Le projet Venis Cruise 2.0

Paquebot Venise

Si vous êtes venus à Venise pendant la saison des croisières, vous avez probablement vu, vous aussi, ce spectacle terrifiant.

Le MSC Musica dans le canal de la Giudecca à Venise

Si vous êtes lectrice ou lecteur assidu-e de notre blog, vous connaissez déjà notre opposition à la présence de ces monstres dans la lagune de Venise où ils n’ont pas leur place et où ils font des dégâts, écologiquement très importants, et en partie irréversibles. Si vous avez découvert notre blog récemment, depuis de nombreuses années, nous manifestons contre ces monstres des mers aux côtés de nos ami-e-s vénitiens, car ces navires n’ont rien à faire là et sont un danger pour la ville.

Le décret Clini-Passera du 2 mars 2012 interdit l’accès à la lagune des navires de plus de 40.000 tonnes, mais Paolo Costa, président de l’autorité portuaire, ancien magistrat de Venise, et attentif aux intérêts de l’industrie du tourisme de masse a obtenu, dans un premier temps que cette loi ne s’applique pas à la lagune vénitienne.

Puis, sept projets ont été présentés au gouvernement italien qui a choisi le pire d’entre eux, proposé, toujours par le même Paolo Costa : le creusement d’un nouveau canal afin de créer une route alternative pour les grands navires qui rejoindraient le port actuel. Cependant, ce qui paraît simple sur le papier est autrement plus complexe dans les faits. Cinq kilomètres de canal d’une largeur de 100 à 250 mètres, une profondeur de 10 mètres, des parois à couler sur une partie du canal pour bloquer les sédiments, la disparition d’une île qui fait partie de l’histoire de Venise, la création de barenne artificielles… On parle d’un coût initial de 150 millions d’euros, mais la facture pourrait être bien plus salée.

Canale Contorta

Surtout que, même si miraculeusement, Paolo Costa est passé entre les mailles du filet à propos des dernières affaires de corruption qui agitent les eaux les plus troubles de la lagune, sa collusion avec des personnages sans scrupules est un fait avéré. Ceux qui pensent que l’opération pourrait être l’occasion d’une petite combinazione des entrepreneurs locaux sont des malveillants ; comme si c’était possible…

Croisières de France écologique

Surtout que les associations environnementales, qui s’opposent au transit actuel, ne voient pas pour autant d’un bon œil ce projet alternatif de creusement d’un nouveau canal. Le déplacement de millions de mètres cubes de sédiments même non pollués (on avance le chiffre de 6,4M) détruirait selon eux la lagune et son écosystème. D’autre part, comme le soulignent Silvio Testa et Lia Vianello, représentants du Comitato NO Grandi Navi – Laguna Bene Comune, ce parcours est plus long de 7,5 kilomètres (parcour actuel 9 km, par le canale Contorta 16,5 km). Alors, comme Paolo Costa peut affirmer que le projet n’aura aucun impact sur l’environnement, quand on sait que plus de 550 navires emprunteront ce canal chaque année, soit, avec l’aller et le retour, plus de 8.500 kilomètres de plus par des navires qui polluent chacun comme 40.000 voitures. Les affirmations de Paolo Costa semblent un peu fumeuses !

Phoque

Même les phoques de l’Adriatique rigolent des affirmations écologiques de Paolo Costa, dont la démission à été demandée par sept associations vénitiennes.

Dans ce contexte effroyablement compliqué, la seule alternative acceptable pour les vénitiens est le projet Venis cruise 2.0, il est porté par une figure politique locale, Cesare De Piccoli (ex-adjoint au maire et député, ancien secrétaire d’État à l’Industrie et ex-secrétaire d’État au Transports), qui s’est adjoint les compétences de l’homme d’affaires Antonio Gozzi, patron du groupe sidérurgique Duferco.

Ensemble, ils proposent aujourd’hui la création d’un nouveau terminal croisière, composé de quais flottants et d’une île artificielle. Cette île serait installée à quelques encablures du grand projet Moïse (permettant d’éviter l’inondation de Venise lors du phénomène de l’Acqua Alta) et à quelques dizaines de mètres de Cavallino-Treporti, à l’entrée de la lagune. Un quai de 940 mètres de long et de 34 mètres de large accueillerait jusqu’à cinq grands paquebots ainsi qu’une flottille de catamarans de 800 places. Selon le principe des parkings relais qui équipent désormais les grandes métropoles, les passagers débarqueraient sur ce quai extérieur à la vieille ville et embarqueraient sur les catamarans qui, grâce à leur faible tirant d’eau, seraient autorisés à rejoindre le terminal croisière actuel par le Canal de la Giudecca. La durée du transfert serait d’une petite heure. Ainsi, les croisiéristes conserveraient la magie de l’arrivée, offrant la plus belle vue sur Venise, tout en respectant la législation. Embarquements et débarquements des paquebots en tête de lignes se feraient de la même manière. Point positif, selon Antonio Gozzi, le projet aurait déjà reçu l’aval de la fondation nationale environnementale italienne FAI et d’associations écologistes. Ce projet avait déjà été proposé il y a quelques années par le président du Port, Paolo Costa, qui envisageait d’y installer un terminal conteneurs. De nombreuses questions se posent déjà et le projet va être étudié par le gouvernement. La société Duferco espère une réponse avant Noël.

Cette idée de génie ne demanderait que deux petites années pour être réalisée, et, cerise sur le gâteau , ça apporterait aux affairistes du coin une belle occasion de faire du fric. Encore plus fortiche ! Plus de 120 millions d’euros sont en jeu…

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 1

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

rendering terminal crociere de piccoli 2

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. RANLIAL
    Oct 22, 2014 @ 07:57:26

    Si ce projet est bien pour protéger Venise , ce serait super qu’il soit appliqué.

  2. RANLIAL
    Oct 22, 2014 @ 07:58:47

    La photo de phoque est géniale !!!

  3. Claudio
    Oct 22, 2014 @ 10:15:43

    très bel article pour les francophones… Bravo Claude…

  4. M. Vaudenay
    Oct 22, 2014 @ 10:33:04

    ah ! si cela pouvait être accepté ! Mais Monsieur Costa ne doit pas être d’accord. Tenez nous au courant.
    Bravo pour le phoque rigolard…

  5. trinquet geneviève
    Oct 22, 2014 @ 12:19:48

    Depuis que j’ai réussi à me connecter sur vos infos , je dévore chaque nouvel article . Amoureuse de Venise , mais nulle en clicks sur mon petit ordinateur , je rugis devant tous ces plans – fric qui vont détruire un des lieux de rêves de la planête . Je suis de cœur avec tous les amoureux de culture , d’humanité et de passion qui viennent humblement partager une ville à nul autre pareille . Mes séjours sont de rencontres en rencontres – le boucher de la Guidecca qui va prendre son café quand je fume ma première clop , l’aveugle qui suit à l’aube les zattere et s’assoit à côté de moi en me disant  » la petité françésé  » , les étudiants bruyants devant les monstres des croisières , la grand-mère de burano qui m’a ouvert sa porte pour faire un peu de broderie , et surtout tous ces passages , ruelles , impasses et places , reflets sur les canaux , reflets du ciel et sur les murs qui chuchotent , reflets dans ma vie à la recherche de la beauté .
    On n’a pas le droit d’abimer Venise : ce serait un crime contre l’être profond de chacun de nous .
    Pas sûr que ce message soit partagé , pas sûr que mon âge me permette de venir encore plonger les racines de mes pieds dans ce miracle de d’histoire et d’amour qu’est la Sérénissime .
    Je ne sais comment protéger celle que j’aime et que j’ai choisi pour ma patrie .

  6. Matteo Scarpa
    Oct 22, 2014 @ 13:35:35

    Cari cugini transalpini, il progetto Venice Cruise 2.0 non tiene conto che la bocca di porto di Lido- Treporti è pur sempre ambito lagunare, e a Punta Sabbioni c’è un area SIC/ZPS di interesse comunitario (ue). La capitaneria di porto si è espressa negativamente sulla funzionalità di questo progetto, poichè la navi sono costrette a girare su se stesse a 360° per fare manovra; inoltre bloccherebbe la circolazione navale. Altro punto a sfavore è l’aumento del moto ondoso all’interno della laguna di venezia. Moto ondoso creato dall’aumento del traffico di chiatte, lance, e altre imbarcazioni a servizio di questo pre-porto. Tutto questo traffico bloccherebbe anche la pesca locale con forti conseguenze sul settore. Cosa ancora più grave è il danno all’economia del Cavallino, il settore turistico balneare sarebbe il più colpito.
    Inoltre i gruppi ambientalisti locali, con la stampa internazionale non sono del tutto onesti.
    VENEZIA HA DUE SOLUZIONI: O SI COSTRUISCE VERAMENTE FUORI DELLA LAGUNA, CON UN VERO PORTO OFF-SHORE;
    OPPURE SI REGOLAMENTA LA SUA TIPOLOGIA’ E FLUSSO DI TURISTI!!

  7. DIDINE
    Oct 22, 2014 @ 20:06:17

    Bonjour, s’il y a cette vraie solution pour arrêter que ces bateaux viennent tout abîmer, tout défigurer, si c’est la meilleure solution, alors …, en plus les touristes qui sont à bord et qui descendent Place St Marc déjeunent-ils à Venise ou sur le paquebot, font-ils vivre les Vénitiens ? ils ne font que passer, ils ont payé cher leur croisière, çà leur suffit peut être. Je suis un peu comme Geneviève, je suis amoureuse de Venise, et j’y retournerais, il y a tellement de choses à découvrir encore. Merci pour votre blog, j’y suis tous les jours, j’apprécie vraiment vos infos variées.

  8. L'Ébouriffée
    Oct 23, 2014 @ 00:14:06

    Encore vu aujourd’hui un de ces monstres… Toujours le même choc ! Merci pour cet article très éclairant.

  9. Muriel
    Oct 23, 2014 @ 10:01:55

    Juste un truc : transfert par catamarans, durée une heure. Nombre des passagers des paquebots : plus de 2000. Une flottille de catamarans de 800 places d’accord. Est-ce de genre de catamaran : http://www.nauticexpo.fr/prod/austal-usa/car-ferrys-catamarans-rapides-28039-423619.html ? Et à qui appartiendrait la flottille? Qui en assurerait l’entretien?

  10. NOËL
    Nov 04, 2014 @ 11:34:45

    Pour la 1ère fois je vois un rayon de soleil dans ses ténèbres !
    Enfin un projet qui tient la route . A première vue , c’ est pas mal .
    Toujours mieux que les conneries des autres …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :