Platinium XX edition … Il Ballo Del Doge au Palazzo Pisani Moretta

Depuis vingt ans, Antonia Sautter réunit l’élite mondiale dans le somptueux palazzo Pisani Moretta pour le Bal du Doge.

Le bal est essentiellement une reconstruction d’un bal masqué du XVIIIème siècle et comprend un diner (cuisine vénitienne). Au fil des années, le divertissement a inclus des spectacles de chanteurs d’opéra, musiciens, artistes burlesques et des personnages de la Commedia dell’Arte.

2012 avait vu l’introduction du « meilleur du » … Il Ballo del Doge (The best off … il Ballo del Doge). De nombreux clients, conquis par les prestations données lors des Bal du Doge au fil des années, avaient souhaité voir revenir certains numéros et spectacles.

Le « meilleur du » … Bal du doge, c’est donc une reconstitution des moments les plus spectaculaires des éditions passées.

En 2013, Il Ballo del Doge célèbre son vingtième anniversaire !

Antonia Sautter, designer italien de costumes d’époque, installée à Venise, est la créatrice et organisatrice de cet événement.

Elle a souhaité marquer cet anniversaire par un évènement qui marquera de Carnaval 2013 de son empreinte, une spéciale « Platinum Edition » qui devrait proposer de nombreuses surprises et des grandes nouveautés.

Mais ce ne devrait pas être la seule proposition d’Antonia Sautter qui a déclaré : « I have decided that I will open Carnival in Venice on February 2nd 2013 with another medley from previous editions so, whoever is in Venice early during Carnival, can live this dream, which is so close to my heart.« 

Les photos de cet article nous ont été fournies avec l’aimable autorisation de :
Antonia Sautter
Creations & Events
Il Ballo del Doge

Carnet de Bals saison 2012-13

L’agenda particulièrement chargé de la rentrée nous a fait reculer la parution du programme de l’association Carnet de Bals. Toutes nos excuses au néanmoins charmant Arnaud Degioanni qui nous avait transmises toutes les informations en temps utiles, mais, sachant où il travaille, nous pensons qu’il comprendra que, hélas, l’actualité a ses contraintes…

L’association Carnet de Bals propose donc une saison avec un calendrier très complet et alléchant.

Avant de commencer à en voir le détail, il est important de rappeler que, pour s’inscrire aux cours, il est nécessaire de former un couple (pour le cours, pas au niveau de l’État Civil). Comme chaque année, plusieurs dames, très jolies de surcroît, cherchent désespérément un cavalier. Avis, donc à vous, messieurs qui hésitez depuis tant d’année à apprendre ou vous perfectionner dans l’art de la danse, des cavalières n’attendent que vous pour les prendre dans vos bras.

Toutes la animations proposées par l’association Carnet de Bals, peuvent être retrouvées, en détail :

Nous indiquons les liens vers les invitations « évènements » créés sur Facebook par l’association… bien entendu ceci n’est que le programme général des activités de l’association pour l’année, nous aurons le plaisir de vous rappeler les principaux évènements (les bals), plus en détail le moment venu.

Journée du Patrimoine au château de Breteuil

La traditionnelle et colorée participation de Carnet de Bals aux journées du patrimoine 2012 sera précédée d’un … Stage de préparation de la Journée du Patrimoine qui sera donné à la Salle Buffault aujourd’hui même !

Les cours et ateliers :

Les journées de pratique :

Nous indiquerons les quatre autres journées dès que possible…

Les stages :

Les Grands Bals :

Grand Bal d’Hiver 2012 de l’association carnet de bals au Chateau De Champlatreux, le samedi 10 novembre 2012 sur le thème : « La Vie Parisienne »

Bal de Nouvel An de Carnet de Bals au château de Breteuil

Bal costumé XIX° sur le thème : « Les 7 Péchés capitaux »

Bal de Carême Prenant au Château de Vincennes, le 16 février 2013, à partir de 20:30 heures.

Grand Bal de Printemps 2013, de l’association Carnet de Bals, le samedi 11 mai 2013, quelque part en Sicile, pour commémorer le Grand Bal du Guépard 1861.

 

Bal Renaissance et weekend costumé dans la Sarthe

Les 20 octobre et 21 octobre, l’association le Bal de Versailles vous accueille en son château d’une nuit  pour des festivités royales comme au temps de François 1 er !

Le Grand Bal Renaissance sera l’évènement majeur de tout un programme de visites, en costumes d’époque, de plusieurs château de la région, ouverts spécialement pour l’occasion. Ce Bal Renaissance vient à point nommé puisque les réjouissances passagères à Chambord n’auront pas lieu cette année.

Bal Renaissance et weekend costumé dans la Sarthe
.
Le samedi 20 octobre : 16h Visite du manoir de la Possonnière, la maison de Ronsard à Couture sur Loir .
.
20H 30 : Grand Bal Renaissance au Château de Courtanvaux
.
Une collation salée, sucrée sera servie à discrétion , avec les fouées d’antan cuites au feu de bois sur place… et des boissons de l’époque, hypocras et soupe de champagne…
Le Maitre à danser et ses musiciens baroques vous feront pavaner, danser et contre-danser jusqu’à minuit ….
Puis viendront les danses de tous les siècles pour les derniers partants ….
Entrée au bal : 65 € / personne
pour les adhérents, – de 25 ans , ou groupe de 15 : 55 € / personne

Le dimanche 21 octobre :
11h visite du château de Poncé sur Loir

13 h30 déjeuner en costume au château de Peschera, menu à l’ancienne, entrée, plat, dessert, vin et café, puis balades en châteaux privés

17 h fin et dernier verre au château de Chéronne

Les inscriptions sont en ligne !

Les places sont limitées, seuls les 200 plus rapides auront le privilège de participer au bal.

Réponse avant le 1 er Octobre, dernier délais, pour le bal

Rejoignez nous sur le forum du Bal de Versailles pour la location de costumes … le partage d’hôtel ou pour le covoiturage :

Cout en voiture depuis Paris : 35.15 €ur
Péage 13.30 €ur | Carburant 21.85 €ur
Temps : 02h15 dont 01h30 sur autoroutes
Distance : 200 km dont 153 km sur autoroutes

Les costumés vénitiens de Erba et Aquila se mobilisent pour les victimes des séïsmes

Les joueurs de foot de l’équipe nationale d’Italie, qui brillent pendant la Coupe d’Europe, on décidé de reverser, spontanément, toutes leurs primes au profit des victimes des séismes dans la région d’Emilie Romagne. Ce n’est pas en France que l’on verrait cela avec les personnes que nous subissons en équipe de France depuis une dizaine d’année.

Nos ami-e-s costumé-e-s de la région du Lac de Côme se sont également mobilisés !

Ils organisent une grande soirée en costume avec un repas.

Ils se sont unis pour aider financièrement les familles qui sont dans la plus grande détresse depuis les tremblements de terre.

Cette journée d’action est programmée pour le 7 juillet prochain, à Erba.

Un premier rendez-vous aura lieu, vers 17:00 heures, dans le parc de la Villa del Crotto Rosa pour un défilé en costumes.

Puis, le repas sera partagé à la Villa Don Orione (à l’abri en cas de pluie), à partir de 20:30 avant un grand bal en costume comme savent si bien les organiser nos amis transalpins.

Pour plus d’informations :
info@maskforsmile.com

Bal Vénitien de Paris

Laissez les Saints Anges vous transporter à Venise au XVIII siècle. Le menuet n’est plus une danse de cour mais un divertissement populaire et Lorenzo Tiepolo peint la société vénitienne et sa recherche du plaisir au travers d’un Carnaval qui ne dure jamais assez longtemps …

Le Samedi 20 Octobre 2012, le Bal Vénitien rassemblera au Grand Hôtel Intercontinental les plus beaux costumes du Carnaval de Venise pour une soirée d’exception.

Cette soirée de bienfaisance est organisée au bénéfice de l’Œuvre des Saints Anges par sa Présidente la Baronne de Saint Didier.

Renseignements et plus d’informations :
Œuvre des Saints Anges
111, avenue Victor Hugo, 75784 Paris Cedex 16, France
Téléphone/télécopie (+ 33) 01.45.02.17.00
Courriel

www.oeuvre-des-saints-anges.org
www.bal-venitien.fr
www.bal-imperial.fr

Lorenzo Baldissera Tiepolo (Venise, 8 août 1736 – Madrid, 1776) est un peintre et un graveur italien rococo du XVIIIème siècle appartenant à la famille d’artistes italiens des Tiepolo.
Lorenzo est le fils cadet de Giambattista Tiepolo et le frère de Giandomenico Tiepolo et neveu de Francesco Guardi et Gianantonio Guardi.

Journée en costume au Château de Sauvan

La Haute-Provence offre à l’admiration de ceux venant fouler son sol des paysages superbes parmi lesquels peut être citée la plaine de Mane qui se trouve en pays des quatre reines.

Pourquoi cette appellation ? D’où vient cette référence monarchique ? L’histoire médiévale de la région en donne les réponses.

Au XIIIe siècle, le comté provençal avait pour limites la rivière Durance au nord, la rivière Var à l’est, la Méditerranée au sud, le Rhône à l’ouest. Il appartenait au comte Raymond-Bérenger V de la Maison royale Aragon-Barcelone. Ce grand féodal a fait de la possession dont il était le maître un État souverain fort bien gouverné. De sa vie, les Provençaux d’aujourd’hui savent surtout qu’il a bien marié ses quatre filles :

Marguerite (1221-1295) a eu pour mari le roi de France Louis IX dit Saint-Louis ;
Eléonore (1223-1291) a été unie au roi d’Angleterre Henry III ;
Sancie (1228-1261) a épousé Richard de Cornouailles, roi des Romains, frère cadet du souverain anglais Henry III ;
Béatrix (1231-1267) a convolé en justes noces avec Charles Ier d’Anjou, dernier frère duroi de France Louis IX, désigné roi de Naples et de Sicile par la papauté.

Les propriétaires se sont tournés vers l’architecte comtadin Jean-Baptiste Franque, pour lui confier la construction du château. On devait déjà à son talent l’Hôtel Salvador édifié à Avignon de 1706 à 1713. L’homme de l’art comtadin a réalisé les plans de Sauvan en 1717. Confiés au maître d’œuvre Guillaume Rollin, les travaux ont débuté en 1719. Ils n’ont pu, hélas, être conduits jusqu’à leur finition à cause du désastre humain et économique provoqué par l’épidémie de peste de 1720. Celle-ci a été amenée à Marseille par le Grand Saint-Antoine, un navire arrivé du Levant, porteur dans sa cargaison du bacille de la terrible maladie.

Après deux siècles d’une existence austère, repliée sur elle-même, Sauvan est sorti de son isolement dans les années 1980. Il est revenu en pleine lumière grâce à ses propriétaires actuels qui ont mobilisé leurs ressources, leur courage, leur détermination pour mener à bien une sérieuse entreprise de restauration visant à lui rendre vie et beauté.

Au cours de la visite du château, du rez-de-chaussée à l’étage, du salon de musique aux chambres du marquis et de la marquise, chacun effectue un voyage de deux heures dans les temps passés. Les aménagements, la décoration, le bon goût s’exprimant dans la présentation d’une multitude d’objets, dont la plupart feraient le bonheur des conservateurs de musées, tout est un vrai régal pour les yeux.

Une merveilleuse journée costumée est en préparation dans ce château, considéré comme le plus beau de Provence appelé aussi Le Petit Trianon Provençal, demeure de la dernière amie de Marie-Antoinette.

Le samedi 5 mai, vous profiterez donc du soleil printanier pour parcourir jardins et salons de cette grande maison où vous serez accueillis en hôtes privilégiés.

Attention toutefois, le nombre de personne est strictement limité à 80 au maximum, seuls les plus rapides parmi nos lecteurs goûteront donc à ce privilège.

Durant cette journée les visiteurs pouront découvrir les secrets du Château ainsi que la nouvelle chambre en cours d’aménagement et tout particulièrement son lit en toile de Jouy du XVIIIe siècle.

De plus, le château présente de façon permanente, une importante collection de faïences , réunie par les Forbin au cours de leurs multiples voyages.

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS
UN GRAND NOMBRE D’EVENEMENTS ONT VU LE JOUR POUR LE MOIS DE MAI. SUR LA DEMANDE DE PLUSIEURS D’ENTRE VOUS NOUS REPORTONS DONC CETTE JOURNEE COSTUMEE AU MOIS DE SEPTEMBRE 2012 AVEC DINER DANSANT EN SOIREE AU LIEU DU MIDI. JE VOUS INFORMERAI DU CHOIX DE LA DATE DANS LES PROCHAINS JOURS AMICALEMENT YVES

Informations et réservations précisées sur l’invitation ci-dessous :

Bal de l’ATAD à l’École Militaire

Le bal de l’association Autres Temps Autres Danses se tiendra, cette année, de nouveau, à l’École Militaire de Paris  – 1 place Joffre Paris VIIème arrondissement – M° École militaire.

Cette année c’est le bâtiment qui est à l’honneur : construit sous Louis XV, il a vu passer Napoléon Bonaparte, complété par deux ailes sous Napoléon III, puis occupé par l’armée.

Les costumes acceptés iront donc du XVIIIe siècle à la Belle Époque (civils ou militaires) avec possibilité de changer de costume au fur et à mesure des époques évoquées par les danses.
Les personnes inscrites pourront participer à des séances de danses préparatoires au bal (niveau débutant) : Dimanche 29 avril et Dimanche 13 mai (3h), Samedi 12 et 26 mai (4h) en après-midi à Paris 20° (7 €uros / h).

Repas décliné en buffet avec plusieurs pauses.
Ce bal se déroulera le
lundi de Pentecôte 28 mai 2012 de 13h à 19h
à l’École Militaire de Paris  – 1 place Joffre Paris 7e
Métro École militaire.
A disposition vestiaire et parking* – Participation aux frais 75 €uros par personne.
*voir condition sur le bulletin d’inscription à demander à la Présidente par courriel
Tenues conseillées Premier Empire en début de bal puis Second empire en Seconde partie comme les danses du programme de notre bal et en relation avec les cours pratiqués dans l’année.

Fête Impériale à Vienne

Suite à l’immense succès de la première Fête Impériale en 2010, l’École d’Équitation Espagnole de Vienne se métamorphosera cet été  aussi, la nuit du 29 juin 2012, en une majestueuse salle de bal.  La piste qui accueille d’ordinaire le féerique ballet équestre des  lipizzans se métamorphose en piste de danse, alors que les galeries du  manège d’hiver invitent à flâner et à savourer le spectacle. Le Manège  d’Été, pour sa part, permet de s’adonner en plein air aux plaisirs de cette élégante soirée estivale.

Au milieu du XVIIIème siècle, l’impératrice Marie-Thérèse célébrait déjà des fêtes échevelées  à l’École d’Équitation de Vienne. À travers la Fête Impériale, cette  vénérable institution se propose de renouer, sous une forme plus  moderne, avec la tradition des bals de la cour impériale. Le  bénéfice net de cette soirée de bal estivale sera exclusivement  consacré aux activités scientifiques de l’institution, et en particulier  à perpétuer la race et l’élevage traditionnel des lipizzans, tout comme  à assurer la tenue du fichier d’enregistrement des prestigieuses  montures.

The Fête Impériale at Vienna’s Spanish Riding School promises to be a Viennese ball to remember – in a truly memorable location.

Der Reinerlös der Fête Impériale kommt der Zucht der ältesten Kulturpferderasse Europas sowie dem Erhalt der Qualität der Spanischen Hofreitschule zugute. Tanzen Sie, damit die Lipizzaner weiter tanzen können!

Programme :

Admission à partir de 20:30 heures
Pour des billets d’entrée à la Josefsplatz.
Pour des cartons et cartes de loges : entrée à la Michaelerplatz, avec tapis rouge, pour la réception dans la coupole de Michael (Michaelerkuppel).

21:00 h. : Défile des comités dans l’école d’équitation
21:45 h. : ouverture de la Fête Impériale, en direct transmission à Stallburg

A partir de 22:15 heures : divers orchestres et Disk Jockey
Minuit : quadrille traditionnel
4:00 h. : fin de la Fête Impériale

billets de bal :
Adultes – 120,00 €uros
Etudiants – 40,00 €uros
Avec des loges ou carton, on est admis au cocktail sous la coupole de Michael avant l’ouverture et on reçoit une carte de spectateur pour l’ouverture dans l’école d’équitation.

Tenue
Dames : robe longue de soirée
Messieurs : frac avec décoration,  smoking, jaquette de diner, grande tenue

Pour le prix de 65,00 €uros le cocher vous fera faire un tour du centre ville d’une vingtaine de minutes avant de vous amener à l’entrée de la Hofburg.
A cette heure-là, les calèches touristiques ne fonctionnent plus mais il fait encore jour. Vous attirerez donc immanquablement les objectifs des caméras et des appareils photos des touristes et vous vous sentirez dans la peau du couple impérial Sissi et François Joseph! Frissons garantis!
Attention! seuls les cochers de la Cathédrale St Stephan proposent ce service (à réserver de préférence 1 à 2 jours avant le bal).

Le cocher vous déposera à la porte d’entrée de la Hofburg où vous serez accueillis avec une coupe de champagne. Vous pourrez alors déambuler tranquillement pour découvrir les lieux.

Le bal se répartit sur 2 salles et un jardin.
La salle principale est installée dans le superbe manège transformé pour l’occasion avec un parquet de danse.
La seconde est installée dans la cour où sont situées les stalles des chevaux. A cette époque de l’année ceux-ci sont en résidence à la campagne, et on ne sent pas la moindre odeur de cheval. Les 3 côtés de la cour sont tendus avec un tissus léger imprimé de fleurs.
Pour aller d’une salle à l’autre, vous devez traverser une rue couverte pas des arcades. C’est très romantique !
Dans chacune des 2 salles, il y a des tables que l’on peut réserver, mais là c’est hors de prix !
Dans le jardin vous trouverez des tables et des chaises en libre accès ainsi que les buffets où vous pourrez acheter à boire et à manger (les 120 euros de l’entrée ne comprennent pas la restauration). Cette année, il y avait également des tables de jeux (roulette.. ) où il était possible de jouer grâce aux jetons qui étaient distribués à l’entrée).

En ce qui concerne le déroulement de la soirée, tous les bals à Vienne suivent le même protocole:

– Arrivée des officiels
– Spectacle comprenant des ballets, des extraits d’opéra et les danses des débutants
– Bal mélangeant musique moderne et morceaux de la famille Strauss
– A minuit le quadrille qui peut durer jusqu’à une 1/2 heure. Les Viennois en sont très friands !
– Suite et fin du bal

Le spectacle se déroule dans le manège dont l’accès est réservé aux VIP. Il est retransmis sur grand écran dans la seconde salle.
Attention, il est très difficile d’y trouver une place assise et les rares bancs sont pris d’assaut! Heureusement, le spectacle ne dure qu’entre 30 et 45 minutes.


A l’issue du spectacle l’accès au manège est ouvert à tout le monde.

La Fête Impériale est le seul bal en période estivale, les autres bals de Vienne se déroulent entre Décembre et Mars.

Informations & réservations : http://www.fete-imperiale.at/

Gala Nocturna 2012

La 6ème édition du Gala Nocturna a eu lieu samedi 11 Février 2012 !
6th edition of Gala Nocturna have been on Saturday February 11, 2012 !

Le thème de cette année était “La magie de la Russie” sur l’Ode des contes russes et le folklore.
This year’s theme as “A Russian Fairytale”, on ode to Russian tales and folklore.

Notre amie Fanny faisait, lors de cette soirée une délicieuse Fille de neige. Voir ses photos

VIème Gala Nocturna

La 6ème édition du Gala Nocturna aura lieu samedi 11 Février 2012 !
6th edition of Gala Nocturna be on Saturday February 11, 2012 !

Le thème de cette année est « La magie de la Russie » sur l’Ode des contes russes et le folklore.
This year’s theme is « A Russian Fairytale », on ode to Russian tales and folklore.

L’affiche montre Vassilissa, le personnage principal du conte de fées « Vasilisa le Brave ». Vous pouvez lire toute l’histoire ici (en anglais).
The poster shows Vasilisa, the main character in the fairytale « Vasilisa the Brave ». You can read the entire story here.

Les billets coûtent 20 €uros etpeuvent être achetés ici.
Tickets cost 20 €uro and can be purchased here.

Plus d’informations sur le site du Gala Nocturna

Bal Mabille le 25 mars

L’association Le Bal Mabille en collaboration avec Autres Temps Autres Danses organisent un bal costumé « travesti » où les danseurs pourront rivaliser de création en voyageant à travers le temps et l’espace mais un costume antérieur à 1870.

Personnage historique ou imaginaire, héros de légende, de roman ou d’opéra, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination dès lors que vous serez élégant, bigarré, chatoyant !

Le bal aura lieu le dimanche 25 mars 2012 à partir de 14h30 au château du Breuil à Garancières (78).

Mesdames vous pourrez être, à votre gré, une princesse Égyptienne, une reine des Balkans, ou une dame de compagnie de la Pompadour.
Messieurs vous serez roi d’Arabie, prince de Saxe, ou chef cosaque…

Et bien sûr, tous prêts à rivaliser de talent dans l’art de danser !

Une collation sous forme de buffet sera servie dans l’après-midi.
.
Inscription et participation ou renseignements par courriel
.

Le Bal de la Duchesse Gallièra

Les membres du Ministère des Modes avaient décidé de prendre de la hauteur pour organiser leur premier bal, un bal XIXème dédié à la Duchesse de Gallièra, « une femme de cœur à Meudon ».

Marie Brignole-Sale De Ferrari, duchesse de Galliera, est née à Gênes, en Italie actuelle, le 5 avril 1811, et est décédée à Paris le 9 décembre 1888. Épouse du marquis Raffaele De Ferrari de 1828 à 1876 et donc marquise de Ferrari, duchesse de Galliera et princesse de Lucedio, ce fut une grande philanthrope.

Elle fonda un établissement charitable à Meudon, le « village éducatif Saint-Philippe », inauguré en 1888, pour les orphelins et les personnes âgées. L’orphelinat Saint-Philippe, qu’elle voulait comme un palais et qu’elle dotera de gros moyens financiers, a aujourd’hui rejoint la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil et il est une école d’horticulture.

C’est donc dans ce magnifique château qui abrite l’orphelinat que nous étions invités.

Nous avions choisi de faire en sorte que, à travers nous, ce soit le duc et la duchesse de Sesto qui honorent ce bal de leur présence. Les lecteurs assidus de notre blog connaissent bien nos deux héros d’une partie de la saga de la vie de Catherine Moussine-Pouchkine, princesse Troubtzkoy. En effet, le duc de Sesto est le second époux de Sophie, princesse Troubetzkoy, la première fille de Catherine.

La princesse Sophia Troubetzkoy portait une robe de bal à tournure et taffetas bleu clair, rehaussé par du taffetas plus foncé au précieux reflets soyeux. Le collier et les boucles de perles lui avaient été offertes par le Tsar, avant son premier mariage.

Le duc d’Alcanice, fidèle à son caractère excentrique, portait un frac de velours peigné bleu, brodé de fils d’or, dans la typique tradition ibérique de son temps.

Notre premier rendez-vous était dans la chapelle, en effet le programme de la soirée était :

17h30 Concert dans la chapelle
18h45 Accueil au château et apéritif
19h30 Début du bal (en trois parties entrecoupées d’un buffet salé et d’un buffet sucré)
0h30 Fin du bal

Accompagnée de Thomas au piano, la soprano colorature, Frédérique, bravant en décolleté la fraîcheur du lieu saint, nous a brillamment interprété diverses œuvres, lyriques ou romantiques, dont un savoureux « Avé Maria » de Gounod qui résonne encore sous les voutes célestes.

Puis, nous avons remonté un chemin qui serpentait sous les arbres. Dans l’obscurité, ces dames on remonté leurs crinolines pour ne point les salir dans l’humidité. ce fut, pour ces messieurs, un moment de silencieuse contemplation d’exquises chevilles qui permettaient de rêver à d’autres trésors, bien entendu inaccessibles.

Pour nous réconforter après ces efforts, et nous remercier de notre sagesse durant le concert, un pétillant apéritif nous attendait à notre arrivée dans le hall du château.

Nous étions, ensuite, invités à monter le grand escalier…

… pour la marche d’ouverture du bal sur des airs de Johann Strauss.

Un programme de bal très complet, qui convenait autant aux néophytes qu’aux danseurs confirmés. Nous avions assisté à une répétition la veille, avec Arnaud Degioanni, président de l’association « Carnet de Bals« , dont nous vous parlons souvent, et qui était partenaire du bal. Arnaud nous a donc briffé, comme professeur (presque) particulier (nous n’étions que dix à en profiter), et cela nous a été bien utile. Plusieurs associations de danses historiques avaient par ailleurs programmé des cours spéciaux pour préparer le bal.

Et le fait est, les participants on beaucoup dansé toute la soirée.

Deux interruptions dans les danses ont été prévues pour laisser place à un délicieux buffet salé dans un premier temps. Malgré un accident survenu au cuisinier en chef, tout était impeccable et succulent. L’association « De la cave au Grenier » en charge de la restauration a assuré, en dépit de toutes les difficultés, du début jusqu’à la fin, avec une grande classe.

Après une reprise des danses, à un rythme endiablé, soutenues par un Arnaud déchainé, qui s’investissait autant de la voix que de son corps…

… ce fut au tour d’un buffet sucré, puis café, pour nous faire déguster des spécialités régionales et reprendre des forces.

Pendant ces pauses, Dominique Cabrette, Floor Dankers et Sylvain Lhotte nous ont émerveillés avec leur musique traditionnelle sur des instruments d’un autre temps.

Peu après minuit, un prix d’élégance fut décerné :

Et les deux plus élégantes de la soirée, d’après les participants qui des ont discrètement désignées, sont :  Anna et Nathalie.

…  nos lecteurs connaissent Nathalie car elle est pour eux « La dame d’Atours« … Les deux plus élégantes ont été félicitées et récompensées en macarons (pour la ligne) et parfums (pour nous enivrer définitivement), par les partenaires de la soirée, la « Maison de couture Daphne » que vous retrouverez sur le site de Daphne

Pour un premier bal, ce fut une réussite !

Nous devons remercier tous les membres du Ministère des Modes qui ont travaillé sans compter, parfois au prix de la frustration de ne pas pouvoir participer au bal pour tenir le vestiaire, ou servir les buffets. Tout était parfait, depuis l’avant commencement, jusqu’à bien après la fin.

BRAVO à vous !

Vous pouvez retrouver toutes les photos du Bal de la Duchesse Gallièra :

Sur le site du Ministère des Modes

Pour celles et ceux qui y ont accès, sur la page facebook du Ministères des Modes, trois albums sont visibles :

Préparatifs
Concert dans la chapelle
La soirée

Le photographe Luc Morel, présent toute la soirée a mis en ligne deux albums sur facebook : Bal 1 et Bal 2, d’autres photos seront accessible quelques temps sur Picasa

Notre ami photographe Thierry Liard a publié ses photos dans un album sur PBase

Klod a publié quelques photos sur Flickr et d’autres dans cet album, voir également les photos d’Alain Trinckvel, de Catherine Martin, de Florence Aseult, Seychat,

Les indiscrets prendront du plaisir à aller voir les photos du making off de Fenriss Asgard

Lucie raconte son bal dans son blog « Mode d’Hier et d’Aujourd’hui« 

… et enfin, courrez vite vous délecter de l’article paru dans le blog de Temps de Danses

Previous Older Entries Next Newer Entries

Tous les articles des derniers mois…