Nicolò di Andrea Corner

Nicolò di Andrea Corner fut le premier Président du Conseil Communal de Venise après la « libération » de la ville par les français. Son mandat dura du 16 mai au 31 mai 1797.

Ce premier président de la municipalité provisoire instaurée par les occupants français habitait le palais situé sur le Canal Grande nommé Ca’ Corner della Ca’ Grande, construit sur un projet de Jacopo Sansovino pour Jacopo Corner, un des petits enfants de Caterina, la reine de Chypre.

Le palais fut construit sur l’emplacement de la Ca’ Malombra détruite par un incendie dans la nuit du 15 août 1532 (mais si vous le souhaitez, nous vous raconterons volontiers toute l’histoire de ce palais).

Retrospettiva dedicata a Francesco Guardi al Museo Correr

Pour aujourd’hui, c’est bien l’étrange récit qui est lié à Nicolò que nous allons vous compter.

Né avec les idées de son temps, ce noble était membre de cette part de l’aristocratie vénitienne qui cultivait les idées des Lumières et adhérait plus ou moins ouvertement à la Franc-Maçonnerie.

Dans les dernières heures de sa vie, il eût auprès de lui, pour prendre soin et être près de lui, un ami et frère maçonnique, le chirurgien Davide Zuliani, qui avait renoncé à la prêtrise.

Cela faisait bien quatre heure que Nicolò  ne donnait plus aucun signe de vie quand, tout à coup, il sursauta, s’assit sur son lit, et, serrant son ami dans ses bras se mit à crier :

« Davide, tu as du cœur ?
Partons ensemble pour l’enfer ! »

Sitôt après avoir prononcé ces paroles il s’écroula mort.

La vox populi se plaît à raconter que de cet incident, le médecin hérita d’une maladie nerveuse chronique, une sorte de paranoïa morbide.

Ca' Corner della Ca' Grande par Francesco Guardi

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. M. Vaudenay
    Nov 04, 2014 @ 07:59:03

    bonjour. Impressionnant ce mort qui ressuscite dans les bras de son ami pour retomber mort…. A la place de l’ami j’aurai également été très choquée. Bravo pour ces anecdotes.

  2. RANLIAL
    Nov 04, 2014 @ 09:30:27

    Deux beaux tableaux en harmonie avec cet étrange histoire .

  3. Muriel
    Nov 04, 2014 @ 09:35:21

    Il me semblait bien que j’avais lu un truc sur la Ca’ Malombra, c’est ici même : https://oliaklodvenitiens.wordpress.com/2014/10/21/palazzo-malombra/

    Etonnante, cette résurrection! Et le mourant aurait donc été certain d’aller en enfer, quelle mauvaise conscience!

  4. oliaiklod
    Nov 04, 2014 @ 10:16:40

    Il me savais bien que j’avais écrit quelques chose sur la Ca’ Malombra, mais comme nous l’avons fait il y a peu être six mois, ou plus… (on a commencé la rédaction d’articles pour…
    … 2016)
    Merci en tout cas Muriel d’être aussi attentive à nos écrits, cela nous fait grand plaisir de voir que nous avons des lecteurs et lectrices fidèles, intéressés par ce que nous écrivons et qui ne perdent pas une miette de nos découvertes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :