Zara vendue pour 100.000 ducats

Au début du XVème siècle, la Dalmatie était l’objet de nombreuses convoitises. Depuis la paix de Turin, elle était hongroise, mais Ladislas, roi de Naples venait de s’y implanter militairement, tandis que Venise n’avait jamais cesser de lorgner sur ces territoires.

Ladislas roi de Naples

Ladislas était un roi sans argent et sans scrupules, courant après les mariages aussi bien qu’après les conquêtes militaires comme un vulgaire pirate. Rapidement il en eût assez de la Dalmatie, et les dalmates, après un engouement passager s’étaient détournés de lui. Il avait besoin perpétuellement de fonds pour mener la guerre contre son ennemi personnel, Grégoire XII, il prit la décision de vendre les terres conquises…

… et Venise voulait acheter, mais n’était pas vraiment pressée de le faire, car elle voulait avant tout ménager Sigismond, roi de Hongrie.

Ladislas était pressé de vendre et proposa à la République la vente de la Dalmatie pour 300.000 ducats. Le Sénat vénitien trouva la somme très exagérée et un honteux marchandage suivit cette première proposition. Entre les 60.000 ducats proposés par les vénitiens, les menaces de Ladislas, excédé qui envoya une escadre pour faire acte de présence en Dalmatie pour avoir l’air de défendre ce qu’il possédait encore là-bas, le doge de Venise céda.

Le 9 juillet 1409, le doge Michel Steno, signa en l’église San Silvestro, à Venise, une convention aux termes de laquelle elle achetait pour « 100.000 ducats du roi de Hongrie Ladislas toutes ses possessions en Dalmatie, nommément la ville et le château de Zara avec son territoire, Novidad, Vrana et l’île de Pago, avec tous ses droits sur la Dalmatie.« 

Traité d’autant plus frauduleux, illégal et nul que Ladislas n’avait aucun droit sur la Dalmatie, n’avait jamais été couronné, et ne pouvait engager la parole d’une nation pour laquelle il n’était qu’un usurpateur.

Sigismond et la Hongrie ne pouvaient reconnaître cette cession. Cependant, le danger le plus immédiat était une possible invasion ottomane.

L'arrivée des Croates sur les côtes de l'Adriatique

A Zara, profondément humiliée, le peuple s’insurgea contre le gouvernement napolitain et arbora le drapeau de Saint-Marc.

Quatre provéditeurs se rendirent à Zara pour prendre possession de la ville : Francesco Cornaro, Leonardo Mocenigo, Antonio Contarini et Fantino Michiel. Ils étaient accompagnés d’un corps de 300 arbalétriers à cheval et 300 fantassins.

Les napolitains pillèrent et brulèrent Zara avant de partir. Les vénitiens éteignirent les incendies et rétablirent l’ordre, puis, pour la neuvième fois dans l’Histoire, ils prirent possession de la ville.

Zara et la Dalmatie 9 luglio 1409

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :