Carlo Zeno

Carlo Zen (Zeno) est né à Venise en 1333, fils de Piero Zeno, avec dix frères et sœurs, dont les navigateurs Antonio et Nicolò. Il est mort dans la même ville le 8 mai 1418. 

Orphelin dans son jeune âge, il était promis à une carrière ecclésiastique et fut envoyé au séminaire à Padoue.

Plus enclin à la bonne vie et aux femmes qu’aux études, il s’engagea dans une bande de mercenaires et voyagea sept ans en Orient.

Il s’installa a Constantinople où il se maria avant de vivre comme un commerçant.

On le retrouve à Ténédos en 1376, où  il se retrouva commandant de 18 galères avant de conduire la négociation avec les génois qui valut la ville aux Vénitiens.

En 1379, il défendit Trévise contre les Hongrois et sauva cette frontière.

Il battit ensuite les Génois dans les lagunes de Venise en 1380 et par cette victoire arracha la République à une ruine imminente.

Il fut nommé grand amiral, ambassadeur en France et en Angleterre, procurateur de Saint-Marc. On murmurait alors à Venise qu’il pourrait devenir le prochain doge, mais c’est Michele Steno qui fut élu en 1400.

Il défiât le général Boucicaut sur mer près de Modon en 1403, et fit avec le même succès la guerre à François de Carrare, mais, ayant été soupçonné de s’être laissé corrompre par ce prince, il fut condamné, quoique sans preuve, et jeté deux ans en prison.

Après sa délivrance, il fit un pèlerinage à Jérusalem.

À son retour, il défendit le roi de Chypre Lusignan contre les attaques des Génois.

Rentré dans Venise, il se consacra aux lettres jusqu’à sa mort.

Amiral Carlo Zeno (1334-1418) 1878 (huile sur toile) par Maignan, Albert Pierre Rene (1845-1908) Musee des Beaux-Arts, Lille, France

Amiral Carlo Zeno (1334-1418) 1878 (huile sur toile) par Albert Pierre René Maignan  (1845-1908)
Musée des Beaux-Arts, Lille, France

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. M. Vaudenay
    Déc 15, 2014 @ 06:50:43

    bravo pour Zeno. J’avais déjà lu son nom dans une histoire de Venise, mais pas sa vie complète. Et de savoir que ce tableau est à Lille, me donne envie d’aller le voir (le tableau), Lille est à 90 km de chez moi. Si loin de Venise….

  2. Muriel
    Déc 15, 2014 @ 15:42:52

    La composition du tableau présenté m’a étonnée : pauvre amiral soutenu par une jeune fille! Après quelques recherches j’ai compris : voyez ce lien :https://archive.org/stream/revuehistoriquee04soci/revuehistoriquee04soci_djvu.txt

    Allez au paragraphe 217 qui commence ainsi : « Uamiral Carlo
    Zeno » est un épisode de l’histoire de Venise. Le livret dit :
    « Aveugle, abandonné de tous, persécuté par la République
    » qu’il avait tant de fois sauvée, il vient, conduit par sa
    » petite fille, embrasser le trophée de ses anciennes victoires
    » élevé dans le vestibule de Saint-Marc. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :