Une partition du XVIème siècle

La musique vénitienne du XVIème adore le luth. Les premières éditions de pièces pour luth seul éditées à Venise sont l’œuvre de Francesco Spinacino (1507), Giovanni Maria de Crema (1508), Joan Ambrosio Dalza (1508).

Hanz Holtzbecher - Le joueur de luth

Vincenzo Capirola (né en 1474 et mort après 1548) était un compositeur et luthiste dont la musique est contenue dans un manuscrit avec des enluminures appelé le livre de luth, considéré comme l’une des plus importantes sources de musique pour luth du début du XVIème siècle.

Cliquez sur la couverture de la partition pour la télécharger dans son intégralité

Cliquez sur la couverture de la partition pour la télécharger dans son intégralité

Vincenzo Capirola était probablement natif de Brescia, et on sait qu’il vécut dans cette ville à différentes périodes de sa vie, bien qu’il ait également habité à Venise en 1517 et après, la période pendant laquelle fut préparé le manuscrit enluminé.

En plus de la musique composée par Capirola (et d’autres compositeurs: Capirola a transcrit des œuvres de plusieurs compositeurs pour son livre de luth), le recueil est précédé d’une préface, la plus importante source permettant de connaitre la façon de jouer du luth au début du XVIe siècle. Elle contient des informations sur le jeu legato et tenuto, et comment interpréter les ornements de différentes sortes, ainsi que la façon de choisir les doigtés. On y trouve également des détails pratiques comme la manière de monter les cordes et d’accorder le luth.

Capirola - Case MS minus VM140 C25 001

Capirola - Case MS minus VM140 C25 002

Capirola - Case MS minus VM140 C25 003

Capirola - Case MS minus VM140 C25 004

Capirola - Case MS minus VM140 C25 005

Capirola - Case MS minus VM140 C25 006

Capirola - Case MS minus VM140 C25 007

La partition est abondamment décorée d’enluminures, attribuées à un certain Vidal, mais qui semblent être de Vicenzo Capirola lui-même puisqu’il écrit à ce sujet :

« Considérant que de nombreuses œuvres divines ont été perdues par suite de l’ignorance de leurs propriétaires et souhaitant que ce livre quasi divin soit à jamais préservé, je l’ai orné de peintures si précieuses que, s’il tombait entre les mains de quelqu’un qui ne connaisse pas la musique, il le garderait pour la beauté des peintures.« 

Nous avons reproduit ci-dessous certaines des pages les plus significatives. Pour les mélomanes, les curieux, les antiquaires, la partition complète peut être téléchargé dans un dossier pdf que nous avons mis à votre disposition ici (70 mb) et nous vous proposons de découvrir ce document en musique en découvrant les œuvres de cette partition :

A présent, nous vous laissons découvrir cette merveille qui a traversé les siècles pour vous…

Capirola - Case MS minus VM140 C25 019

Capirola - Case MS minus VM140 C25 010

Capirola - Case MS minus VM140 C25 011

Capirola - Case MS minus VM140 C25 012

Capirola - Case MS minus VM140 C25 013

Capirola - Case MS minus VM140 C25 014

Capirola - Case MS minus VM140 C25 015

Capirola - Case MS minus VM140 C25 016

Capirola - Case MS minus VM140 C25 017

Capirola - Case MS minus VM140 C25 018

Capirola - Case MS minus VM140 C25 032

Capirola - Case MS minus VM140 C25 020

Capirola - Case MS minus VM140 C25 021

Capirola - Case MS minus VM140 C25 022

Capirola - Case MS minus VM140 C25 023

Capirola - Case MS minus VM140 C25 024

Capirola - Case MS minus VM140 C25 025

Capirola - Case MS minus VM140 C25 026

Capirola - Case MS minus VM140 C25 027

Capirola - Case MS minus VM140 C25 028

Capirola - Case MS minus VM140 C25 029

Capirola - Case MS minus VM140 C25 030

Capirola - Case MS minus VM140 C25 031

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. RANLIAL
    Déc 07, 2014 @ 08:54:06

    Très jolies partitions.

  2. M. Vaudenay
    Déc 07, 2014 @ 09:01:31

    très beau, surtout pour les illustrations autour des portées de notes.

  3. Claudio
    Déc 07, 2014 @ 09:52:59

    C’est très beau…
    je ne connaissais pas le luth vénitien…
    J’en étais resté au luth gréco-romain, mais bon, nous n’allons pas faire le luth des classes…

  4. Muriel
    Déc 08, 2014 @ 08:23:53

    Bel article visuel et musical, qui nous montre un autre art vénitien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :