Pietro Malombra

Le Christ et les docteurs

Le Christ et les docteurs

Fils de Bartolomeo Malombra, employé à la Cancelleria Ducale, et de Catarina Vasti, né à Venise en 1556, il aurait, selon Carlo Ridolfi, travaillé avec son père dans sa jeunesse, et n’aurait embrassé la carrière de peintre que beaucoup plus tard.

On le retrouve dans l’atelier de Giuseppe Porta, dit « Salviati » et sa première œuvre connue est La naissance de Marie (1592-93) visible dans l’église paroissiale de Santa Maria di Sala.

En 1596 il fut jugé et condamné pour avoir exercé la profession de peintre sans être inscrit sur la guilde.

La conclusion de la Vraie Croix

La conclusion de la Vraie Croix

Le 11 janvier de l’année suivante, on lui passe commande d’un retable avec le Christ ressuscité avec les saints Nicolas de Bari, Pierre, Jean-Baptiste et François encore conservé dans le duomo de Motta di Livenza. Le 8 décembre, il livre à la Scuola Grande di Santa Maria delle Misericordia, un « quadro in prospettiva » aujourd’hui perdu.

Selon Giustiniano Martinioni, sa dernière œuvre, une Cena ebraica, ne fut jamais terminée en raison de la mort de l’artiste, en 1618. Le tableau fut achevé par Antonio Vassilacchi dit  » L’Aliense ».

La majorité des œuvres de Malombra sont aujourd’hui perdues.

Il a été enterré dans la tombe de sa famille dans l’église des Saints Giovanni e Paolo.

Audience de l'ambassadeur d'Espagne à Venise - 1604 (Museo del Prado, Madrid)

Audience de l’ambassadeur d’Espagne à Venise – 1604 (Museo del Prado, Madrid)

Tous les articles des derniers mois…