Venise d’Orient

Suzhou, entre Nankin et Shanghai, est surnommée la Venise de l’Orient. Elle est aussi appelée la ville de l’eau et des jardins en raison de l’ambiance que créent les canaux dans la ville. Riche d’un passé historique et culturel, Suzhou est une ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco Chine.

Suzhou

« Au ciel il y a le paradis, sur terre il y a Suzhou et Hangzhou. » C’est ainsi que le poète Chaoying décrivait la ville de Suzhou au cours de la dynastie Yuan.

Située a une centaine de kilomètres à l’ouest de Shanghai , 40 minutes par le train express (kuai ch), dans la province du Jiangsu, Suzhou est l’une des plus anciennes villes du bassin du Chang Jiang et le berceau de la culture wu. On y parle d’ailleurs le dialecte de Suzhou du groupe des dialectes de Taihu du wu. Elle est également connue pour être la capitale de la soie. En raison de ses nombreux canaux, Suzhou est appelée la « Venise de l’Est » les deux villes sont d’ailleurs jumelées.

Lors d’un de ses séjours en Chine, en 1276, le fameux explorateur Marco Polo la compara à La Sérénissime, et en parla dans ses récits comme de la « Venise de l’Orient. » Il aurait dit que Suzhou possédait 6 000 ponts sur ses nombreux canaux. C’était exagéré, un plan datant de la dynastie Song en montre 314. De nos jours, il y a environ 160 ponts dans la ville et autant en périphérie. Suzhou est encore surnommée la « Venise jaune » .

C’est une ville qui a une histoire de près de 2500 ans. Le fondateur de cette ville, le roi He Lu, fit construire en -514 avant Jésus-Christ, une des plus belles citées de la Chine de l’époque. Elle fut modernisée par le roi de Yue en 922, puis atteignit sa perfection sous l’empire des Song et connut son apogée sous la dynastie des Ming (XVème siècle).

Dès le XIIIème siècle, Suzhou fut célèbre pour sa production de tissus de soie, c’était le centre industriel pour le delta du Yangtze, nous étions alors à l’apogée de La route de la Soie qui reliait l’Orient a l’Occident. La broderie fut pratiquée à Suzhou depuis la Dynastie Song, c’était une des quatre écoles principales en Chine. Suzhou abrite d’autre part un musée de la soie.

La construction du Grand Canal, aux alentours de 610, reliant Beijing à Hangzhou via Suzhou favorisa le développement économique de la ville. Sous les Song du Nord (907-1276), l’empereur Zhao ji fait transporter, des arbres, des fleurs et des rocailles du lac Taihu pour aménager son jardin impérial.  Sous le règne de Qiao Liao, l’espace urbain  fut organisé autour d’un réseaux de canaux et d’un plan de rue en damier. Un système de régulation artificiel maitrise les crues du fleuve Yangste.
Par ailleurs, de nombreux jardins traditionnels sont disséminés sur son territoire, dont 8 sont classés au Patrimoine mondial de l’humanité (Unesco) ainsi que pour ses nombreux temples bouddhistes. Les pagodes jumelles et la pagode du temple du Nord sont renommées, cette dernière fut construite à l’époque de la Dynastie Ming.

La Ville de Suzhou est depuis longtemps un lieu de détente pour les habitants de Shanghai. Ses canaux et ses jardins centenaires en font un lieu de promenade pour de nombreux couples.

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

Suzhou

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Muriel
    Déc 21, 2014 @ 08:22:16

  2. M. Vaudenay
    Déc 21, 2014 @ 08:35:00

    Contente de connaître une nouvelle Venise. Décidément l’eau et les maisons font bon ménage. Les photos font rêver. Apparemment il n’y a pas trop de touristes. Mais c’est quand même un peu loin pour y aller…. Depuis longtemps je cherche ce qui m’attire tant à Venise, et bien je me demande si ce n’est pas simplement l’alliance de l’eau et de la vie des gens. Un effet reposant.

  3. Adriana Venier
    Déc 21, 2014 @ 12:53:36

    Oui, vous avez raison l’eau, mais aussi le fait qu’il n’y a pas de voitures. En dehors de l’architecture et de l’histoire exceptionnelles de Venise, de la magnificence du décor, une ville sur l’eau, sans voiture, à taille humaine, où l’on croise amis ou connaissances dans la rue, où l’on s’arrête pour discuter en toute tranquillité, où l’on peut rester des heures à une terrasse de café face à San Giorgio Maggiore en regardant le va et vient des passants (je pense particulièrement à la terrasse du pub Angio’ près du Musée Naval, un véritable havre de paix), où l’Humain retrouve sa place. C’est ça qui est exceptionnel, dans ce monde de folie dans lequel nous vivons. C’est pour ma part ça, en grande partie que je viens chercher à Venise, une façon de me ressourcer…. évidemment en évitant les périodes trop achalandées, les sites envahis de touristes, en cherchant les petits coins tranquilles et en allant à la rencontre des habitants qui, ne l’oublions pas, sont très accueillants, très sympathiques dès qu’ils ont compris que nous les respectons et que nous aimons leur ville.

  4. Tiffani Leon
    Déc 21, 2014 @ 17:21:23

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :