La naufrage du Giudecca

locandina_giudecca

Le Giudecca était un bateau à vapeur appartenant à l’ACNIL, alors entreprise publique de navigation de Venise, qui assurait la liaison entre Chioggia et Venise.

Le vendredi 13 octobre 1944, après que la course de 10:30 heures ait été annulée en raison d’une alerte à propos d’un attaque aérienne possible, le Giudecca part à 12:30 avec un nombre de passagers incertains (sûrement plus de 200, certains diront 400, dont beaucoup de militaires italiens et au moins une douzaine d’allemands).

A la hauteur de Pelestrina, le navire est attaqué par trois avions chasseurs bombardiers américains. Après un premier mitraillage à basse altitude, le navire est touché par trois bombes : une atteint la cabine, tuant le pilote, une autre le proue et la troisième la salle des machines. Le bateau s’incline, se transformant ainsi en piège mortel, puis une explosion se produit. Les débris projetés par l’explosion seront retrouvés jusqu’au village voisin d’Ognissanti. Une quatrième bombe a touché une barque qui naviguait à proximité, causant de nouvelles victimes en décimant une famille entière.

Le navire est la proie des flammes, des cris de terreur et le sang qui rend rouge les eaux de la lagune.

 

Pellestrina

Les sauveteurs, des pêcheurs de Pellestrina, partis sous la mitraille, sont arrivés sur les lieux rapidement, et, dès 13:30 heures, partaient de Venise trois bateaux de l’ACNIL et de l’UNPA, les vigili del fueco, et d’autres équipes des Services lagunaires du commandement allemand. Les trois bateaux vénitiens seront de retour sur la riva degli Schiavoni vers 19 heures, transportant une cinquantaine de blessés les plus graves, donc certains succomberont pendant le transport.

Soixante-sept corps furent retrouvés, dont certains ne furent jamais identifiés. Le nombre total de victimes est incertain, la seule liste connue étant celle des membres de l’équipage.

Le nombre de victimes n’inclue pas les allemands dont les corps furent réquisitionnés immédiatement et emmenés en bateau par leurs compatriotes qui ne firent aucune déclaration à ce sujet.

Une plaque commémore cet évènement.

 Voir également sur Internet :

L’affondamento del “Giudecca” 13 ottobre 1944

 

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Yvonne
    Oct 13, 2015 @ 01:57:36

    What a sad part of recent history. Now, I’ll find the plaque, and remember what happened.

  2. Yvonne
    Jan 12, 2016 @ 16:31:00

    I went there today, Thank you Claude.

  3. Rétrolien: A little pilgrimage | Hello World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :