L’Erberia

A Rialto on faisait commerce de tout.
On importait, on exportait, non seulement des marchandises prisées comme les épices, la soie ou les métaux précieux, mais également les denrées alimentaires qui arrivaient des îles de la lagune ou de la terre ferme.

Mercato Rialto

En 1097, deux vénitiens fortunés, Pietro et Tiso Orio, firent don, à Rialto, d’un vaste terrain sur lequel était construits des entrepôts et quelques boutiques.

Les autorités de la Sérénissime, une fois propriétaires de cet espace idéalement situé en plein cœur du centre commercial et financier de la ville de l’époque, se sont préoccupées de l’aménagement de cette partie de la ville.

On ne sait pas vraiment quand le marché fut organisé tel que nous le connaissons de nos jours, mais, les archives nous apprennent que, le 30 mars 1530 le marché des légumes (mercato delle verdure) est installé à Rialto à la Pescheria vecchia.

On ne l’appelait pas encore Mercato dell’Erberia, mais vingt-ans plus tard, il avait acquis une belle réputation.

En 1550, Marino Sanudo, dans ses Diari écrivait : al Mercato di Rialto vi e’ una grandissima scelta di carni, pesce, salumi, verdure, vettovaglie di ogni genere, eppure tutto c’e’ e nulla si produce in questa citta’, perche’ d’ogni bene al mondo ogni giorno qui’ vi arriva e al calar del sole piu’ nulla rimane… (Au marché du Rialto on voit un choix très grand de viandes, poissons, salaisons, légumes, provisions de toutes sortes, mais surtout, rien n’est produit dans cette ville, parce que toutes ces bonnes choses viennent du monde entier, et arrivent ici chaque jour quand se lève le soleil… )

Le marché du Rialto est, désormais divisé en trois parties :

  • La Pescheria (ou Pescaria) : le marché au poissons, sous la halle.
  • L’Erbaria (ou Erberia) : le marché aux fruits et légumes qui se tient le long du Grand Canal.
  • La Beccaria (ou beccarie) : la halle aux viandes.

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :