Veneto – Terremoto (tremblement de terre)

Depuis 5 heures ce matin, de nombreuses secousses sismiques ont été ressenties dans la région vénète. D’après les enregistrements, c’est une région comprise entre Ferrare et Modène qui serait touchée. Soit un petit peu plus au sud est que le séisme du 20 mai dernier (mais dans la même région).

Les secousses ressenties sont liés à des évènements qui ont lieu à une profondeur comprise entre 5 et 16 kilomètres, toujours sur la partie émilienne de la faille qui court sous l’Italie. Les communes les plus proches, de ce qui n’est pas encore un séisme, mais qui peut en être les signes annonciateurs, sont : Mirandola, Cavezzo, San Felice sul Panaro.

En tout début de matinée, une secousse de magnitude 5,7 à été ressentie jusqu’à Venise, suffisamment forte pour affoler la population. Voici que que nous écrit Luca Flavia : « 9h05 : Mes amis, la terre vient de nouveau de trembler à Venise, c’est terrifiant… une secousse très forte à dresser les cheuveux sur la tête… une pensée à ceux de l’Emilie-Romagne qui se trouvent sur l’épicentre (Ferrare, Mirandola et Finale-Emilia)/Amici, la Terra trema di nuovo a Venezia e forte, da dare i capelli bianchi: pensate agli amici dell’Emilia, stringiamoci forte in questi tempi…« 

Nous avons reçu des nouvelles plus précises à propos de l’épicentre qui serait Mirandole et de la magnitude 5.8 localisé à une profondeur de 8 km à partir du sol. De nouveaux effondrements ont été signalés dans Mirandole, Finale Emilia et San Felice sul Panaro, les pays déjà touchés par le séisme du 20 mai.

Les vigili del fuego sont venus vérifier la stabilité de la statue vosine ce celle qui est tombée. De nombreux curieux viennent voir la « victime du terremoto »

A Bologne, la population à quitté maisons et magasins pour se protéger dans les rues.

Dans la mesure de nos moyens et de nos liens sur place, nous essaierons de vous tenir informés à propos de cette nouvelle alerte.

Un article vient de paraître sur le site du Corriere del Veneto, en voici une traduction partielle :

L’ampleur était de 5,8 sur l’échelle de Richter, ressenti dans la région. Ecoles évacuées à Padoue. Les retards sur les lignes de chemin de fer.
VENISE– Nouveau tremblement de terre, un puissant séisme d’ampleur 5,8 à été ressenti dans toute la région, à neuf heures du matin. L’épicentre du séisme dans la région de Modène. Les gens, vennaient d’arriver au travail, immédiatement tous sont descendus dans les rues de Padoue, Venise, Trévise, Vicence et d’autres villes de la Vénétie. Les bureaux de la Région dans le centre historique de Venise ont été vidés en quelques minutes. Toujours dans la capitale, Venise, une statue effondrée dans le jardin de Tolentini (près de la piazale Roma – photo ci-dessus). La peur dans les écoles avec les enfants qui ont été mis à l’abris dans les jardins, de peur de répliques. Un travailleur a été heurté par un morceau de corniche alors qu’il installait un échafaudage pour la sécurité de l’église de Salara (Rovigo), déjà endommagé par le tremblement de terre du 20 ami. L’homme a été transporté à l’hôpital pour des tests, mais ses jours ne semblent pas menacés.

À Padoue les écoles ont été évacuées par mesure de précaution après le nouveau choc. Surtout chez les enfants des écoles élémentaires et leurs enseignants sont sortis dans la cour, après s’être protégés sous leurs pupitres, comme ils l’avaient appris dans les exercices anti-tremblement de terre, qu’ils ont répété ces derniers jours après le premier séisme du 20 mai. Peu de temps après on a pu observer des scènes de course effrénée des parents qui voulaient s’assurer que leurs enfants étaient sains et suafs. Après les premiers moments de peur, les élèves sont en grande partie déjà retournés dans leurs salles de classe.

En direct à la télévision de Padova, Damiana Schirru, la présentatrice, a quitté le studio devant les caméras

Quelques dégâts également dans la basilique Saint-Antoine de Padoue où deux mètres carrés de décorations sont tombés.

Dans la région de Rovigo, il y a eu des dégâts postérieurs aux secousses antérieures. Dans le domaine de Ficarolo (Rovigo) des effondrements ont été enregistrés avec des dommages importants à des bâtiments déjà endommagés par le séisme de dimanche dernier.

Il se dresse le clocher de Ficarolo mai 20 blessés, l’un des plus élevés de la Vénétie. Selon la protection civile de la Vénétie, il ya des personnes blessées ou touchées par le tremblement de terre. Par mesure de précaution, les écoles et les bureaux publics de Rovigo, ainsi que de Padoue, ont été évacuées. Pour la protection civile, dans le reste de la Vénétie, il y avait aucun rapport de dommages ou de dégats importants. Mais de graves retards sur les lignes de chemin de fer, en particulier sur la Padova-Rovigo, où les contrôles techniques sont effectués sur les lignes.

.
.
Un autre article en ligne sur Venezia Today

Un bruit sourd, puis, la terre a tremblé une dizaine de secondes. On l’a ressenti dans tous les étages supérieurs des maisons (effectivement, un ami nous a signalé qu’il n’avait presque rien ressenti au niveau du sol).

Ce journal déplore que, par le biais des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter, la panique se propage auprès des habitants de façon démesurée : « Terremoto oggi Venezia: 29 maggio 2012
« Inizia a serpeggiare un po’ di paura tra le persone più sensibili a questo tipo di fenomeni, soprattutto tramite Facebook e Twitter. In questi casi il « canale » privilegiato per veicolare emozioni e sensazioni comuni. »

Seguici su Facebook: http://www.facebook.com/pages/VeneziaToday/252463908142196« 

.

Aux informations de TF1 à 13:00 heures :
Il y aurait 6 morts aujourd’hui, dont deux ouvrier ensevelis sous les décombres de leur usine.
Une nouvelle réplique, longue et forte vers 13 heures, ce que confirment nos amis à Venise :

Grazie Luca Flavia per questo directo :
« une autre secoussse. terrible. je sors.
Un altra scossaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa« 

Dino Simionato : « 12.56 forte scossa a Venezia. »
et puis : « venezia, scossa doppia alle 13.01« 
.
En fait il vient de se produire deux secousses en peu de temps, une première, forte mais brève, et une seconde, 5 minutes plus tard, aussi puissante et qui a duré une vingtaine de secondes.

.

D’après la Nuova, il y aurait 12 ou 13 victimes à déplorer pour l’instant. Les secousses se succèdent à un rythme rapide.

40 tremblements vers Modène depuis ce matin, plus de 400 depuis le 20 mai. La secousse de 13 heures avait une magnitude de 5,4. A Venise, 15 écoles vont être vérifiées par les services techniques avant que les enfants puissent revenir en classe.

La Mairie de Venise communique : en cas de dégâts sur vos habitations dans la ville, contactez immédiatement le centre opérationnel de la Polizia Municipale (fax n. 0412747331 – tel. 0412747070) « in maniera che si provveda all’immediato invio di tecnici per la verifica« .

Lire en français l’article paru dans 20 Minutes.

Petit à petit, les vénitiens découvrent quelques traces laissées par les deux derniers séismes :

Calle delle Bande c’est une fissure qui a grossi…

Mario Monti, le banquier nommé à la place de Silvio Berlusconi (sans élection populaire) n’a pris aucune mesure en faveur des sinistrés, et il n’a rien fait pour mettre des moyens dans la région. Il a invoqué la crise financière et le manque de moyens. Mais il n’est pas question, pour lui, de minimiser la démonstration de force des fêtes du 2 juin, où l’armé paradera alors qu’on en a besoin en Emilie Romagne, pour un coût global de plus de 10 millions d’€uros. L’armé au service du pouvoir absolu, mais pas du peuple… c’est cela que veulent les banquiers et le FMI. Les italiens sont révoltés, car ce manque d’aide de l’État vient s’ajouter à la panique provoquée par 10 jours de séismes sans interruption.

Si vous séjournez dans la région, vous pouvez trouver les règles de base sur l’attitude à tenir pendant un tremblement de terre en suivant ce lien .

Potete trovare le regole fondamentali sul comportamento da seguire durante un sisma in questo link.

Fort tremblement de terre, la nuit dernière, en Emilie-Romagne.

Un violent tremblement de terre dont l’épicentre se situe dans la municipalité de Finale Emilia, près de Modène à été ressenti cette nuit à 4:03 heures. Selon l’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, la magnitude du séisme de 5,9 (remonté à 6 puis 6,1) sur l’échelle de Richter et à une profondeur de 6,3 km, il a duré 30 secondes. C’est une forte secousse comparable à celle d’Aquila en 2009.

(Nous construisons cet article au fur et à mesure que les informations nous parviennent de nos amis sur place)

Une seconde secousse, d’une dizaine de secondes, moins violente, à été ressentie à 5:05 heures.

Pour le moment, on dénombre six victimes, dont quatre à Ferrare et une à Bologne (une allemande de 37 ans, qui a fait un malaise fatal causé par la frayeur, à Sant’Alberto di San Pietro in Casale près de Bologna). Les secousses ont été ressenties dans toute la région, notamment à Brescia et Venise. Il ne nous a été fait part d’aucuns dégâts dans ces deux villes où nous avons des (beaucoup) d’amis.

Malgré l’heure de l’évènement, les réseaux sociaux et les liens de solidarité se sont immédiatement activés. Nous recevons, par nos amis italiens, avec qui, nous ne pouvons qu’affirmer notre solidarité, les premières photos, inédites, de la catastrophe et de ses conséquences.

Deux victimes, Nicola Cavicchi et Leonardo Ansaloni, étaient des ouvriers de la Sant’Agostino Ceramiche ensevelis sous la toiture de leur usine. Ils auraient terminé leur service à 6 heures. Un autre, ouvrier marocain de 29 ans, est mort dans l’effondrement d’une installation industrielle, tué par la chute d’une poutre métallique, à Ponte Rodoni di Bondeno. L’usine Ursa y produit du polystyrène expansé. La quatrième victime à été retrouvée dans les décombres de la fonderie Tecopress de Sant’Agostino. En plus de l’allemande, une centenaire est morte de peur à Sant’Agostino, ce qui porte à six le nombre des victimes à cette heure. On dénombre également une cinquantaine de blessés.

Depuis hier soir, on compte une cinquantaine de secousses dans toute la région : voir relevés et carte

Les anciens d’une maison de retraite ont été évacués et des soins leur sont prodigués à l’abri sous des tentes.

Comme les secousses se succèdent encore et encore, c’est dans les parcs que les italiens attendent désormais

Tous les articles des derniers mois…