Giovanni Battista Pescetti

Fils de Giacinto Pescetti un facteur d’orgues, Giovanni Battista Pescetti est né à Venise dans une famille de compositeurs et facteurs d’orgues depuis plusieurs générations.

Il fut l’élève d’Antonio Lotti et se lia d’amitié dès cette époque avec Baldassare Galuppi avec qui il collabora à quelques reprises par la suite. Sa messe, comme test final de ses études, fut saluée par Johann Adolf Hasse. Il débuta au théâtre avec l’opéra Nerone detronato, représenté à Venise en 1725. En 1730 il est appelé à Rome par le Cardinal Ottoboni pour écrire la musique d’une fête théâtrale à l’occasion de la naissance du Dauphin de France.

Quatre ans plus tard, il remplace Nicola Porpora au Théâtre de la Noblesse à Londres, et se retrouve à la direction du King’s Theatre en 1738. L’année suivante, il publie un livre de Sonate per gravicembalo (1739). Il semblait donc voué à finir de grossir les rangs de la grande colonie italienne, avec tout son lot de conventions artificielles.

Canaletto - Place St Marc avec la basilique - 1730

Fuyant l’animosité des Londoniens contre les catholiques italiens, Pescetti retourne en Italie vers 1747. Il se consacre à la composition d’opéras et se fait particulièrement apprécier par ses œuvres comiques. Son dernier opéra, Zenobia, fut représenté à Padoue en 1761.

En 1762, Pescetti est nommé second organiste de St-Marc de Venise, le poste de premier organiste ayant été donné de préférence à Ferdinando Giuseppe Bertoni.

Orlandi étant mort à Florence, il postule pour devenir Maitre de la Cathédrale du Duomo dell’Oratorio de San Giovanni Battista et de la Cour du Grand Duché de Toscane à Florence :

« Gio: Battista Pescetti, Veneziano, Maestro di Cappella, per anni 14 ha composte in Londra l’Opere per quel Teatro; il simile ha fatto per tutti i più celebri Teatri d’Italia e, negli anni 1748 e 1749, fece le Opere per il Teatro di Via della Pergola [a Firenze]. In Venezia poi, suaPatria, oltre le Opere, ha fatte diverse Musiche nelle Chiese più riguardevoli; a tal che è attualmente richiesto per occupare il Posto di Primo Organista di S. Marco. (. ..) » mais le poste revient à Giovanni Nicola Ranieri Redi.

Il décède à Venise, le 20 mars 1766.

Saint Marc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :