Dans les sables sous Torcello

Décembre 1972.

Dans un bateau qui remonte un canal au nord de Torcello, des hommes ont pris place, ayant emporté avec eux tout un imposant matériel de plongée, avec des bouteilles à oxygène, plus légères que l’air comprimé.

Nous sommes à la marge de la lagune, là où l’eau salé et l’eau douce se mélangent et où poussent les roseaux, dans un espace essentiellement aquatique. Le temps est clair, l’eau est à une température de 6°C, mais la curiosité et le sentiment d’être proches d’une grande découverte pousse ces hommes à se surpasser.

Leur objectif est une zone endiguée utilisée pour l »élevage des poissons.

Valée d'élevage de poissons au nord de Torcello

Lors du curage des grands réservoir au milieu des marais, les travaux ont remonté de grands blocs en bois clair, certains de section circulaire, d’autre carrés, similaires à des colonnes de taille considérables, associés à des fragments de briques et de pierres.

Ils sont accompagnés par l’ispettore della Soprintendenza, le signore Canal, à qui l’on a révélé la découverte.

Ces hommes qui sont des scientifiques et des archéologues se préparent à plonger dans les eaux froides espérant trouver encore plus de surprises. La visibilité est bonne, chacun a son propre champ d’investigation bien délimité et sait ce qu’il a à faire une fois au fond.

Des pieux restent toujours solidement plantés dans la vase, entourés de fragments de briques, tuiles, tessons. Tout du matériel datant du 1er siècle après J-C. Ils retrouvent également un fragment de mosaïque.

Cela correspond bien au sondages réalisés précédemment, depuis la surface.

Klod sur les traces de la villa romaine...

Les alignements de pali à près de 2,5 mètres de profondeur se perdent dans le sol marécageux. Mais, à mesure de l’avancée des recherches, d’autres pieux sont localisés à intervalles réguliers. Les relevés fait sur cette zone montrent une construction qui ressemble à un rectangle dont un côté est bordé de colonnes à section rectangulaire. Cela semble appartenir au plan complexe d’une vaste villa romaine.

Les universitaires se souviennent alors des vers du poète Marco Valerio Marziale : « …o lidi di Altino, emuli delle ville di Baia o selva memore del rogo di Fetonte. . .« 

Ce jour-là, les archéologues de la lagune ont peut être retrouvé une des villas décrites par le poète romain…

Marziale_Epigrammi_big

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Muriel
    Août 28, 2014 @ 08:22:28

    Waho! J’ai cru une minute être avec eux!

  2. RANLIAL
    Août 28, 2014 @ 08:37:02

    Y-a-t – il des photos de cette découverte ??

  3. oliaiklod
    Août 28, 2014 @ 08:47:36

    Nous n’y avons pas eu accès.
    Mais il y a des informations plus précises dans les ouvrages sur le sujet de Maurizia Vecchi :

    Torcello: Ricerche E Contributi

    Torcello: Ricerche E Contributi

    Torcello. Nuove ricerche
    Torcello. Nuove ricerche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :