Un phénomène de mode ?

Les carnavals vénitiens sont-ils simplement un phénomène de mode ?

Ce type de fêtes est en train de “pousser” comme des champignons aux quatre coins, si l’on peut dire, de notre hexagone, qui devrait en compter pourtant toujours huit.

Mais, que se cache t’il derrière ce foisonnement (parfois même, on pourrait dire pullulement) ?

Si l’on n’y prends pas garde, demain, chaque village, chaque grosse demeure bourgeoise, chaque centre commercial organisera son Carnaval Vénitien, pour des raisons qui parfois nous dépassent. Nous l’avons vu, dans certaines régions, il semble qu’il y ait des droits et que certaines terres soient réservées. Certains organisateurs pensent que l’Alsace est une terre réservée… nous allons donc exclure ces contrées et considérer qu’elles ne sont pas en France (ce qui est d’ailleurs qu’à moitié faux), pour ne pas envenimer un débat et l’engluer dans une boue qui sent vraiment trop mauvais. Laissons l’Alsace des carnavals aux alsaciens donc.

Restons donc chez les gaulois, leurs coq sur leur tas de fumier, et cet engouement pour le carnaval vénitien…

L’an dernier, un couple de costumés nous a affirmé participer à 57 carnavals et fêtes costumées dans l’année (en 2012, donc). C’est plus d’un par semaine. Certes ces gens sont retraités, autonomes avec leur camping car, mais tout de même… il y a une vie à coté des costumes ?

Que penser de cette multitude, de cet abondant foisonnement qui fait penser au grouillement de certains insectes dans les habitations vétustes ? La multiplication des Carnavals est-elle un bien, telle la multiplication des pains, pour assouvir un besoin vital ?

Ou bien, cette profusion si elle s’accompagne d’un nécessaire manque de qualité et de diversité ne risque t’elle pas de conduire à un dégout, une répulsion de ces personnes qui se travestissent et se cachent pitoyablement sous leurs masques ?

Quand une association organise un carnaval par mois dans sa région de montagne, avec le même quarteron de costumés, quel intérêt, sinon pour son seul président ?

Une véritable communauté

Les masques ne se contentent pas de défiler individuellement. Ils se changent ensemble, dans des salles à l’abri de tout regard extérieur. Tenter de les photographier dans cette phase de préparation relève du sacrilège et vous expose à de sévères représailles.

Par ailleurs, de grands repas les réunissent lors de chaque carnaval ou ils se retrouvent à déguster des spécialités locales en parlant taffetas et satin. Pour la plus grande majorité d’entre eux, une réelle solidarité et une amitié constante les unis. Au delà même de partager une simple passion, il existe quelque chose de plus fort…

… ne détruisons pas ce lien qui unis les costumés, pour les intérêts de quelques profiteurs.

Carnaval Vénitien en France

Le retour des gourous

Certain-e-s, pour des raisons qui leur sont propres, on choisi de profiter de ce fait… et, en fins renards, à chacun d’organiser son carnaval où il est devenu calife à la place du calife, imposant ses règles, sa manière de voir. Pour asseoir leur petit pouvoir local, ces petits barons des temps modernes ont créé peurs potentats, sous la forme d’associations où vous êtes obligés d’adhérer pour pourvoir espérer participer à ce qui aurait dû n’être qu’une fête.

Mais souvent cela ne suffit pas, certain moutons payent et cotisent, et le calife leur affirme qu’ils ne pourront pas participer à tel ou tel carnaval, mais seulement à celui-ci ou celui-là. Les pauvres costumés se retrouvent alors pigeons, voir dindons de la farce.

Heureusement, le bons sens semble avoir repris le dessus, ces dernières semaines, un cardinal aux mœurs dissolues et à la bourse cousue de fil d’or à été destitué. Quand à la petite adjudante chef des tranchées de la Grande Guerre, elle à été également priée d’aller s’occuper de ses problèmes plutôt que d’en créer aux autres. Voilà qui semble un bon début prometteur, mais il reste du chemin à faire pour que tous les carnavals retrouvent le chemin entre les barrières du Droit et du respect des Lois de la République.

Les bonnes résolutions pour 2013…

Ami-e-s costumé-e-s, arrêtez donc de vous faire mener en bateau par des personnes plus ou moins malhonnêtes qui pensent d’abord à eux plutôt qu’à vous. Mettez fin au bestiaire !

En ce début d’année où chacun pense à ses bonnes résolutions, pourquoi ne pas prendre celle de ne plus se faire prendre pour des ânes ?

On abuse de vous à Rosheim, Dives-sur-Mer, Ay-sur-Moselle, Martigues ou autres ?

N’y allez plus, il vous reste encore plus de cinquante manifestations par an où vous pourrez vous faire admirer sans être la proie de prédateurs. Surtout que, le prochain carnaval prévu en France est plutôt désormais célèbre pour les rumeurs qu’il entretiens. Les organisateurs se sentant « menacés », les costumés les plus nombreux y seront les forces de l’ordre. Si vous avez envie de faire Carnaval au milieu des CRS allez-y !

De plus, aller dans un de ces carnavals vous fermera désormais la porte de la plus grande majorité des autres manifestations vénitiennes en France. Le choix devient donc simple : faire une dizaine de Carnaval avec des gens qui abusent de bous, ou participer à tous les autres.

On vous réclame des factures de carburant, de péage d’autoroute ou de vos achats de tissus « pour équilibrer les comptes de l’association » ? Ces factures sont simplement destinées à détourner de l’argent public issus de nos impôts. Ne vous laissez pas influencer, vous seriez complices de détournement de fonds publics, et n’hésitez pas à déposer plainte si cela se produit.

Vous êtes trésorier d’une association de costumés, et son président vous présente chaque mois des factures de défraiement de frais à lui rembourser. Déposez plainte, sinon vous serez accusé de complicité.

Ces vautours n’ont rien à faire dans notre monde !

Les vraies vedettes des Carnavals vénitiens ce sont les costumés, les artistes, les créateurs, ce sont eux (VOUS).

Si un organisateur de spectacle souhaite avoir des artistes à son carnaval, et à moins que ce soit un carnaval « historique » comme Annecy ou Remiremont, ou LE carnaval de Venise, Tous les autres, sans exception doivent vous considérer comme les artistes que vous êtes.

On n’a jamais vu un artiste payer pour se produire.

Le minimum qui doit vous être offert : le gite et le couvert.

Sinon, restez chez vous avec vos costumes, et n’allez pas dépenser de l’argent, en ces temps de crise, pour que certain-e-s se remplissent les poches sur votre dos.

Cortèges vénitiens

Autrefois, pendant le Carnaval de Venise, des défilés étaient organisés avec les costumés.
Depuis quelques années, plus rien n’est prévu dans ce sens, et beaucoup le regrettent. Avec l’aide des associations de costumés un peu partout en Europe, nous avons donc décidé de vous proposer de revenir à cette tradition, à des moment où la foule n’est pas trop dense et donc, où vous ne serez pas mis en danger.
Au fil des discussions, plusieurs idées ont émergées, qui permettent à chacun-e de participer à un moment ou à un autre.
Nous comptons donc sur votre présence pour montrer que les costumés vénitiens du monde entier ne sont pas « que des potiches, posées-là pour faire joli », mais qu’ils sont également capable d’animer le Carnaval, pour le plus grand plaisir des touristes et des vénitiens.

Una volta, durante il Carnevale di Venezia, erano organizzate delle sfilate con le persone in maschera.
Da qualche anno, in questo senso, niente è più previsto, e molti ne sono dispiaciuti.
Con l’aiuto delle associazioni delle maschere da parecchie parti d’Europa, abbiamo dunque deciso di riproporvi il ritorno a questa tradizione, nei momenti quando la folla non è troppa per cui voi non sarete messi in una situazione di pericolo.
Alla fine della discussione parecchie idee sono emerse le quali permetteranno a ciascuno/a di partecipare in un momento o in un altro .
Contiamo dunque sulla vostra presenza per dimostrare che le maschere veneziane del mondo intero non sono « delle belle statuine, messe là  come decorazione », ma che sono anche capaci di animare il Carnevale per il più grande piacere dei turisti e dei veneziani.

Formerly, during the Venician Carnival, parades were held with costumed people.
In recent years, nothing is planned in this direction, and many regrets. With the help of costumed associations across Europe, so we decided to propose a return to that tradition, at the time the crowd is not too dense and therefore, you will not be endangered .
Throughout the discussions, several ideas have emerged that allow each person to participate at one time or another.
We count on your presence to show that the Venetian costume of the world are not « as vases, then asked to look pretty, » but they are also able to host the Carnival, to the delight of tourists and Venetians.

Früher wurden während des Carnevals von Venedig Umzüge mit den Kostümierten organisiert.
Seit einigen Jahren wird nichts dergleichen geplant und viele bedauern dies. Wir möchten euch vorschlagen, zusammen mit Carnevalsvereinen aus ganz Europa, diese Tradition während einer Zeit des Carnevals, zu der sich noch nicht zu viele Besucher drängen und somit keine Gefahr für die Kostüme besteht, wieder aufleben zu lassen.
Im Lauf der Diskussionen haben sind mehrere Ideen entstanden, die es jedem erlauben bei der einen oder anderen Gelegenheit teilzunehmen.
Wir zählen auf eure Anwesenheit, um zu zeigen, dass die Kostümierten in Venedig aus aller Welt nicht nur Dekoration sind, sondern dass sie in der Lage sind den Carneval zu beleben, zur Freude der Touristen und der Venezier.

Mardi 1 mars 2011 matin (1ère semaine du Carnaval) :

RdV à 10 heures en bas de l’entrée du Museo Correr (point A sur la carte). Départ en cortège vers 10:15 ou 10:30 heure. L’itinéraire est en bleu sur la carte.

Le cortège traversera lentement la Piazza San-Marco vers le côté gauche, depuis l’angle situé à l’opposé du Café Forian, puis contourner le Quadri en direction de la Tour de l’Horloge, en donnant du temps aux touristes de prendre des photos, mais sans s’arrêter. Les costumé-e-s ne doivent pas stopper pour poser pendant le cortège qui de toute façon avancera très lentement.

Chacun prendra soin de laisser deux mètres avec les costumé-e-s qui le précèdent, pour faciliter la prise de photos sans arrêt par le public.

Arrivé vers la Tour de l’Horloge, le cortège tournera vers la droite en direction du môle de San-Marco, passera (si possible en fonction des tables du cafè) à droite des colonnes, côté bibliothèque, et tournera à gauche pour longer les gondoles jusqu’au pont dela Pallia (point B sur la carte) ou il faudrait que les derniers participant-e-s au cortège arrivent vers midi. Si les tables du cafè devaient gêner, l’itinéraire bis, signalé en pointillé, prendrait alors en diagonale pour passer à gauche des colonnes. Ne jamais passer entre les colonnes !

Martedì, mattino (prima  settimana del Carnevale)

Appuntamento alle ore 10, all’entrata (giù) del Museo Correr (punto A sulla carta).
Partenza del corteo verso le ore 10:15 o alle 10:30. L’itineraio è in blu sulla carta.
Il corteo attraverserà lentamente Piazza San Marco sul lato sinistro, dall’angolo situato dalla parte opposta del Café Florian, lungo il Caffè Quadri in direzione della Torre dell’Orologio, dando il tempo e la possibilità ai turisti di scattare delle foto, ma senza fermarsi.
Durante il corteo le maschere non devono fermarsi per posare per le foto, tuttavia il corteo dovrà avanzare molto lentamente.
Sarà cura di ogni maschera di lasciare uno spazio di circa due metri rispetto la maschera che la precede, questo per facilitare il pubblico a prendere delle foto, ma senza comunque fermarsi.
Arrivati presso la Torre dell’Orologio, il corteo girerà verso destra in direzione del molo di San Marco, passera (se sarà possibile a seconda dei tavolini dei caffè) alla destra delle colonne, lato biblioteca, e girerà a sinistra davanti ai pontili delle gondole fino al Ponte della Paglia (punto B della carta) dove bisognerà che gli ultimi partecipanti al corteo arrivino verso mezzogiorno. Se i tavolini dei caffè dovessero dare problemi, l’itinerario bis, segnalato punteggiato, farà allora una diagonale per passare a sinistra delle colonne.
Non passare mai tra le colonne.

.

Tuesday, march 1 (1st week of Carnival) :
Appointment at 10 am at the bottom of the entrance to the Museo Correr (point A on map). Departure to 10:15 or 10:30. The route is in blue on the map.
The procession slowly cross the Piazza San Marco to the left side, since the angle located opposite the Café Forian and around the Quadri towards the Clock Tower, giving time for tourists to take photos, but without stopping. The costumed should not stop for the procession anyway progresses very slowly.
Everyone take care to leave two meters with the costumes which precede it, to facilitate the taking of pictures without stopping by the public.
Come to the Clock Tower, the procession will turn right towards the pier at San Marco, will (if possible depending on the coffee table) to the right column side library, and turn left to walk along the gondolas to the bridge beyond Pallia (point B on map) or would have the last participants of the procession arrived around noon. If the tables were to interfere with the coffee, the alternative route, indicated by a dotted line, would then move diagonally to the left column. Never pass between the columns !

.

Dienstag, 01.03.2011 morgens (erste Carnevalswoche) :
Treffen um 10 Uhr beim Eingang Museo Correr (Punkt A auf der Karte). Begin des Umzugs gegen 10h15. Die Route ist auf der Karte in blau eingezeichnet.
Der Umzug überquert langsam die Piazza San-Marco, auf der linken Seite von der Ecke gegenüber Café Forian, umrundet die Quadri und geht dann in Richtung des Uhrturms, so dass genug Zeit ist um Fotos zu machen, aber ohne anzuhalten. Die Kostümierten sollen während des Umzugs nicht anhalten, um zu posieren; es geht auf jeden Fall sehr langsam voran.
Jeder soll ca. 2m zu den anderen Kostümierten lassen, damit problemlos von allen Fotos gemacht werden können.
Von der Turmuhr biegt der Umzug nach rechts Richtung Mole von San Marco, passiert (wenn möglich; abhängig von den Tischen des Strassencafes) rechts von den Säulen bei der Bibliothek und biegt dann nach links entlang der Gondeln bis zur Palliabrücke (Punkt B auf der Karte), wo die letzten Teilnehmer des Umzugs gegen Mittag ankommen. Falls die Tische des Cafes diese Route nicht ermöglichen, nehmen wir eine Alternativroute, gepunktet eingezeichnet, links von den Säulen. Niemals zwischen den Säulen durchgehen!

Sur Facebook

.
.

Vendredi 4 mars 2011 après-midi :
RdV à 14 heures en bas de l’entrée du Museo Correr (point A sur la carte). Départ en cortège vers 14:15 ou 14:30 heure (En tout cas, après que les sélections de l’AICV seront terminées). L’itinéraire, volontairement plus court, est indiqué en rouge sur la carte.
Le cortège traversera lentement la Piazza San-Marco en diagonale, depuis l’angle proche du Café Florain, puis en direction du Campanile, en donnant du temps aux touristes de prendre des photos, mais sans s’arrêter. Les costumé-e-s ne doivent pas poser pendant le cortège qui de toute façon avancera très lentement.
Chacun prendra soin de laisser deux mètres avec les costumé-e-s qui le précèdent, pour faciliter la prise de photos sans arrêt par le public.
Arrivé vers le Campanile, le cortège tournera vers la droite en direction du môle de San-Marco, passera à gauche des colonnes, côté Palais des Doges, et tournera à gauche pour longer les gondoles jusqu’au pont dela Paglia ou il faudrait que les derniers participant-e-s au cortège arrivent vers 15:30 à 16 heures. Possibilité de faire une photo de groupe dans ce coin (pas devant le Pont des Soupirs, faut pas rêver, on ne nous laissera pas poser longtemps sur le pont dela Paglia, et de toute façon il est toujours emballé dans ses pubs) au point B sur la carte. Volontairement, cet itinéraire est plus court, le cortège se déplacera pendant 1 heure maximum, en raison des sélections du concours, s’il a lieu, et du fait qu’il y a déjà plus de monde le vendredi.
Cela permettra à ceux qui partent à la fin de la première semaine de participer, et ainsi se créer de merveilleux souvenirs (et cela, avant que les premiers barbares du week-end ne débarquent).

Possibilité ensuite de continuer en cortège jusqu’à San Zaccaria ou à l’embarcadère pour San Giorgio, à voir.
.
Venerdì 4, pomeriggio :
Appuntamento alle ore 14 all’entrata (giù) del Museo Correr (punto A sulla carta).
Partenza in corteo verso le ore 14.15 – 14.30 (in ogni caso dopo che le selezioni
dell’AICV saranno terminate). L’itinerario, volontariamente più corto, è indicato in rosso sulla carta.
Il corteo attraverserà in diagonale e lentamente la Piazza San Marco dall’angolo del Café Florian, poi in direzione del Campanile, dando il tempo ai turisti di prendere le foto, ma senza fermarsi. Le maschere non devono posare durante il corteo che tuttavia avanzerà molto lentamente.
Ciascuno avrà cura di lasciare due metri di spazio tra sé e la maschera che lo precede per facilitare le foto del pubblico senza fermarsi.
Arrivati al Campanile, il corteo girerà verso destra in direzione del molo di San Marco, passerà a sinistra delle colonne, lato Palazzo Ducale, e girerà a sinistra per costeggiare le gondole fino al Ponte della Paglia dove bisognerebbe che gli ultimi partecipanti al corteo arrivassero verso le ore 15:30 – 16:00.
Possibilità di fare una foto di gruppo in questo luogo (non davanti al Ponte dei Sospiri,
non ci sarà possibilità di fermarsi per molto sul Ponte della Paglia, e poi il tutto è ancora coperto dalla pubblicità), al punto B sulla carta.
Volontariamente questo itinerario è più corto, il corteo si sposterà in un’ora al massimo, a seconda delle selezioni del concorso, se ci sarà, e dal fatto che ci sarà già una folla maggiore il venerdì.
Questo permetterà a quelli che partono alla fine della prima settimana di partecipare e anche di vivere dei meravigliosi souvenirs (e questo prima che comincino a calare i primi “barbari” del week-end) .  Possibilità poi di continuare in corteo fino a San Zaccaria o all’imbarco dei vaporetti per San Giorgio … da vedersi ….
.
Friday march 4, afternoon :
Appointment to 14 hours at the bottom of the entrance to the Museo Correr (point A on map). Check-in procession to 2:15 p.m. or 14:30 hours (In any case, after the selections are completed AICV). The route, intentionally shorter, is indicated in red on the map.
The procession slowly cross the Piazza San Marco in diagonally from the corner near the Coffee Florain, then toward the Campanile, allowing time for tourists to take photos, but without stopping. The dress-es should not be asked during the procession anyway progresses very slowly.
Everyone take care to leave two feet with costume-es which precede it, to facilitate the taking of pictures without stopping by the public.
Come to the Campanile, the procession will turn right towards the pier at San Marco, go left column, next to the Doges’ Palace and turn left to walk along the gondolas to the bridge or beyond Paglia would have to past participants of the procession arrived around 3:30 p.m. to 4:00 p.m.. Opportunity to make a group photo in the corner (not in front of the Bridge of Sighs, do not dream, you will not let us put on the long bridge beyond Paglia, and anyway it is always packed in pubs) to point B on the map. Voluntarily, this route is shorter, the procession will move for 1 hour maximum, because the selections of the contest, if held, and the fact that there are already more people on Friday.
This will allow those who leave at the end of the first week of participation, and thus will create wonderful memories (and this before the first weekend of the barbarians’ arrival).
Possibility then continue by train to San Zaccaria or at the ferry to San Giorgio, to see.
.
Freitag, 04.03.2011 nachmittags :
Treffen um 14 Uhr beim Eingang Museo Correr (Punkt A auf der Karte). Begin des Umzugs gegen 14h15 (auf jeden Fall nachdem die AICV Wahl beendet ist). Die Route ist auf der Karte eingezeichnet.
Der Umzug überquert diagonal die Piazza San-Marco, auf der linken Seite von der Ecke gegenüber Café Forian, dann in Richtung Campanile, so dass genug Zeit ist um Fotos zu machen, aber ohne anzuhalten. Die Kostümierten sollen während des Umzugs nicht anhalten, um zu posieren; es geht auf jeden Fall sehr langsam voran.
Jeder soll ca. 2m zu den anderen Kostümierten lassen, damit problemlos von allen Fotos gemacht werden können.
Vom Campanile biegt der Umzug nach rechts Richtung Mole von San-Marco, passiert links von den Säulen entlang des Dogenpalastes und biegt dann nach links entlang der Gondeln bis zur Palliabrücke, wo die letzten Teilnehmer des Umzugs gegen 15h30 ankommen. Es besteht in diesem Bereich die Möglichkeit ein Gruppenfoto zu machen (Punkt B auf der Karte, nicht vor der Seufzerbrücke, sich bitte keinen Illusionen hingeben und sowieso ist sie in Werbung gehüllt; wir dürfen auch nicht lange vor der Pagliabrücke posieren). Diese Strecke ist kürzer und der Umzug dauert maximal eine Stunde, weil die AICV-Wahl stattfindet und weil es freitags auch bereits sehr viel mehr Leute hat.
Das erlaubt es denen, die bereits am Ende der ersten Woche zurückgehen, teilzunehmen und mit schönen Erinnerungen heimzukehren (und zwar bevor die ersten Barbaren zum Carnavalswochenende einfallen).
Danach gibt es noch die Gelegenheit mit dem Umzug bis San Zaccaria weiterzuziehen oder nach San Giorgio überzusetzen, mal sehen.
.
.
.
Dernier mardi du Carnaval, l’après-midi : Rendez-vous à partir de 14 heures sur le Campo San Zaccaria comme de coutume ( point C sur la carte). Vers 15:30 heures 16 heures, départ en cortège par les quais en direction de la place San Marco. L’itinéraire est indiqué en vert sur la carte. Les costumé-e-s ne doivent pas poser pendant le cortège qui de toute façon avancera très lentement. 

Chacun prendra soin de laisser deux mètres avec les costumé-e-s qui le précèdent, pour faciliter la prise de photos sans arrêt par le public.
Sur le pont dela Pallia, interdiction absolue de s’arrêter devant le Pont des Soupirs, la police sera là, de toute façon pour faire circuler les gens. En plus, cela ne représente aucun intérêt, l’endroit étant dédié, encore à la publicité.
On se regroupe tou-te-s en face la basilique (dos à la basilique de San Marco, pour l’avoir comme arrière plan) à peu près à la hauteur du Campanile (point D sur la carte). Cela permet à tout le monde, photographes et touristes de faire une splendide photo de groupe avec San-Marco comme décors.
.
Ultimo martedì di Carnevale, al pomeriggio.
Appuntamento a partire dalle ore 14 in Campo San Zaccaria come d’abitudine (punto C
sulla carta). Verso le ore 15.30 o circa 16:00, partenza in corteo lungo la Riva in direzione di Piazza San Marco. L’itinerario è segnato in verde sulla carta.
Le maschere non dovranno posare per le foto durante in corteo il quale tuttavia avanzerà molto lentamente.
Ciascuno dovrà aver cura di lasciare due metri di spazio dalla maschera che sta seguendo
per facilitare le fotografie da parte del pubblico ma senza comunque fermarsi.
Sul Ponte della Paglia è assolutamente vietato fermarsi di fronte al Ponte dei Sospiri.
La polizia Municipale sarà comunque presente per fare circolare la gente per evitare le soste, senza contare che il luogo al momento non è degno di nessun interesse in quanto ci sono i lavori e coperto dai cartelloni della pubblicità.
Ci si raggrupperà tutti di fronte alla Basilica di San Marco (dando le spalle alla Basilica per averla come sfondo) circa all’altezza del Campanile (punto D sulla carta).
Questo permetterà a tutti, fotografi e turisti di fare una splendida foto di gruppo con la Basilica sullo sfondo..
.
Last Tuesday of Carnival, the afternoon:
See you in 14 hours from the Campo San Zaccaria as usual (point C on map). 15:30 hours to 16 hours, starting in procession by the quays in the direction of Piazza San Marco. The route is marked in green on the map.
The dress-es should not be asked during the procession anyway progresses very slowly.
Everyone take care to leave two feet with costume-es which precede it, to facilitate the taking of pictures without stopping by the public.
On deck beyond Pallia, absolute prohibition to stop the Bridge of Sighs, the police will be there anyway to move people. In addition, it poses no interest, the place is dedicated to advertising again.
We always regroup-te-s opposite the basilica (back to the Basilica of San Marco, to have it as background) at about the height of the Campanile (point D on map).
This allows everyone, photographers and tourists to a wonderful group photo with San Marco as decorations.
.
Letzter Carnevalsdienstag, nachmittags:
Treffen um 14 Uhr auf dem Campo San Zaccaria wie gewohnt (Punkt C auf der Karte). Begin des Umzugs gegen 15h30 über die Quais in Richtung San Marco. Die Route ist auf der Karte in grün eingezeichnet. Les Die Kostümierten sollen während des Umzugs nicht anhalten, um zu posieren; es geht auf jeden Fall sehr langsam voran.
Jeder soll ca. 2m zu den anderen Kostümierten lassen, damit problemlos von allen Fotos gemacht werden können.
Auf der Palliabrückeist es absolut Verboten vor der Seufzerbrücke stehen zu bleiben, die Polizei wird sowieso da sein und die Leute weiterschicken. Außerdem ist es uninteressant, da diese Stelle wieder mit Werbung überzogen sein wird.
Wir sammeln uns vor der Basilika im Bereich des Campanile (mit San Marco im Rücken, als Hintergrund, Punkt D auf der Karte). Das erlaubt es allen, Fotografen und Touristen, fantastische Bilder mit San Marco als Rahmen zu machen.
.

Un grand merci aux ami-e-s qui nous ont aidé pour ces traductions parfaites !

Saint-Malo récidive

Il est de nouveau recherché des costumé-e-s vénitiens volontaires pour participer au Carnaval (ordinaire) de Saint-Malo, où nous citons « les costumés vénitiens avaient été très remarqués »… ce sera le dimanche 17 avril 2010

Carnaval de Saint-Malo 2010 - Photo Gaëlle Duris

Ce jour-là, rien qu’en France,  il y aura pas moins de 7 carnavals ou autres manifestations comparables, dont 3 dans cette région ouest. Si vous êtes costumé-e-s vous aurez donc l’embarras du choix pour cette journée.

Pour toutes les informations complémentaires, reportez vous au site de Monique Leray qui ne nous communique rien directement, préférant l’exclusivité de ses informations à quelqu’un d’autre probablement.

Si vous voulez voir à quoi ressemble ce Carnaval, rendez-vous sur l’album photo de Gaëlle Duris

Grand Carnaval de Saint-Malo 2010 - photo Gaëlle Duris

 

 

I'am Marco Polo

Programme du Carnaval de Sennecey-lès-Dijon

La médiathèque de Sennecey-lès-Dijon, en Côte d’Or a communiqué le programme destiné aux 60 personnes costumées qui sont déjà inscrites pour cet évènement.
En effet, la popularité de nos ami-e-s Annie et Robert a amplement suffit, et les 60 costumé-e-s recherché ont été trouvé en…
… trois jours seulement !

Nous souhaitons que ce Carnaval connaisse donc un franc succès, en tout cas, il semble que ça commence bien.

Le programme prévu pour les costumé-e-s sera donc :

Samedi 12 mars

Accueil des costumés au centre polyvalent à partir de 13H30.
15H Séance photo dans un parc privé
16H Défilé dans Sennecey
17H – 17H30 « pause goûter » offerte
18H Accueil par Monsieur le Maire et présentation des costumés au public dans la salle polyvalente
20H30 Repas avec les organisateurs et les logeurs Prix : 12€ boissons comprises

Dimanche 13 mars

10H Séance photo dans le centre historique de Dijon et au Palais des Ducs de Bourgogne, avec notamment photo du groupe dans l’escalier Gabriel
12H30 Retour à Sennecey pour un repas-buffet offert
15H Déambulation dans Sennecey et/ou dans la salle polyvalente (selon les conditions climatiques)
16H30 Fin du carnaval

Voilà donc un programme bien alléchant pour cette première, qui devrait nous valoir de bien belles photos. Nous continuerons à vous informer de ce projet dès que nous aurons d’autres nouvelles.

Venise : Un carnaval de « Nuits Blanches » sur le thème du XIXème siècle

Comme nous l’avions annoncé dès le 7, Davide Rampiello est à Venise pour y annoncer officiellement le programme du Carnaval.
Certains journalistes y auraient avancé quelques informations qu’il ont glané entre deux portes.
Informations que nous n’avons que d’un seul quotidien : « Il Gazetino » ( http://carta.ilgazzettino.it/MostraStoria.php?TokenStoria=1128163&Data=20101111&CodSigla=VE ) confirmées par des ami-e-s véniten-e-s qui en ont également entendu parler à la radio ce matin…

Plus sérieusement, Davide Rampiello qui présentait les éléments directeurs du prochain Carnaval, ce soir au Casino, nous a dévoilé quelques éléments de son projet.

Le thème du prochain Carnaval sera :
« Ottocento » Sissi et la Cité de la Femme
(La femme et la mode au XIXème siècle).

Plus précisément, il a parlé des femmes qui ont été marquantes de l’époque lors de la réunification de l’Italie, et de l’Impératrice Sissi, la femme la plus élégante de cette période. Le titre du Carnaval 2011 (« OTTOCENTO – da Senso a Sissi, la città delle donne« ) faisant référence au chef-d’œuvre cinématographique, de 1954, de Luchino Visconti et  à la princesse icône de la mode et de l’élégance du XIXe siècle.

L’animation plus tardive dans la nuit annoncée dernièrement, se traduirait, dans les faits par l’ouverture des églises, des théâtres  et des musées jusqu’à 1 heure du matin, fortement inspiré par les « Nuits Blanches » qui commencerait dès le 19 février.

Le Carnaval 2011 se terminera par une procession de bateaux,  silencieuse, sur le Grand Canal à la seule lueur des bougies (En partenariat avec le Club d’Aviron de Venise).

Nous avons reçu, après parution de cet article, le communiqué de presse officiel de Venezia Marketing & Events, que vous pouvez télécharger grâce au lien ci-dessous :

Carnevale 2011

La Piazza San-Marco restera le centre du Carnaval, avec une machinerie scénique éphémère dans la pure tradition vénitienne.

Il espère toujours faire participer les vénitiens, même si, suite aux pressions de toutes parts il a été obligé de confirmer que le Carnaval en lui-même serait toujours du 26 février au 8 mars… exit donc les 21 jours de VRAI CARNAVAL dès 2011 !

Jusque là, ses dernières annonces restent fidèles à ce que nous vous avions déjà annoncé (de source sûre)… sauf ce revirement quand aux « trois semaines de carnaval qu’il nous avait annoncé si fièrement il y a quelques jours », mais dont nous avions bien compris, le dernier week-end que cela semblait lui avoir apporté plus de problèmes que d’enthousiasme.
Mais cela à Venise ne nous étonne plus guère…

 

Il Gazetino - 11 novembre 2010

«Carnevale da vivere soprattutto di sera»

Né le 24 août 1947 à Raffadati, le nouveau Directeur Artistique du Carnaval de Venise est un éminent professeur à l’Université, président de la Triennale de Milan, consultant culturel et associé à la gestion d’institutions nationales et internationales. Il a occupé plusieurs postes au cours des trois dernières décennies à la télévision, artistique et livré de grands moments de communication.

Vivant à Milan, il a annoncé qu’il se rendrait à Venise, cette semaine, pour y dévoiler le programme du Carnevale di Venezia 2011 (qui est quasiment bouclé).

Piazza San Marco

Il a expliqué, également, que, le 20 octobre dernier, le choix à été fait, non entre deux hommes, deux équipes, mais bien sûr aussi en fonction de la présentation de deux projets incluant leurs programmes, leur côté innovant, leur réalisme.

Le programme du prochain Carnaval est donc, à quelques détails et contrats près déjà sur le papier. Son budget sera de 1 Million d’€uros.

… Replaçons-nous dans le contexte :

  • Premier épisode, fin mars 2010 Giorgio Orsoni, 63 ans, né à Venise, avocat depuis 1972, spécialisé dans le droit administratif, à été élu nouveau maire de Venise.
  • Second épisode, le triste constat du bilan artistique du Carnevale 2010, malgré une fréquentation en hausse.
  • Troisième épisode, en automne, la candidature de Davide Rampello, alors que Marco Balich se trouve en réelles difficultés au sein de Venezia Marketing & Eventi (Vme).
  • Quatrième point : Par prudence, le président de VME Piero Salva Rosa souhaite que le Carnaval soit désormais organisé directement, et non plus par l’intermédiaire de sociétés, comme ce fut la cas avec K-Events. Balich et sa compagnie sont fermement opposés à cette idée.

Dernier épisode, le 20 novembre dernier, les deux concurrents proposent les grandes lignes de leur projet, les pistes de recherches de partenaires financiers, et les grands dessins du programme. C’est à ce moment-là que Davide Rampiello évoque l’idée des 3 semaines de Carnaval, ce qui fera dire, à la presse, par Marco Balich « Perché non dedicare il prossimo Carnevale a Venezia tra sacro e profano« , faisant ainsi allusion à la visite papale dans la lagune après la fin du Carnaval. De plus, il affirme que le Carnaval se prépare à Venise et non à Milan (tiens, le retour de la guerre entre les provinces du Nord dans la Sérénissime ?)

Piazza San Marco pendant le Vol de l'Ange

En excellent communicateur, Davide Rampiello mène sa barque, tel un gondolier dans les méandres de Venise. Quand on évoque les dates et la durée réelle du Carnaval, pour toute réponse, un sourire. manifestement, toute cette agitation l’amuse follement.

La vraie question n’est pas là… selon-lui…

Au fil de la discussion, voici des petites bribes d’indiscrétions :

« .. Sono due dei punti fermi lungo cui si nuoverà il Carnevale 2011, coinvolgere i veneziani e valorizzare la storia e le tradizioni della città… « 

Il y a deux ponts importants sur lequel s’appuiera le Carnaval 2011 : Engager les vénitiens et renforcer l’histoire et les traditions de la ville.

« .. Ciò a cui punterò è anche a far vivere le città nelle ore serali, quando tende a spopolarsi, dalle 18 alle 24…

« … pur rispettando la privacy di chi vuole la quiete… « 

Il faut continuer à faire vivre le Carnaval la nuit, entre 18 et 24 heures (Venise est à ce moment-là morte et déserte), tout en respectant le désir de calme des habitants. Allusion aux riverains du campo Santa Margherita qui ne décolèrent pas depuis le dernier Carnaval. Après une nuit de folie, où les décibels ont fait trembler les murs jusqu’à 4 heures du matin, il ont, au petit jour découvert leur place couverte d’immondices, véritable tas d’ordures et chaque coin de maison avait subis les outrages des participants, couverts des restitutions de ces beuveries. Aussi ont-ils prévenu : « Di qui la decisione di agire preventivamente e non arrivare al Carnevale 2011 senza qualche punto fermo, almeno nelle richieste ufficiali e nel tono della protesta che si sta già facendo sentire. In caso contrario – come annunciano i residenti – il Comitato non starà a guardare.« 

«  … Non trascureremo inoltre il fatto che il Carnevale quest’anno si concluda l’8 marzo, il giorno della Festa della Donna e questo elemento sarà fortemente valorizzato… « 

Le Carnaval 2011 se terminera le 8 mars, Journée Internationale de la femme, et cet élément sera fortement valorisé.

«  … Ci sarà anche un riferimento ai 150 anni dell’Unità d’Italia … « 

L’anniversaire des 150 ans de l’Unité de l’Italie ne sera pas oublié.

 » … la tradizione, dalla Colombina al corteo delle remiere sarà vivacizzata e valorizzata …« 

La tradition de la Colombine sera renforcée et valorisée (allusion à l’animation connue sous le nom de Vol de l’Ange)

 » … Non appena stabilito il tema del Carnevale 2011, inizieremo a lavorare anche attraverso la rete, ad esempio per fornire su Internet indicazioni su come realizzare la propria maschera, fornendo veri e propri modelli… « 

Et pour terminer, un petit message personnel : « Ne vous concentrez pas sur le seul thème du Carnaval 2011. Nous allons investir le Net pour y fournir de nombreuses informations, notamment, détailler la façon de fabriquer un masque et donner des modèles ».

Et PAN sur le bec de notre Klod !
Même le directeur artistique du Carnevale di Veniezia qui veut nous copier….

Davide Rampello, portrait du directeur Artistique du Carnaval de Venise

Notre dernière information à propos des déclarations de Davide Rampello à provoqué un certain émoi, voir même une incompréhensible opposition au projet d’allongement de la durée du Carnaval.

Un certain nombre de personnes ont même précipitamment fait courir une rumeur (notamment sur la nébuleuse Facebook), disant que nous avions donné une information erronée, que le site officiel ne disait toujours rien, bref, qu’il ne fallait surtout pas lire et croire les informations données dans ce blog. Comme nous l’avons écrit par ailleurs, nos informations peuvent être lues par toute personne abonnée aux quotidiens vénitens

Et cela avant même de connaître le programme définitif

De ce point de vue, vous serez bientôt fixés, puisque le programme sera bientôt en ligne (source http://www.carnevale.venezia.it/ du 3 novembre )

Quand à la nomination du nouveau directeur artistique, elle est également en ligne désormais (source http://www.carnevale.venezia.it/ du 20 octobre affichée en ligne le 5 novembre ) :

Davide Rampello nuovo Direttore Artistico del Carnevale
20 October 2010

IL CDA DELLA VENEZIA MARKETING EVENTI DELIBERA DI AFFIDARE L’INCARICO DI DIRETTORE ARTISTICO DEL CARNEVALE DI VENEZIA 2011 A DAVIDE RAMPELLO.

Venezia 20 ottobre 2010

Il Consiglio di Amministrazione della Venezia Marketing & Eventi spa ha deliberato all’unanimità di affidare l’incarico di direttore artistico solo per il Carnevale 2011 a Davide Rampello e al suo team formato da Marco Amato e Stefano Karadjov dopo che saranno state rinegoziate le loro richieste economiche. Il precedente direttore artistico Marco Balich non ha ritenuto di presentare la sua proposta dopo aver analizzato il briefing che era stato inviato ai due invitati lunedì 11 ottobre. Il Consiglio prende atto e lo ringrazia per l’attività svolta nel triennio 2008-2010.
L’alternativa di gestire il Carnevale di Venezia senza direttore artistico con le competenze esistenti all’interno della VM&E non è mai stata ritenuta percorribile dal Consiglio, che ha inoltre dato mandato al Presidente Rosa Salva e al Dott. D’Oria di negoziare sia i compensi della direzione artistica, sia i costi alberghieri e logistici. Per quanto riguarda il piano della manifestazione dovrà iniziare la fase negoziale e di industrializzazione dei progetti proposti all’interno della fattibilità economica e di budget che dovrà essere confermato dopo che il Comune e il Casinò formalizzeranno le allocazioni di spesa per la VM&E. Se rimarranno le risorse del 2010 la spesa complessiva di tutte le attività del Carnevale, direttore artistico incluso, non potrà superare il 1.000.000,00 (un milione/00) di euro al netto di eventuali sponsor che potranno essere portati dal direttore artistico o reperiti dalla struttura della VM&E. (Source FIDEST – 22 octobre)

En fait, le 20 octobre, est la date de la réunion qui a entériné cette décision.

Si certains ont semblé ignorer qui est Davide Rapello, pour les vénitiens, et pour les authentiques carnavaliers, il est loin d’être un inconnu.  De 1992 à 1994 il à été le : Direttore Artistico del Carnevale di Venezia, della Festa del Redentore, della Regata Storica e del Festival “Musica e Architettura : le chiese di Venezia”…

Nous vous passerons la lecture son édifiant CV (il y a 6 pages entières de références, et pas des moindres), pour vous rappeler que pour beaucoup d’entre nous, cela correspond à la meilleure époque du Carnavale de Venezia. Nous serions donc bien bêtes de nous inquiéter, laissons ce genre de comportements aux ignorants de la véritable histoire du Carnaval et aux abruti-e-s qui ne pensent, constamment qu’à dénigrer le travail des autres, de manière purement gratuite..


Davide Rampello nous annonce dont 3 semaines de Carnaval avec un programme plus proche du Carnaval authentique et historique, plus accessible aux vénitiens. Pour les plus anciens, nous n’avons qu’à nous louer de son organisation et de ses projets. Celles et ceux qui, à cause des vacances scolaires ne pouvaient se rendre au carnaval pourront le faire désormais. L’étalement sur 21 jours au lieu de 10 fera qu’il y aura peut être moins de monde en même temps, et que le vie à Venise, pendant le Carnaval sera plus facile. Peut-être que Davide Rampello prendra aussi compte des demandes des costumés, de leur volonté de pourvoir bénéficier de déambulations en cortèges, certains jours, ou de bals, costumés, gratuits sur des campis excentrés… Qu’il sache que nous pouvons être de relais de vos souhaits en matière d’animations pour les costumé-e-s.

Enfin, attendons de voir réellement le projet complet que nous propose Davide Rampello avant de commencer à imaginer émettre des critiques.

En ce qui nous concerne, nos critiques viendront après le 10 mars, qu’elles soient positives ou négatives, quand nous aurons vu et vécu ce nouveau Carnaval.

SCOOP OLIA i KLOD ! Carnaval de Venise, le nouveau directeur artistique veut changer les dates du Carnaval

C’est un scoop que nous avons obtenus en exclusivité, puisque la nouvelle à été diffusée dans la presse vénitienne le 29 octobre seulement :

« Davide Rampello è già impegnato a 360 gradi nel suo nuovo ruolo di direttore artistico del Carnevale di Venezia, dal 15 febbraio all’8 marzo 2011. Dagli addetti ai lavori la scelta è stata definita significativa da cui capire la direzione che ha preso la nuova gestione di Venezia marketing & Eventi. Il Presidente, Piero Rosa Salva, ha puntato su una persona di grande esperienza e con conoscenza diretta del Carnevale. Una scelta a prova di critiche, visto che i Carnevali organizzati in passato da Rampello sono considerati, in città, fra i migliori della storia. La nuova Direzione artistica,  secondo il veneziano Lucio Scarpa,  si preannuncia forse meno glamour di quella passata, ma sicuramente più ancorata alla tradizione. Qualche anticipazione appare necessaria, per quel che è dato sapere, tra le pieghe della riservatezza iniziale: il nuovo direttore non sarebbe orientato al format in stile televisivo del carnevale Sensation, ma punterebbe ad una manifestazione che maggiormente rispetti la tradizione, la qualità e il coinvolgimento dei veneziani. Rampello – che si avvarrà solo di un paio di persone di fiducia – ha lasciato intendere che non seguirà l’esempio del predecessore Marco Balich che ha sempre chiamato fornitori da fuori, ma si affiderà nuovamente a personale della città, anche nei ruoli chiave dell’organizzazione: quindi un Carnevale davvero firmato “made in Venice” e non certamente un evento da vetrina, con folle da mordi e fuggi.« 

En français :

Davide Rampello, assume son nouveau rôle de directeur artistique du carnaval de Venise et nous dévoile ses intentions :

  • Le carnaval 2011 durera 3 semaines, du 15 février au 8 mars 2011.
  • Le programme sera complètement revu, moins TV show, il reviendra plus à la tradition du Carnaval.
  • Un carnaval moins glamour, donc, plus ancré dans l’histoire de Venise.
  • Une organisation qui impliquera les vénitiens, et notamment les techniciens de la mairie…

Étant donné le flot de critiques qu’avait provoqué l’organisation du carnaval ces dernières année, Davide Rampello a du travail pour redonner goût aux carnavaliers à participer au programme officiel et qu’ils ne se sentent plus là, uniquement pour assurer le spectacle au bénéfice d’entités dont l’esprit du Carnaval était moins important que la perspective de juteux profits.

Nous attendons donc de voir les décisions que seront prises pour ces trois semaines de Carnaval… sachant que nous avons déjà, pour les costumé-e-s un programme alternatif qui est prêt à être diffusé si Venise ne nous propose rien d’alléchant.

Carnevale di Venezia 2011

Petit rappel …

Les vacances scolaires seront :
En France :
Zonne A : du samedi 26 février 2011 au lundi 14 mars 2011
Zonne B : du samedi 19 février 2011 au lundi 7 mars 2011
Zonne C : du samedi 12 février 2011 au lundi 28 février 2011
En Italie : du lundi 5 mars au 13 mars 2011

L’histoire du carnaval de Venise, par Gisèle Karczewski

En voyageant de par le Net, on trouve parfois sur la toile des choses qui sont dignes de s’y arrêter un temps.

C’est un peu par le plus pur des hasards ouaibesques, en suivant quelques liens que nous avons découvert le site de l’Association amicale de Culturelle Orléanaise de Rencontres Franco-Italiennes.

Logo ACORFI

Au sein de cette association, Gisèle Karczewski a réalisé, début 2003, une étude sur le Carnaval Vénitien.

On trouvera quelques intérêts à étudier la dernière partie de l’étude, et aux sources de cette étude, qui vaut ce qu’elle vaut, et qui nous a semblé manquer de vécu sur place. On notera sans s’enflammer pour autant, que l’auteure parle encore de « déguisements » pour qualifier les œuvres d’art que sont nos costumes.

Petites et grandes douleurs des costumé-e-s

A plusieurs reprises, nous avons entendu dire nos ami-e-s costumés qu’ils souffraient après un défilé ou une déambulation. Nous avons également connu ces soucis, qui se situent presque toujours dans le cou et le dos.

La station debout prolongée, de manière statique quand nous posons pour les photographes ou en compagnie des touristes, provoque des douleurs dans le dos, souvent au niveau des lombaires, pouvant aller jusqu’à des douleurs qui descendent dans un jambe, comme une sciatique.

Le port de coiffures lourdes et volumineuses provoque de son côté des douleurs dans le cou ou aux épaules. Elles peuvent aussi descendre dans le bras ( névralgie cervico-brachiale) ou donner des douleurs d’épaules.

De plus, en fonction de la morphologie de chacun, ou au hasard de certains mouvements, il arrive que des douleurs apparaissent dans le haut du dos.

Il y a un an, Klod a découvert un praticien qui utilise la Méthode McKenzie, et ce fut pour lui d’abord, pour Olga ensuite un véritable soulagement. Déjà d’autres costumés ont expérimenté cette méthode et depuis, les soucis de douleurs après un Carnaval sont oubliés. Il ne reste plus qu’une saine fatigue, mais cela, c’est tout de même normal.

Nous ne vous ferons pas ici un cours sur la Méthode McKenzie, mais, en gros, elle vous permet de comprendre les origines des douleurs que vous ressentez et de pratiquer quotidiennement ou quand cela est nécessaire les exercices appropriés.

Photo Institut McKenzie - CHU de Poitiers

Photo Institut McKenzie - CHU de Poitiers

Pour en savoir plus, reportez-vous à la version française de l’Institut McKenzie International.

Pour connaître le praticien le plus proche de votre domicile consultez cette page. Vous n’y trouverez que la liste des « certifiés », qui sont pour le moment peu nombreux (cet examen international n’ayant été traduit en français que depuis début 2010 ). Beaucoup d’autres Kinés sont formés à un niveau suffisant pour répondre aux besoins de chacun, dans toute la France (voir la liste de code postaux sur le site et en demander la liste à l’institut par mail).


Une semaine consacrée au Carnaval Vénitien à Nay (64)

L’association « Reflets vénitiens en Aquitaine », présidée par notre amie Marie-Delphine organisera, du 22 au 29 octobre 2011 à Nay (64= près de Pau), une semaine entière consacrée au Carnaval Vénitien !

Samedi 22 octobre et Dimanche 23, présentation de costumé-e-s dans les rues de la ville,
Concert de musique ancienne italienne, le dimanche 23 après-midi, et vernissage-pot de l’amitié ensuite…

Sont prévues des animations autour autour de l’expo proprement dite, qui aura lieu dans les deux salles de la Maison Carrée (bâtisse Renaissance italienne), du 22 au 29 octobre, rassemblant peintures et photos.

La présence d’artisans et marchands italiens transformera les arcades de la vielle bastide en village du Piémont.

Probablement d’autres surprises à découvrir d’ici-là, à mesure que l’organisation avancera (pour le savoir, visitez le blog de Delphine). C’est aussi une bonne occasion pour nos ami-e-s costumé-e-s de découvrir le Béarn et la Gascogne (terre d’origine de notre Klod – ce qui explique aussi son bon cœur et son mauvais caractère), terres rudes et fières où les gens ont su garder les pieds ancrés dans des racines profondes tout en épousant la modernité.

Carnaval vénitien à Sennecey-lès-Dijon

La Médiathèque de Sennecey-lès-Dijon organise les 12 et 13 mars 2011 son premier carnaval vénitien. Nos ami-e-s Annie et Robert Oustric ont décidé d’aider les organisateurs en vous invitant à participer à cette manifestation.

L’hébergement sera assuré par des habitants de Sennecey-lès-Dijon. Toutefois si vous préférez loger à l’hôtel (à votre charge), il leur est possible de vous donner des adresses dans la périphérie de Dijon.

Le déplacement du dimanche matin au Palais des Ducs de Bourgogne, à Dijon se fera en costume, dans un bus urbain spécial, au départ des vestiaires du centre polyvalent de Sennecey.

Pour ce premier carnaval vénitien en région dijonnaise, le nombre de costumés est impérativement limité à 60. N’attendez donc pas le dernier moment pour vous inscrire.

Les participants recevront début février le programme détaillé des 2 jours, ainsi qu’un plan d’accès précis (pas de problème de parking sur place). Pour ceux qui viendraient en train, nous pourrons aller les chercher en gare de Dijon.

Pour de plus amples informations, contacter : Robert & Annie Oustric

Previous Older Entries

Tous les articles des derniers mois…