Lyrissa Toscanelli

Lyrissa Toscanelli

Nous vous présentons aujourd’hui la soprano Lyrissa Toscanelli, qui est une amoureuse de Venise, et de l’Italie, où vit toujours une partie de sa famille maternelle. En effet, elle est issue d’une terre rude et fière, la Vallée d’Aoste où l’air montagnard donne… de bons poumons.

Lyrissa Toscanelli est française et parisienne, mais Venise, d’où son aïeul paternel était originaire, a toujours été, et reste, pour elle le lieu privilégié de ses vacances, et l’Italie le terreau de sa culture. L’atavisme aidant, elle retrouve dans la lagune ses racines perdues au fil des récentes générations.
C’est grâce à sa famille italienne qu’elle a grandi  dans la musique, au sein de ce clan chaleureux où tous chantent et sont passionnés d’opéra.

Lyrissa Toscanelli

Lyrissa Toscanelli a commencé le piano à l’âge de quatre ans.

Puis, se sont progressivement ajouté l’étude de la danse classique, du théâtre, (auprès de Claude Nollier, de la Comédie-Française, puis au cours Galabru), et bien sûr, du chant. Régine Crespin lui a apporté de précieux conseils d’interprétation, et le ténor Maurice Brach ses profondes connaissances techniques.

C’est naturellement que dès son plus jeune âge elle connaît par cœur les opéras de Verdi, Bellini ou Donizetti…, qu’elle découvre durant l’année à l’Opéra de Paris, et pendant ses vacances aux arènes de Vérone.

A dix ans, elle rêve déjà que l’Opéra soit sa vie. Et après ses études musicales à la Sorbonne, l’obtention de ses 1ers Prix au Conservatoire National de Musique de Paris, et l’achèvement de sa formation à l’école de l’Opéra, elle est maintenant cantatrice, dans le registre typiquement italien de soprano lirico spinto. Elle a même été primée à Toulouse, haut lieu du bel canto que Klod connaît bien depuis sa plus tendre enfance et qui, autrefois, était redouté de tous les chanteurs, tant le public y est averti et critique.

Elle chante Rossini, Verdi, Mozart, à l’Opéra de Paris et à l’étranger… mais vous pourrez en apprendre davantage sur la cantatrice et son répertoire en visitant son site sur Internet.

Lyrissa Toscanelli

Si nous vous la présentons sur nos pages, c’est qu’elle peut offrir à nos (vos) fêtes vénitiennes le « décor musical » idéal. Accompagnée d’une formation de musique de chambre, ou d’un pianiste pour un concert plus intimiste, Lyrissa Toscanelli chante la musique baroque ou romantique vénitienne :

A commencer par le grand maître Vivaldi, bien sûr. Et aussi Marcello, Cesti ou Caldara.

A son répertoire sont aussi les œuvres d’illustres visiteurs de Venise : Mozart qui y séjourna et composa, Rossini, qui y créa Sémiramis, et illustra les Régates dans de charmantes compositions en dialecte vénitien.
S’y ajoute le répertoire de la grande cantatrice Maria Malibran, qui inspira à Alfred de Musset des Stances magnifiques, ainsi que son poème Lucie (même si la Malibran n’était pas blonde !). La plus grande diva romantique du XIXème siècle triompha à Venise au point qu’un théâtre y porte maintenant son nom. Chopin, quant à lui, estimait qu’elle était la plus grande cantatrice d’Europe.

Et enfin, les si nombreux compositeurs que Venise a inspiré : Verdi, Ponchielli, Liszt, Saint-Saëns

Lyrissa Toscanelli

Lyrissa Toscanelli se produit en récitals et concerts, et peut ainsi intervenir, en solo ou avec ses amis musiciens italiens et français, dans des évènements en châteaux, palais, festivals ou lieux privés.

Elle se produit souvent avec, au pianoforte, Alexis Dubroca, et en duo avec la cantatrice mezzo italienne Simona Caressa.

Si vous la contactez, par le biais de son site  elle répondra à vos souhaits avec grand plaisir.

Nous aurons peut-être le plaisir de vous la présenter au prochain Carnaval de Venise…

Lyrissa Toscanelli

Tous les articles des derniers mois…