Isola La Cura

L’île peut être atteinte en bateau depuis Burano en empruntant le canale della Dolce. Elle était réunie à d’autres petits îlots et autrefois faisait partie d’un archipel plus vaste part de Costanziaca.

LaCura

Fondée par des réfugiés de Altino, elle se développa rapidement et les habitants ont construit de nombreuses églises et palais. Les principales églises étaient S.S. Sergio e Bacco et S. Matteo.

Ces îles, cependant, ont été abandonnés à la fois en raison de la migration progressive vers les villes près de la mer, et aussi en raison de l’engorgement d’une branche de la rivière Sile, qui a modifié la salinité de l’eau et fait apparaitre des maladies apparentées telles que le paludisme.

Les derniers temps l’île a été utilisée comme une zone pour l’élevage de poissons, dont sont encore visibles les vallées de culture.

La présence d’une source d’eau douce a permis, dans le passé, de développer de nombreuses productions agricoles, et, à cette époque, on avait construit une cavana (abri pour l’amarrage des bateaux), désormais réduit en ruines.

L’île a récemment fait l’objet de fouilles archéologiques ont mis en lumière les traces de l’ancienne colonie (VII siècle).

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Isola La Cura

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Paluda de la Rosa

Les marais de la Rose sont un immense territoire derrière Torcello, composé de barene, de petites iles, et de plaines inondées plus ou moins submergées sur toute une partie qui, jusqu’au Vème siècle constituait une immense plaine fertile où s’élevait une grande cité antique, au bord de la via Annia qui reliait l’Empire à l’autre rive de l’Adriatique.

Nous avons parcouru cette vaste étendue sauvage à bord de deux barques typiques de cette partie de la lagune de nos amis Cristina et Paolo de Terra & Acqua.

Caorline à Mazzorbo

Isola in Rete 2013

Voici une petite vidéo de présentation de l’association qui organise régulièrement des balades dans la lagune.  Voir leur site Internet.

 

Nous avons approché des îles dont nous vous avons déjà parlé, ou dont nous vous parlerons prochainement, nous avons navigué au dessus de la ville antique engloutie sous la lagune, nous avons côtoyé le trésor d’Attila, vu l’éco-système des barenne et  les vallées de pisciculture, dont l’une d’entre elles fera l’objet d’un article cet été, nous sommes passé sous les carrelets des pêcheurs de la lagune… en écoutant les riches explication de nos guides marins.

Une expérience hors des circuits touristiques ordinaires que nous vous conseillons chaudement.

Place aux photos :

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Balade en caorlina autour des Palude della Rosa

Tous les articles des derniers mois…