Pietro Mocenigo, Agnese et Lena

D’après les témoignages de l’époque, Pietro Mocenigo est un grand orateur, pourvu d’une grande intelligence et d’une solide éducation.

Il est l’un des plus grands amiraux vénitiens, il remplit les caisses de l’État qui sont au plus bas après la défaite d’Eubée. En 1470 il a été élu amiral contre les Turcs, quand Venise a perdu Negroponte, l’Italie elle-même était menacée. En 12 jours Venise a construit 73 galères qui, sous son commandement, ont changé le sort d’une guerre qu’il a menée pendant quatre ans. En 1472 il prend et détruit Smyrne et entreprend au profit de la République de larges incursions en Asie mineure. L’année suivante, il place Catherine Cornaro, reine de Chypre, sous la protection de Venise, et par ce biais la république obtient la possession de l’île en 1475.

Après avoir combattu les Turcs dans la mer Égée il est élu doge le 14 décembre 1474.

Sous son règne, la lire d’argent commence à être frappée, en son honneur, elle est appelée mocenigo.

Le résident de Milan à Venise écrit ceci :

Le soir du 23 février 147, le beau veuf septuagénaire alla se coucher avec ses deux belles esclaves qu’il avait achetées en Orient : Agnese et Lena. La mort vint le faucher alors qu’il dormait dans les bras de ses deux maîtresses.

La Sérénissime République, attribua toutefois sa mort, officiellement, au paludisme qu’il avait contracté pendant la guerre à Scurati (Shkofra).

Sa sépulture est à Chiesa di S. Giovanni e Paolo, le tombeau ayant été sculpté par Pietro Lombardo et ses fils Tullio et Antonio, fut terminé en 1481.

Pietro Mocenigo

Les commentaires sont fermés.

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :