Le pape Pie VI à Venise

De retour d’un voyage à Vienne, le pape Pie VI fait une halte à Padoue. Puis il embarque sur la canal de la Brenta pour se rendre à Fusina, puis rejoindre San Giorgio in Algua, dans la lagune où le doge de Venise viendra l’accueillir.

Pie VI - 1775

Le voyage sur l’eau de Padoue à Venise est facile et agréable. La campagne verdoyante est entrecoupée de délicieux jardins. A Mira, le souverain pontife prit congé du Rappresentante qui ne pouvait pas aller au delà des frontières de sa province.

Le pape se dirigea ensuite vers la lagune.

A Venise, tous les commerces avaient fermé à midi. Le doge Renier avec tous ses Conseillers, les chefs de la Quanrantia Criminale, les sages et tout ceux qui forment ce que l’on appelle l’Ordre de la Seigneurie, et qui représentent la République, quittent Venise pour aller à la rencontre du Saint-Père.  Les bateaux se suivaient par milliers.

Le pape Pie VI est arrivé à San Giorgio d’Alega le 15 mai 1782 à 22 heures.

Alors qu’il approchait l’île, quelques coup de feux ont donné le signal, et toutes les cloches de la ville se sont mises à sonner à toute volée.

Le doge est aller l’aider à débarquer, puis ils se prosternèrent et allèrent prier dans l’église du couvent érigé sur cette petite île.

Puis, le doge invita le souverain pontife à se rendre avec lui à Venise dans le bateau que l’on nommait Peattone, orné de sculptures dorées et couvert de velours pourpre. Sont montés avec eux, le Patriarche de Venise et les nonces Carampi et Ranucci. Bien que l’île soit seulement à 2 miles, le voyage a pris longtemps à cause de la lenteur du bateau, lenteur voulue car elle ajoutait au côté grandiose du spectacle.

Les galères, déployées dans le canal de la Zuecca accueillirent sa Sainteté par 21 coups de canons.

Partout, le peuple de Venise était venu accueillir le pape, et la lagune ressemblait à une grande île recouverte de barques chargées de toute une population qui acclamait le Saint Père. Le cortège emprunta ensuite le Grand Canal, avant de passer sous le Pont du Rialto, le seul qui relie les deux rives et entra dans le rio di Noale, qui conduit à la partie septentrionale de la lagune. Après avoir longé les Fondamente Nuove, ils arrivèrent enfin par le canale de’ Mendicanti au Couvent de San Giovani e Paolo qui était tout illuminé.

Vingt-quatre hommes en livrée l’escortèrent, torches à la main, dans es appartements où fut servir rapidement un riche repas.

Le lendemain, en présence du doge et de 22 évêques, le Saint-Père bénit la foule depuis le campo San Zanipolo.

Pie VI bénit la foule sur la campo Sa Giovani e Paolo

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :