Les patriciens rebelles de Candie

Vue_du_siege_de_Candie_en_1669

Une rébellion soulève, en janvier 1364, la colonie vénitienne de Candie, et, fait aggravant, certains nobles vénitiens font partie de cette rébellion et en sont peut-être même à la tête, dont Marco Gradenigo qui s’est autoproclamé gouverneur de la colonie.

Il a fait arrêter le duc, Leonardo Dandolo, et les deux Conseillers, Stefano Grimani et Giacomo Diedo.

Venise envoie dans un premier temps trois des nobles les plus distingués, et, par prudence, avec le titre de Proveditori avec pour mission de réduire l’agitation.

Le 10 avril 1364, à la demande du doge Lorenzo Celso, une flotte met les voiles depuis San Nicolò di Lido, avec à sa tête, Pietro Morosini, nommé Gouverneur de l’île de Candie.

La flotte débarque dans le port de Fraschia, et en sept étapes, rejoint la capitale, reprenant progressivement possession de l’ensemble des territoires.

Le 6 août, les rebelles des Ca’ Gradenigo et Ca’ Venier sont envoyés à Venise, et leurs familles sont expulsées d’Heraklion.

Un prime est proposée pour toute information sur les rebelles qui se sont enfuis, Giovanni Calergi, Tito et Teodoretto Venier.

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :