Les débuts du Carnaval de Venise 2016

Le Carnaval de Venise 2016 a officiellement commencé, ce dimanche, avec le traditionnel Vol de l’Ange.

Cette année, ce carnaval est caractérisé par plusieurs différences notables, qui marquent une rupture importante avec les années précédentes.

Luigi Brugnaro

La première influence sur ce nouveau carnaval vient de l’élection d’un nouveau maire pour gouverner Venise. Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter Luigi Brugnaro, l’homme d’affaire sulfureux qui avait souhaité, l’an passé, soustraire l’isola de Poveglia au patrimoine des vénitiens.
Ce maire populiste, admirateur de Silvio Berlusconi, a été élu grâce à une large coalition de la droite, de l’extrême droite et des indépendantistes. C’est désormais un junte néo-fasciste qui dirige la cité lagunaire.

Parmi les nombreuses décisions de cette nouvelle municipalité, celle de confier l’organisation du Carnaval à un directeur artistique différent, plus en accord avec les idées du nouveau maire est passée presque inaperçu. Nous vous en avions parlé sur notre page Facebook.
Nouveau directeur, donc, Marco Maccapani, qui remplace désormais Davide Rampello, renvoyé à Milan, car « plus assez vénitien« … nouvelle scénographie sur la piazza San-Marco, et thème du carnaval 2016 dédié aux arts et métiers typiques de la lagune.

Enfin, l’actualité récente et les menaces d’attentats, ont été le prétexte à ce gouvernement local nostalgique des privations de libertés de l’époque fasciste pour instaurer un contrôle strict des calli de Venise et surtout de l’accès à la piazza. Plusieurs centaines d’hommes en arme : policiers, carabiniers, militaires, arpentent les calli et circulent sur les campi.

La piazza San-Marco n’est désormais accessible que par cinq points de passages, munis de portiques détecteurs de métaux, et des contrôles sont effectués par des vigiles. Il est entre autres choses, obligatoire d’ôter son masque pour accéder à la piazza. Tout refus entraînera la personne récalcitrante au poste de police pour un contrôle approfondi et des poursuites possibles.

Une fois sur la piazza, et selon l’endroit par lequel vous y avez accédé, vous vous trouverez « parqués » dans des sortes de parcs à bestiaux formés de barrières, qui nécessitent, pour passer de l’un à l’autre, de montrer patte blanche à des policiers en uniforme ou des vigiles. La partie centrale n’est accessible qu’aux VIP ou aux invités…
Pas étonnant donc, qu’il y eût moins de monde cette année pour le vol de l’ange, bien que la mairie de Venise se glorifie de 100 000 personnes présentes.

C’est Irene Rizzi, Marie de l’année passée, qui a eu le privilège d’inaugurer le Carnaval de Venise 2016, en étant jetée du haut du campanile de la piazza San-Marco pour voir si sa chute serait élégante, augure, dans ce cas, d’un carnaval de qualité.

Voici donc le vol de l’ange 2016 en images :

Vol de l'Ange - 001

Vol de l'Ange - 002

Vol de l'Ange - 003

Vol de l'Ange - 004

Vol de l'Ange - 005

Vol de l'Ange - 006

Vol de l'Ange - 007

Vol de l'Ange - 008

Vol de l'Ange - 009

Vol de l'Ange - 010

Vol de l'Ange - 011

Vol de l'Ange - 012

Vol de l'Ange - 013

Vol de l'Ange - 014

Vol de l'Ange - 015

Vol de l'Ange - 016

(photos Comune di Venezia)

Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, qui, pour l’occasion, s’était vêtu comme un clown, ne manqua pas l’occasion de se donner en spectacle, populisme oblige…

Luigi Brugnaro - 011

Luigi Brugnaro - 000

Luigi Brugnaro - 004

Luigi Brugnaro - 005

Luigi Brugnaro - 003

Luigi Brugnaro - 012

Luigi Brugnaro - 010

Luigi Brugnaro - 013

Luigi Brugnaro - 008

Luigi Brugnaro - 007

Luigi Brugnaro - 006

Luigi Brugnaro - 001

Luigi Brugnaro - 009

Pugilat à la mairie de Venise !

Depuis que Luigi Brugnaro a été élu maire de Venise, les responsables et compétiteurs des associations de régates à Venise demandaient à être reçus.

Ce n’est qu’hier, à la veille de la cérémonie de remise des prix de la Régate Historique, que cette réunion à été organisée, les régates traditionnelles à Venise ne semblant pas être une priorité pour la nouvelle équipe municipale.

Se sont donc présentés à la Ca’ Farseti, mairie de Venise, Gaetano Bregantin, le président de l’association, Roberto Busetto, Rudi Vignotto, Gloria Rogliani, et, le secrétaire, l’avocat Marino Almansi, pour être reçus par le nouveau maire, pour la première fois depuis qu’il a été élu en mai.

Régate Historique 2015

La délégation est entrée dans la grande salle du conseil, où, outre le maire, les attendait le conseiller municipal délégué à la Voga e alle Tradizioni, le juriste Giovanni Giusto, qui, il y a deux ans, fut lui aussi président de la coordination des associations de l’aviron.

A un moment de la discussion, il a été dit, de la part des marins « La ville ne fait rien ! » (sous entendu, on attend les subventions, d’être reçus et entendus, de savoir quoi pouvoir faire l’an prochain, etc.)

Il était simplement question de rémémorer au maire fraîchement élu, les promesses de campagne électorale, qu’il a fait il y a quelques mois. « Abbiamo una battaglia comune per la città, vogliamo rilanciare la voga e le nostre tradizioni. Non sembra questo l’atteggiamento migliore per lavorare insieme. » disait le candidat… au mois d’avril dernier.

Le maire a perdu son sang froid et a commencé à hurler, injurier et menacer.

Luigi Brugnaro hors de lui à l'issue de la réunion

Lorsqu’ils ont accusé Giusto de n’avoir jamais répondu à leurs demandes de le rencontrer, celui-ci n’a rien eu d’autre à rétorquer que « ma mère était malade » avant de se jeter sur eux pour tenter de les frapper.

La réunion s’est terminée en rixe que les huissiers, intervenus rapidement, ont eu quelques peines à calmer.

Le quotidien vénitien La Nuova di Venezai e Mestre parle de scène de far-west !

La remise des prix de la Régate Historique, qui devait avoir lieu aujourd’hui au Malibran est reportée à… plus tard ?

Décidément, la nouvelle équipe municipale n’a pas encore fini de nous faire rire (de honte).

Nebia

Brouillard épais sur Venise ces derniers jours, au point que certains se sont perdus dans la lagune !

C’est pendant cette période, où la vision est si courte, que le nouveau maire de Venise, Luigi Brugnaro, et le nouveau directeur artistique qu’il a nommé, Marco Maccapani, ont annoncé le programme du prochain Carnaval de Venise 2016.

Nebia sur Venise

Ne manquez pas notre article, dès demain, pour tout savoir sur le Carnaval de Venise, version Brugnaro, l’homme qui a voulu acheter l’isola de Poveglia

Ne jouez pas avec l’eau

Article de presse du Pd

Le communiqué de presse publié le 11 septembre dernier par Alessandra Moretti (jour notoirement néfaste pour les transports) et les déclarations de Davide Zoggia, indiquent que le Pd a décidé, en grand secret, d’adopter une adaptation du canal Vittorio Emmanuelle à la circulation intense des grands navires de croisières : une sorte d’autoroute pour HLM flottants au coeur de la lagune, au moment ou Luigi Brugnaro, le nouveau maire populiste de Venise, ne cesse de répéter qu’il veut moins de touristes et plus d’argent pour la cité lagunaire.

D’un côté la harangue, d’un autre les actes.

Le « projet » qui ne sera présenté publiquement que dans quelques semaine, semble donc avoir reçu la bénédiction « ex ante » de l’ensemble de la classe politique italienne et vénéto-indépendantiste.

De telle déclarations, effectuées pour le compte du Parti Démocrate (Pd) dénotent le manque de démocratie, l’irrespect de la classe politique pour les électeurs, et même le mépris total pour les militants des cercles du Pd qui n’ont même pas été consultés sur ce qui allait se décider au sein du parti.

Nouveau projet de canal

Les vénitiens, qui viennent de porter, pour la première fois depuis des dizaines d’années, ce parti à la direction de la ville, commencent donc à désenchanter, surtout qu’aucune réponse à leurs interrogations n’a été donnée :

1 – a quelle profondeur et sur quelle largeur le canal sera creusé ? Est-ce qu’un relevé bathymétrique a été fait sur le trajet proposé, avec quels résultats ?

2 – quels types de boues seront extraites, en quelle quantités, pour être stockées où ? Pour les savoir, des carottages ont-ils été effectués ?

3 – les navires devront faire face à une courbe en, L pour accéder au bassin d’évolution de 300 mètres de long à la Maritima. Où et comment sera t’il construit ? Est-ce que cela induit la destruction de l’isola dei Petroli et de l’isola delle Tresse, comme dans l’hypothèse de l’Autorité portuaire ?

4 – quel sera l’impact de cette excavation sur l’équilibre hydromorphique de la lagune, et en quoi il diffère par rapport à l’excavation du canale Contorta ?

5 – quel est l’impact des émissions totales de polluants, compte tenu de l’allongement de la route ?

7 settembre 2014

Les groupes citoyens de Venise, rappellent aux politiques, même fraîchement élus, qu’aucun projet ne passera en force, sans le consentement de la population, et sans que toutes les réponse aient été apportées.

Pour consulter, dans sa totalité le communiqué de presse (format pdf) publié ce lundi 14 septembre, par le Gruppo 25 Aprile, cliquez-ici.

7 Settembre

Luigi Brugnaro, le nouveau maire de Venise

Suite aux élection municipales pour remplacer l’ancien maire de Venise, Giorgio Orsoni, contraint de démissionner après le scandale des pots de vins du Mose, les élections on nommé, pour diriger la ville, une coalition qui a choisi, le 15 juin 2015, pour maire, le peu discret Luigi Brugnaro.

Luigi Brugnaro

Nos fidèles lectrices et lecteurs vont, de suite, penser que ce nom leur dit quelque chose : Luigi Brugnaro est l’homme d’affaire vénitien, qui a préempté l’isola de Poveglia contre l’association qui avait organisé une collecte internationale, et ceci « pour éviter qu’elle ne tombe entre les mains d’étrangers« .

Ce populiste proche de Silvio Berlusconi, dont il est un fervent admirateur et dont il copie la manière n’aime pas les étrangers, qu’on se le dise !

Il s’est présenté comme « indépendant », mais tous les italiens savent qu’il est proche de Forza Italia le parti fondé par son mentor. Il a été élu au sein d’une coalition qui réunit également, Area Popolare (une fédération de centre droit chrétienne, assez populiste), la Lega Nord, le parti de droite indépendantiste, Fratelli d’Italia, le parti d’extrême droite, et une liste civique qui regroupait des membres du tissus associatif vénitien hostiles à un tourisme de masse dans la cité lagunaire.

Inutile donc de préciser que la nouvelle municipalité n’aime pas les touristes qui envahissent la ville par flot ininterrompu, tous juste sont-ils tolérables à la condition qu’ils dépensent de l’argent.

Luigi Brugnaro1

Luigi Brugnaro est né à Mirano, le 13 septembre 1961 de Ferruccio, travailleur, dirigeant syndical de la Montefibre de Porto Marghera et poète et de Maria, institutrice. Il a cinq enfants : deux d’un premier mariage, Valentina et Andrea, trois avec Stefania, qui l’accompagne partout désormais, Piera Maria, Jacopo et Ettore.

Stefania et Luigi Brugnaro1

Stefania et Luigi Brugnaro

Avant d’être le maire de Venise, il est le président de Umana, une holding regroupant une vingtaine d’entreprises opérant dans les secteurs des services, de la fabrication, de la construction, des sports et de l’agriculture. Mais Umana, c’est aussi une agence pour l’emploi fondée en 1997 qui est devenue en quelques années un leader dans l’industrie avec 123 agences en Italie, 5 bureaux au Brésil, 700 professionnels et 12.000 personnes employées dans les meilleures entreprises italiennes.

De 2009 à 2013 il a été président de la Confindustria Venise.

Les vénitiens pourront être attentifs, désormais, à l’attribution des marchés publics de la ville…

Il est aussi le propriétaire de de la Reyer, l’équipe de basket vénitienne fondée en 1872.

A la mairie de Venise, son mandat est clair (selon lui) : la sécurité, la lutte contre les dégradation, la relance économique.

Très actif sur les réseaux sociaux (Twitter ou Facebook), il s’est déjà distingué à l’occasion de plusieurs décisions qui provoquent le scandale en Italie (et au delà) et dont vous vous reparlerons. Xénophobe et homophobe, Luigi Brugnaro est déjà en guerre ouverte avec Elton John, résident de La Giudecca, nous aurons l’occasion d’y revenir…

Bref, tous nos ami-e-s, toutes nos lectrices et tous nos lecteurs qui aiment Venise, et nous l’espérons, les vénitiens, pourront-ils encore profiter en paix de cette admirable citée qui, depuis des siècles, était connue pour sa tempérance et comme un fourmillement de peuples venus de toutes les contrées… l’avenir nous le dira très vite.

Tous les articles des derniers mois…