Le dernier Bucenteaure

Bucintoro

Majestueux, comparé à un palais sur l’eau, le Bucentaure du XVIIIème siècle et le plus étonnant et le plus somptueux de tous les vaisseaux des doges de Venise.

Le Bucintoro, le grand vaisseau d’or des Doges de Venise, a un rôle essentiel comme outil de communication du pouvoir ducal, apparaissant comme un palais sur les eaux dans le cérémonial le plus représentatif des usages de la Sérénissime. Pendant les fêtes baroques somptueuses de Venise qui se sont propagées dans toute l’Europe, l’utilisation de l’eau pour transporter orchestres entiers, des banquets et même des feux d’artifice, le bateau des Doges fait état de la puissance et de la richesse de ostentatoire du pouvoir vénitien.

Le dernier et le plus magnifique des bucentaures a été commandé par le Sénat en 1719, les patriciens demandaient qu’ils soit livré en 1729.

En 1719 on a donc mis en chantier la quille d’une nouvelle coque.

Bucentaur-JacopodeBarbari-PiantadiVenezia-1500-detail

Ce navire aux dimensions impressionnantes pour l’époque mesurait 34,800 mètres de long, 7,308 m de large, 8,352 mètres de haut. Le Buccintoro, était divisé en deux ponts. Il était équipé de quarante rames mues par 168 travailleurs de l’Arsenal.

Il fut officiellement lancé à l’eau le 12 janvier 1728 dans l’Arsenale de Venise.

Alvise Mocenigo III, l’a utilisé officiellement pour la fête de l’Ascension de 1728. C’est dans ce dernier Bucintoro qu’a été célébrée le dernier rite du mariage de la République avec la mer Adriatique, en 1796.

Au dramatique moment où les troupes françaises ont quitté Venise, après que la ville ait été cédée à l’Autriche par le traité de Campo-Formio, dans les premiers jours de Janvier 1798, le navire fut dépouillé à la hache de toutes ses sculptures et statues d’or. Le 9 janvier 1797 les ponts du bucentaure ont été donnés aux flammes qui brûlèrent les restes du navire pendant trois jours consécutifs sur l’île de San Giorgio Maggiore.

De cette destruction n’ont survécu que quelques sculptures, précieuses, dont la petite porte avec la statue d’or de San Marco qui s’ouvrait derrière le Doge pour permettre de jeter l’anneau ducal dans la mer.
Le reste de la coque qui n’avait pas été la proie des flammes fut transformée dans un premier temps en prison, puis armée de canons et rebaptisé « Hydra » avant d’âtre placée par les Autrichiens à l’embouchure du port de Malamocco, jusqu’à ce qu’il soit ramené à Arsenal où il fut complètement démoli en 1884.

Certains vestiges sont conservés au Musée Correr et au Musée naval de  l’Arsenal, où l’on peut voir aussi une reproduction à l’échelle, construite au XIXème siècle par les employés à la démolition de la coque.

Il fut l’objet de nombreuses peintures d’artistes vénitiens du XVIIIème siècle.

Canaletto,_The_Bucintoro_at_the_Molo_on_Ascension_Day,_c._1732

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :