à la Ca’ Rezzonico.

Entrée gratuite, visites en italien uniquement.

Par exemple, hier, Cecilia Zanin et Valentina Farace présentaient la somptueuse collection de velours des collections de la division de recherche de l’histoire des textiles et du costume.

Velluto alto basso a un corpo, broccato e allucciolato

Calendrier octobre-décembre 2013 présentation des œuvres des Musei Civici di Venezia.

Martedì 15 ottobre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – I velluti nell’età aurea a Venezia
Mercoledì 16 ottobre
, ore 15.00 Museo Correr  – Botteghe di Egitto o Siria, Due candelieri
Giovedì 17 ottobre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Auguste Rodin, I borghesi di Calais
Venerdì
 18 ottobre
, ore 15.00-17.00 Ca’ Rezzonico – Giovanni Maria Morlaiter, Cristo deposto e la Fede
Martedì 22 ottobre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – I damaschi nel XVIII secolo
Mercoledì 23 ottobre
, ore 15.00 Museo Correr – Pieter Bruegel il Giovane (atelier), Adorazione dei Magi
Giovedì 24 ottobre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Antonio Donghi, Donna al caffè
Venerdì 25 ottobre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – Teiera della manifattura Vezzi

Martedì 5 novembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – Ritrattistica politica e privata dei Mocenigo 
Mercoledì 6 novembre
, ore 15.00 Museo Correr – Nicola da Urbino, Servizio Correr
Giovedì 7 novembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Arturo Martini, Fanciulla verso sera
Venerdì
8 novembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – Francesco Guardi, Il Ridotto
Martedì 9 novembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – I ritratti e la moda inglese
Mercoledì
 10 novembre, ore 15.00 Museo Correr – Vittore Carpaccio, Due dame veneziane
Giovedì 11 novembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Pierre Bonnard, Nudo allo specchio
Venerdì 12 novembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – A. Belucci, A. Molinari, G. Lazzarini,Tre teleri di tema mitologico
Martedì 19 novembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – Ritrattistica politica e privata dei Mocenigo
Mercoledì 20 novembre
, ore 15.00 Museo Correr – Miniature di promissioni e commissioni ducali
Giovedì 21 novembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Arturo Martini, Fanciulla verso sera
Venerdì 22 novembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – Francesco Guardi, Il Ridotto
Martedì 23 novembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – I ritratti e la moda inglese
Mercoledì 24 novembre
, ore 15.00 Museo Correr – Nicola da Urbino, Servizio Correr
Giovedì 25 novembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Pierre Bonnard, Nudo allo specchio
Venerdì 26 novembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – A. Belucci, A. Molinari, G. Lazzarini,Tre teleri di tema mitologico

Martedì 3 dicembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – Vestiti indossati e loro rappresentazione
Mercoledì 4 dicembre
, ore 15.00 Museo Correr – Vittore Carpaccio, Due dame veneziane
Giovedì 5 dicembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Ben Nicholson, 5 dicembre 1949 (giallo velenoso)
Venerdì 6 dicembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – Manifattura veneziana, Sala delle lacche verdi
Martedì 10 dicembre, ore 15.00 Palazzo Mocenigo – I profumi e cosmesi a Venezia
Mercoledì 11 dicembre
, ore 15.00 Museo Correr – Miniature di promissioni e commissioni ducali
Giovedì 12 dicembre, ore 15.00 Ca’ Pesaro – Adolfo Wildt,Carattere fiero – Anima gentile
Venerdì 13 dicembre
, ore 15.00 Ca’ Rezzonico – Manifattura veneziana, Sala delle lacche verdi

Live on Art

Live on Art

Le nouveau projet Live on Art, une collaboration, à Venise, entre la Fondation des Musées Civiques et l’Université Ca ‘Foscari, offre au public l’occasion de découvrir manière nouvelle et attrayante l’extraordinaire richesse du patrimoine artistique et culturel préservé dans les Musées Civiques de Venise, à la découverte des détails inattendus, des histoires et des curiosités incroyables.

Nos guides exceptionnels seront des étudiants de l’Université, suivis par leurs professeurs et les conservateurs des collections. Ils vont nous permettre d’entrer en contact avec des réalités différentes dans le musée, en identifiant le fonctionnement et le travail quotidien, l’histoire, en particulier le caractère exceptionnel de certains objets de valeur.

Jeudi 23 mai 2013, à 15h00, les portes du musée seront ouvertes pour découvrir les merveilleuses collections du Palazzo Mocenigo. A cette occasion seront présentés des vêtements d’hommes du XVIème siècle. ENTRÉE GRATUITE

Centro Studi di Storia del Tessuto e del Costume
Museo di Palazzo Mocenigo
Santa Croce 1992 – 30133 Venezia
Tel.  +39 041 – 721798
Fax  +39 041 – 5241614

Abito maschile

Dans le monde du textile et des costumes

Depuis le 30 novembre, et chaque dernier vendredi de chaque mois, le Centre d’Études du textile et de la Mode du palazzo Mocenigo, vous invite à une découverte de ses pièces les plus secrètes, dans les coulisses du musée, autour des plus beaux vêtements de la mode du XVIIème siècle.

Backstage au palazzo Mocenigo

Visites guidées en italien et en anglais
Horaires de départ à 11h00 et 14h00 très précises, sur réservation uniquement.

Dans les vastes gisements de Palazzo Mocenigo – Centre d’étude pour l’histoire des textiles et Costumes, sont conservés même vêtements, des accessoires et des tissus, qui sont exposés parfois dans la collection permanente, pratique normale dans chaque musée du monde.

Mais, depuis le 30 Novembre dernier, et chaque dernier vendredi du mois, le musée offre au public une occasion unique de visiter ses collections en empruntant des chemins inhabituels dans ces espaces habituellement réservés aux initiés. cette visite très spéciale prend la forme d’un parcours dans le monde de la mode du XVIIIème siècle, sous la direction de guides spécialisés.

Des visites guidées et commentées, en italien et en anglais, qui débutent à 11,00 et 14.00 heures, sur réservation uniquement (réservation à faire au plus tard le lundi avant chaque visite, qui ne se fera uniquement avec un minimum de 8 participants).
Coût : 12,00 €uro par participant
Les groupes (min. 10, max 15 participants) peuvent solliciter le musée pour des visites à d’autres dates, sauf le lundi, avec réservation obligatoire.
Coût : 100,00 €uro par groupe + droit d’entrée au musée

Prochain rendez-vous : vendredi 29 mars !

Pour informations et réservations
Activités éducatives et relations publiques
Tél 041 2700370
ou par e-mail

Découverte destrésors du palazzo Mocenigo

Armani Désarmé

Le Centro Studi di Storia del Tessuto e del Costume di Palazzo Mocenigo (Centre pour l’Étude de l’Histoire des Textiles et du Costume du Palazzo Mocenigo) lance un cycle de conférences pour promouvoir l’analyse thématique de la mode et du textile.

Pour évoquer ces questions avec la rigueur scientifique, le CSSTC du palais Mocenigo a fait appel à des enseignants et des chercheurs.

Ils se sont engagés à retracer l’ensemble complexe des méthodes conceptuelles à la lueur de l’Histoire, et de démêler le rôle socio-politico-économique qui gravite autour des rebondissements et des changements imposés par les virtuoses de la mode.

Quatre rendez-vous seront programmés pour soutenir le travail de la Bibliothèque du Centre d’Études et du Musée.

Un façon de réaffirmer la vocation culturelle de ce site qui se veut un centre de référence pour ceux qui aiment, ou étudient la mode et le textile.

Con questo ciclo di conferenze il Centro Studi di Storia del Tessuto e del Costume di Palazzo Mocenigo intende avviare e promuovere degli approfondimenti tematici legati al mondo della moda e del tessile. Per affrontare con rigore questi argomenti verranno chiamati docenti e studiosi che da anni sono impegnati a tracciare una mappa storico-concettuale tanto complessa quanto affascinante destinata a svelare il ruolo socio-politico-economico dell’universo che orbita attorno ai virtuosistici intrecci e ai mutamenti si stile dell’abbigliamento. Quattro appuntamenti di supporto all’attività quotidiana della Biblioteca del Centro Studi e del Museo per riconfermare la finalità culturale di questa sede che vuole identificare un punto di riferimento per quanti amano e studiano la moda e il tessile.

Le 11 mai, il y a déjà eu une intervention de Doretta Davanzo Poli à propos des Étoffes des vénitiens à Istanbul : décors et techniques à travers les siècles.

Les deux prochains rendez-vous :

Vendredì 18 mai à 18.00 heures
Maria Luisa Frisa
Armani Disarmato

Vendredì 25 mai à 18.00 heures
Renzo Zenzolo
Il costume militare veneziano nel Settecento

Biblioteca di Palazzo Mocenigo
Centro Studi di Storia del Tessuto e del Costume
Santa Croce, 1992 – 30135 Venezia
Tel. ++ 39 041 – 721798
Fax ++ 39 041 – 5241614

 

L’Élégance en exil – Entre mode et costumes, le temps de Diaghilev

« The elegance in exile », the Russian fashion at the beginning of the XX century
Venice, from September 17th , 2011 to February 29th , 2012 – Style and fashion at the beginning of the XX century at Palazzo Mocenigo in Venice
L’ELEGANZA IN ESILIO – Tra moda e costume, il tempo di Djagilev
La mostra si propone di raccontare l’atmosfera culturale tipica degli ambienti dell’intelligentija russa e il prestigio sulla scena internazionale della compagnia dei famosi “Ballets Russes” di Djagilev (1909-1929), di cui nel 2009 si è celebrato il centenario della nascita.

La fabuleuse exposition du Palazzo Mocenigo était prolongée pendant le Carnaval, jusqu’au 29 février.

L’exposition qui devait fermer le 6 janvier racontait l’atmosphère culturelle typique de l‘Intelligentsia Russe et du prestige sur la scène internationale de la célèbre compagnie des «Ballets Russes» de Diaghilev (1909-1929), dont en 2009 a été célébré le centenaire de la naissance.

Nous l’avons visitée pour vous…

Cette exposition a déjà parcouru le monde. Elle est composée avec des pièces appartenant à la prodigieuse collection d’Alexandre Vassiliev.

Dans le portego, l’exposition commençait par une importante série de robes de bal « Kitmir » des années 20′ conçues à Paris. On pouvait remarquer notamment une robe en mousseline azurée, entièrement décorée de perle, de 1927 et une autre en tulle gris, entièrement couverte de paillettes et bijoux d’argent, de 1928.

Dans la pièce suivante, une robe de bal haute couture, de Paris, vers 1912. Elle est en mousseline blanche avec une broderie au point plat et des perles faites à la main.

Comme vous pouvez le voir, nos couturières expertes ont observé attentivement : les mains dans le dos, mais l’œil aux aguets. Chaque robe à été apprise sous toutes ses coutures. Jamais au palazzo Mocenigo on n’avait vu visiteuses aussi assidues.

La scénographie de l’exposition avait pris partis des différentes pièces du palazzo, de leur couleur…

L’exposition montrait de nombreux accessoires, dont de magnifiques kokochniks…

Une vitrine entière présentait des documents de Diaghilev.

Une autre vitrine présentait quelques uns des livres écrit par Alexandre Vassiliev, qui est un grand collectionneur et spécialiste très connu.

Nous avons prolongé cette visite par une petite discussion avec les responsables de l’exposition, dans la bibliothèque du palazzo Mocenigo, qui est incomparable à Venise sur tout ce qui concerne la mode et l’art de la couture et du vêtement.

Fanny et ses amies du « Ministère des Modes« , ne pouvaient pas manquer, elle non plus d’aller voir cette merveilleuse exposition allez donc voir : « L’élégance en exil » au palazzo Mocenigo (Venise) selon Fanny !

And, for our friends in english, this awersome post by Anna Battista

Lettre du 1er août 1819

Presque personne n’exerça, sur l’esprit du XIXème siècle, une influence aussi durable que Lord Byron, qui vécut au Palazzo Mocenigo de 1816 à 1819. Il décrivit de manière théâtrale une traversée mouvementée en gondoles jusqu’au Lido.

A son retour, sa maîtresse, Margarita Cogni, l’attendait devant son palais, complètement affolée :

« Un jour d’automne, alors que je me rendais au Lido avec mes gondoliers, nous fûmes surpris par une rafale qui mit en danger les gondoles : chapeaux emportés par le vent, barque prenant l’eau, aviron perdu, mer déchainée, tonnerre, torrents de pluie, tombée de la nuit et vent ininterrompu.

A notre retour après une lutte serrée, je la trouvai dehors, sur les marches du palais Mocenigo, sur le Grand Canal, ses cheveux noirs défaits, trempés, ruisselants en travers du front et de la poitrine.« 

Tous les articles des derniers mois…