La Casa delle Girandole

Nous allons évoquer aujourd’hui un monument de la culture populaire de Venise, disparu depuis vingt ans, et pourtant encore si tenace dans la mémoire des vénitiens.

La Casa delle Girandole

La maison se voyait depuis le Campo Castelforte, derrière l’église San Rocco, mais son entrée était située au 3792 San Polo, Corte dei Preti, où vivait, dans les années 60, Donato Guido Zangrossi, auteur d’un univers magique et coloré qui qui avait gagné les cœurs et reste dans les mémoires de toute les générations.

Depuis le campo, au delà du rio de la Frescada, on pouvait admirer une maison où, au deuxième étage, un mystérieux mais bon grand-père, avait coupé, poncé et peint les rêves de tous. Entre 1960, quand Donato Zangrossi a pris sa retraite, et jusqu’à la fin des années 1990, tourbillonnaient au gré du vent, des soleils, des étoiles, des lunes et des fleurs.

Donato Zangrossi, que tout le monde appelait Guido, était né en 1905. Il travaillait comme opérateur à la Sava, à Marghera, et était un passionné d’astronomie, de physique et de philosophie.

Quand a eût pris sa retraite, il s’occupa quelques années au pavillon du Venezuela, à la Biennale d’Art.

Ce serait le cordonnier Pietro Rizzi, qui lui aurait appris à créer ces engins sophistiqués, pour les vendre aux touristes. Mais c’est fortement inspiré pas son approche de l’art contemporain qu’il commença sa production artisanale.

La casa delle girandole  Donato Zangrossi (1905-1990)

Guido est mort en 1990, et peu de temps après, dès 1992, on a procédé au ravalement de la la façade, prétexte pour « enlever tout ça »… il ne reste plus aujourd’hui qu’une maison triste qui donne sur l’eau terne du canal, et, quand on parle avec des vénitiens, de la Casa delle Girandolle, des éclairs de bonheur dans les yeux.

La casa delle girandole  Donato Zangrossi (1905-1990)

L’an dernier, Giada Carraro, une étudiante de Castelfranco Veneto en patrimoine historique et artistique à l’Université de Bologne, a présenté une thèse sur l’architecture fantastique du Veneto. Sa thèse s’inscrivait dans le cadre d’un projet plus large « Les constructeurs de Babel« . Toute une partie est consacrée à la Casa delle Girandolle.

La casa delle girandole. L'arte cinetica di un poeta astronomo veneziano, di Giada Carraro. "Un omaggio a Tommaso Zangrossi e alla sua celebre casa delle girandole rimasta nella memoria dei veneziani e non solo."

Désormais, elle a écrit un livre : La casa delle girandole. L’arte cinetica di un poeta astronomo veneziano, de Giada Carraro. « Un omaggio a Tommaso Zangrossi e alla sua celebre casa delle girandole rimasta nella memoria dei veneziani e non solo.« 

La casa delle girandole  Donato Zangrossi (1905-1990)

Source et pour en savoir plus :

La Nuova : La casa delle girandole che rallegrava tutti

Alloggi Barbaria : Foto Casa delle Girandole

Donato Zangrossi, Casa delle girandole (in english)

La Casa delle Girandole

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. bbordasilvand
    Août 18, 2014 @ 11:54:21

    Nous avions découvert cette maison lors de notre première visite à Venise. Depuis 7 ans, devenus retraités, nous revenons régulièrement à Venise, et cherchons à chaque séjour cette maison, restée dans notre souvenir… nous ne la chercherons plus ! Dommage.

  2. Stephanie Dupont
    Août 18, 2014 @ 21:17:41

    Elle était bien belle… maintenant je en ai vue une avec des girandole en plastique et beaucoup moins belle que celle-ci dans la salizada San Stae…
    Ciao a tutti..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :