Fondation de Venise

La tradition veut que ce jour du vendredi 25 mars 421, sur le coup de midi, soit née officiellement Venise.

Traditionnellement, le mythe fondateur relaté par la Cronaca Veneziana del Diacono Giovanni (Chroniques vénitiennes du diacre Jean, Xème-XIème siècle) raconte que ce jour-là, furent jetées les bases de l’église San Giacomo di Rialto (mais l’église actuelle ne remonte qu’au IXème siècle).

Cette affirmation se base sur un document, lié à la visite des trois Consuls de Padoue, afin d’installer un comptoir commercial sur  les îlots du rivus altus (qui est devenu par la suite le Rialto). Les historiens considèrent le document authentique, et l’histoire de la fondation de Venise, au départ, simple comptoir commercial, comme plausible.

Depuis, et jusqu’à la chute de la Sérénissime République, chaque année le 25 mars, le doge et l’ensemble de la seigneurie se rendaient dans la basique San Marco pour y célébrer la fondation de la ville.

Les fouilles archéologiques ont révélé que les îles et le cordon littoral de la lagune étaient déjà occupés par les hommes au temps de l’empire romain. Il s’agissait surtout de pêcheurs, appelés les incolae lacunae (« habitants de la lagune »), exploitant les salines et vivant dans des hameaux. Depuis 1995-2000, les découvertes sur des sites aujourd’hui immergés révèlent la forte densité de peuplement dans certaines zones. Les vestiges de l’époque romaine sont sous un ou deux mètres d’eau. Des bouleversements hydrographiques, ainsi que la transgression marine, provoquèrent des inondations, et obligèrent la population à évacuer la plupart des îlots aux Vème et VIème siècles : de sorte que lorsque Cassiodore, fonctionnaire du royaume ostrogoth, décrivit la lagune en 537-538, elle offrait un paysage de roseaux et de vase, où quelques pêcheurs menaient une vie chiche et étriquée.

Mosaïques de Saint Jean de Torcello

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :