Le doge a disparu !

Un matin de septembre 978, l’alarme court à travers Venise : « Le doge a disparu ! ».

Pietro Orseolo ou Pietro I Orseolo, fut le vingt-troisième doge de Venise.

Pietro Orseolo, âgé de 48 ans, est élu par l’assemblée populaire qui se réunit à l’église de San Pietro de Castello.

Il est issu d’une très grande dynastie provenant peut-être de la gens Ursia romaine. Il épouse Felicia dont on ne connaît le nom de famille et il est le père du 26ème doge Pietro II Orseolo.

En deux ans, il restaure la paix civique, reconstruit les quartiers incendiés et l’église Saint-Marc dans lequel il fait mettre en un lieu secret les os de l’évangéliste. Il fait de plus construire deux hôpitaux.

L’abbé Guarino (Warinus) de l’abbaye Saint-Michel de Cuxa (dans les Pyrénées-Orientales) arrive à Venise pour adorer les reliques de Saint-Marc.

Il revient plusieurs fois à Venise et dans la nuit du 1er au 2 septembre 978 le doge disparait sans laisser de traces. Sous un faux nom, avec l’abbé Guarino et le jeune moine camaldule Romualdo, fils du duc Serge de Ravenne, il a gagné l’abbaye Saint-Michel de Cuxa, dans le Roussillon, et y passe le reste de sa vie dans l’expiation, la pénitence et la prière. Sa femme l’avait laissé partir, sachant et comprenant la volonté de son époux qui voulait probablement expier l’assassinat de son prédécesseur.

On ne connaît pas l’année exacte de sa mort, survenue pense-t-on entre 982 et 997. Il fut enterré dans le cloître de l’église.

En 1027 Pietro Orseolo fut proclamé bien heureux par l’église de Rome et son corps fut porté à l’intérieur de l’église de Cuxa. Sa dépouille fut souvent déplacée jusqu’au 6 décembre 1644 lorsque ses ossements furent enfermés dans une caisse de bois dorée sur autel dédié à San Romualdo et sur lequel son nom fut ajouté. En 1731 il fut proclamé saint par l’Église et Venise demanda à avoir une relique du doge sanctifié: trois morceaux d’os de la jambe gauche furent expédiés qui arrivèrent à Venise en 1732. Le 7 janvier 1733, les reliques furent déposées, dans la basilique de Saint-Marc, dans une urne d’argent. Le 7 février 1732 une somptueuse cérémonie se déroula et Farinelli chanta lors de la messe.

Son portait est conservé dans l’église de l’Assomption à proximité de la Ca’ di Dio à Venise.

Sur son portrait, dans la galerie des doges du palais ducal, une auréole fut ajoutée à son portrait après sa canonisation.

 St. Pietro I Orseolo

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Pierre Bureau
    Sep 02, 2015 @ 06:54:41

    Pourquoi cette faute d’orthographe dans le titre: « Le doge à disparu » alors qu’elle disparait tout de suite après dans la ligne suivante où vous écrivez « le doge a disparu » avec un « a » correct, sans accent grave, comme il se doit ? Vous devriez corriger.

  2. Pierre Bureau
    Sep 02, 2015 @ 07:44:25

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pietro_Orseolo

    L’histoire continue puisqu’à la Révolution Française, le dernier abbé emporta les restes de Pietro Orseolo à Prade pour les y déposer dans l’église Saint-Pierre.

    Son compagnon Romuald est le fondateur des Camaldules, qui ont une fort belle abbaye au nord-est de la Toscane (à visiter).

    Les Orseolo cherchent à établir Venise comme un port franc entre Est et Ouest de manière à favoriser les relations commerciales et politiques avec Constantinople. Ils vont profiter de la reprise en main des Balkans par l’empereur d’Orient Basile II le Bulgaroctone pour s’emparer de la Dalmatie en les secondant militairement et en développant le commerce international avec un empire byzantin alors en pleine renaissance tant politique qu’économique (c’est la décadence des Abassides arabes, la reprise de l’Est anatolien, du littoral syrien avec Antioche, du Liban et du nord de la Palestine par les armées byzantines alors triomphantes).
    Les Orseolo vont devenir des alliés des Byzantins, au point de s’apparenter avec la dynastie macédonienne au pouvoir.

    Leurs grands rivaux, les Candian, partisans de l’Empire d’Occident, sont tournés vers une expansion sur la Terre Ferme, ce qui semble prématuré à l’époque, vu rétrospectivement.

    Pourquoi l’avoir canonisé en 1027 ?
    On peut supposer soit que le Pape voulait aider les Orseolo pour contrebalancer l’Empire d’Othon III, soit plus simplement que des membres de la famille occupant des postes influents dans le Clergé (le patriarche de Grado et l’éve^que de Torcello) ont fait des pieds et des mains pour faire un saint de leur parent dans un but de propagande.

    Le règne des Orseolo sur Venise va se terminer en 1032 lorsque l’assemblée populaire de Venise refusa la nomination (par son cousin Orso, patriarche de Grado) de Domenico Orseolo et désigna un Gradenigo.

    La famille Orseolo fut expulsée et défense fut faite à un doge d’associer un parent comme successeur. Venise évita ainsi la dérive héréditaire qui porta à transformer des républiques en principauté, comme à Milan avec les Visconti, Vérone et les Scaliger, Mantoue et les Gonzague, Florence et les Médicis, Rimini et les Malatesta, Mirandole et les Pic, Bologne et les Bentivoglio, Perugia avec les Baglioni, etc., familles de politiques astucieux, parfois bling-bling …

    C’est surtout l’abbé Garin – Warinus – que je découvre au travers votre post. Très grand voyageur, qui va aller à Jérusalem, refonda l’abbaye de Cuxa, qu’il finança au travers des donations et legs des grands de ce monde venus s’y retirer, à commencer par un comte de Barcelone, suivi par un doge.

  3. oliaiklod
    Sep 02, 2015 @ 08:44:59

    Une année sabbatique…(et un ordinateur pas très génial dans certaines contrées – l’article avait été écrit je ne sais quand ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :