Echappées Belles à Venise, l’éternelle

Nous vous avons déjà parlé de l’émission qui passera ce soir, Samedi 20 septembre 2014 de 20:37 à 22:10 heures sur France 5. Nous avons, en effet, été sollicités pour aider, en amont, à trouver des partenaires qui accepteraient de participer à l’émission pour montrer un visage différent de Venise.

C’est un exercice particulièrement périlleux que nous avions, jusqu’à présent toujours refusé. Soit parce que, par le passé, nous nous étions sentis trahis en voyant le résultat, soit parce que notre vision proposée avait été rejetée par les chaînes, comme cela s’est trouvé récemment avec une chaîne qui voulait faire un reportage sur les croisières à Venise… et qui a renoncé à tourner ce sujet car trop explosif.

Venise l'éternelle

 En juillet 2013, France 5 annonce l’arrivée de Raphaël de Casabianca dans l’équipe d’Échappées Belles qu’il présente en alternance avec Sophie Jovillard et Jérôme Pitorin.

avec Raphael de Casabianca, à Cantina Orto di Venezia

Raphaël nous propose une découverte de Venise et des îles de la lagune en compagnie d’authentiques Vénitiens et d’amoureux érudits de la Sérénissime.

Echappées belles à Venise

Le voyage commence avec la « bibliothèque de couleurs » dans la fabrique de mosaïques de la famille Orsoni que nous avions visitée avec notre complice Claudio Boaretto, puis par un passage dans le petit atelier de Piero spécialisé dans la fabrication de la forcola cette belle pièce en bois stylisée sur laquelle repose la rame des gondoliers.

fabrique de mosaïques de la famille Orsoni

Savourant les lieux et le « farniente », Raphaël prend une collation avec la famille de notre amie Florence sur la terrasse de la maison familiale avant de parcourir de nouveaux quartiers, dont le ghetto Nuovo ou bien encore le quartier Cannaregio…

Avec Florence Boaretto

Il retrouve ensuite Davide Busato à qui il fait raconter l’histoire de la Venise noire, cet historien que nous vous avons fait découvrir à plusieurs reprises dans notre blog est un spécialiste des crimes commis dans Venise et auteur de plusieurs livres sur le sujet dont Venezia Criminale. Davide a donc amené Raphaël en face de l’hôtel Bauer, où il nous raconte l’assassinat de Vittoria Basadona en 1750. Devant l’osteria Pietro Panizzolo, c’est le crime, survenu en 1900, commis par le gondolier Angelo de Rossi qui vous fera frémir et, désormais, regarder votre gondolier d’un autre regard.

Raphaël et Davide croisent la mort dans une boutique de masques

Jérôme Zieseniss qu’ils croisent au pied de la statue du lion ailé détaille pour vous les prochains chantiers du Comité Français de sauvegarde de Venise.

Davide Busato  1

Avec Francesco Pannoli, jardinier-maraîcher, Raphaël part en mer à la découverte des îles du marais de delta du Pô. Au programme : Torcello, Burano, Sant’Erasmo et le Lido avec un guide précieux que ce jardinier né dans la lagune. Raphaël, après une halte à l’Orto di Venezia, où il trinque avec Michel Thoulouze, de retour sur la terre ferme de Venise, se rend au marché du Rialto.

Petite balade sur l île de San Erasmo dans la lagune de Venise avec Francesco

Il y rejoint Maria Lacombe, gérante, chef et mamma de l’osteria Alba Nova, une de nos adresse préférée à Venise où nous fêtons souvent quelque chose avec nos ami-e-s.

Francesco avec Raphael de Casabianca

Patrizia Di Paolo, cofondatrice de l’association Musica a Palazzo, l’accueille dans le palais Barbarigo Minotto où aura lieu une représentation d’un opéra italien.

Ensemble Musica a Palazzo

Pour terminer son périple, Raphaël retrouve Davide, qui lui fait découvrir cette fois la Venise festive, celle qui ne se couche pas. Après avoir bu un spritz sur le campo Santa Barnaba, ils ont fait un tour en barque sur le Canal Grande.

Davide Busato

Tous nos amis qui ont participé à l’émission, parlent parfaitement français. Nous espérons donc que ce soir, le résultat ne les trahiras pas, et ne nous trahira pas non plus… en tout cas, soyez assurés que nous avons fait en sorte que, pour une fois, on montre à la télévision, une Venise telle que nous l’aimons, en dehors des sentiers martelés par des milliers de paires de chaussures de touristes, et par le prisme du regard de personnes, nées ou/et vivant à Venise, qui partagent cet amour pour la cité lagunaire que nous essayons de distiller auprès de vous, un peu plus chaque jour.

le quartier du Cannaregio, sa vie de village, ses marchés et ses jardins cachés

… bon, on ne vous raconte pas tout !

Ne manquez pas le rendez-vous, ce soir à 20:35 heures. Si vous ne pouvez pas, la prochaine diffusion sera Dimanche 28 septembre 2014 de 10:25 à 12:00 heures sur France 5

Venise, l’Éternelle

Tournage Venise pour Echappées Belles avec Busato Davide.

Au sommaire :
Venise, un amour de ville – Pour beaucoup, Venise est la ville romantique par excellence.
La Vogalonga, la course de l’espoir – La Vogalonga est une grande randonnée de bateaux à avirons, qui a lieu tous les mois de mai à Venise. Le parcours d’une trentaine de kilomètres passe par les îles Burano et Murano.
Les magiciens de Murano – L’île de Murano, au nord de Venise, abrite des artisans à la renommée internationale, spécialisés dans le soufflage du verre.
Les routes d’Echappées belles : «Cuba, sur les traces du Che» – Episode 3.

En savoir plus sur le site de France 5

Merci à Claire Huille et toute l’équipe de l’émission.

Merci à Raphaël de Casabianca pour le partage de ses photos personnelles pendant le tournage.

Merci à tous nos amis, pour avoir accepté de participer à l’émission, et pour les partages qu’ils nous ont envoyés en retour…

Traduttrice

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. oliaiklod
    Sep 20, 2014 @ 00:47:55

    Découvrez aussi tous les détails de l’émission sur le site de France 5 :
    http://www.france5.fr/emissions/echappees-belles/diffusions/20-09-2014_258745

  2. oliaiklod
    Sep 20, 2014 @ 00:48:59

    Pour voir l’émission si vous n’êtes pas en France, essayez ce lien : http://www.myskreen.com/emission/arts/2961294-echappees-belles/4284320-venise/

  3. M. Vaudenay
    Sep 20, 2014 @ 07:55:42

    vivement ce soir….

  4. Muriel
    Sep 20, 2014 @ 10:16:14

    C’est alléchant! En plus nous allons enfin voir la « bibliothèque de couleurs » que nous connaissions mais que n’avons jamais su visiter!

  5. Adriana Venier
    Sep 20, 2014 @ 11:31:40

    Merci à vous de toujours défendre avec acharnement cette Venise qui reste si magique malgré les hordes de touristes, qui a su préserver tout son mystère et ses traditions et dont les habitants, toujours amoureux de leur ville sont vraiment hors du commun. Je connais très bien Maria et ses fameux petits plats dont je me délecte chaque fois que je viens à Venise. C’est une cuisinière hors-pair. Sa « faraona » ou encore ses spaghetti al nero di sepia sont exceptionnels. Garde ton authenticité Maria, et vivement ce soir devant notre télévision!

  6. Adriana Venier
    Sep 20, 2014 @ 12:21:43

    Pour répondre à Muriel : si vous voulez visiter la « biblioteca del colore Orsoni », il suffit de leur téléphoner (041 2440002-3). J’ai eu la chance de pouvoir la visiter il y a deux ans, c’est vraiment passionnant. Il faut savoir que la visite est payante. A l’époque ils demandaient 50 Euros pour une visite, pas par personne, en tout. Donc si j’y étais allée seule j’aurais dû payer ça. Cependant, j’ai eu beaucoup de chance. Comme ils recevaient un groupe – qui avait déjà payé son entrée – ils ont accepté que je fasse la visite avec ce groupe, sans me faire payer en plus. Je suppose que l’on peut toujours la visiter. Il faut savoir que c’est un lieu de production et que l’on voit les gens au travail.
    J’ai découvert des lieux absolument extraordinaires et hors des sentiers battus grâce au guide « Venezia insolita e segreta » (existe aussi en français) des éditions Jonglez. Tout amoureux de Venise devrait connaître ce livre. Non je n’ai aucun intérêt dedans (!) simplement je le trouve vraiment au dessus du lot par rapport aux autres guides, car les gens qui l’on fait se sont donné un mal terrible pour nous permettre à nous touristes (quelle horreur ce mot…. !!) éclairés amants de Venise de découvrir des lieux authentiques dont nous ne connaissions souvent même pas l’existence.

  7. Muriel
    Sep 21, 2014 @ 20:11:17

    Merci pour ces renseignements Adriana! J’ai eu connaissance de ce lieu justement dans ce livre! Je fais une croix chaque fois que nous visitons le lieu décrit dans une page, et il manque peu de croix! Je suis d’accord avec vous, un livre à posséder si on aime Venise, avec « Les 30 itinéraires » de Paolo Giordani.

  8. didine
    Sep 25, 2014 @ 00:29:23

    Bonsoir ADRIANA et OLIAIKLOD
    Merci pour tous vos renseignements utiles, pouvez-vous me donner l’adresse de Maria afin de découvrir si possible à notre prochaine visite de Venise.
    Merci beaucoup.
    Didine

  9. oliaiklod
    Sep 25, 2014 @ 10:08:07

  10. Didine
    Sep 25, 2014 @ 10:23:34

    BONJOUR,

    Merci beaucoup OLIAIKLOD pour l’adresse de l’Ostaria Alba Nova, je note précieusement, ce sera pour notre prochaine visite de Venise c’est sûr !
    Didine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :