Ne venez pas à Venise pour ça !

Cela commence avec les ponts du mois de mai, et se prolonge tout l’été… circuler à Venise pour quelqu’un qui doit tenter d’y vivre normalement (d’y survivre serait un terme plus juste), relève d’une aventure surhumaine, et demande une quantité extraordinaire de patience et la nécessité de, constamment, prendre sur soi.

Venise l'été

Quand nous sommes dans la Venise estivale, nous trouvons que les moutons de nos montagnes des Alpes sont infiniment plus civilisés que les touristes des temps modernes.

Dès la fin du mois de juin, tout vénitien, de naissance ou de cœur, comprends que tenter d’utiliser les transports en commun est un défi qu’il est préférable d’oublier.

Venise l'été - 070

Dès le milieu de la matinée, nous commençons à subir des groupes, affalés sur les banques des fondamente, vautrés sur le marches des ponti, et qui sortent leur repas du sac (pas question d’acheter quoi que ce soit à Venise) pour faire leur agapes en plein milieu de nos voies de circulations, sans se soucier des difficultés qu’ils causent.

Venise l'été - 015

Et entre 11 et 14 heures, on pourrait croire que le monde entier est venu déballer son casse-croute dans cette belle ville.

Venise l'été

Venise l'été - 008

Certains, désormais sont encore mieux organisé et ont, visiblement prémédité leur crime : ils emportent même leur nappe vichy pour pique-niquer sur la plus belle place du monde, en dépit des pictogrammes d’interdiction affichés sur les poubelles près d’eux.

Venise l'été - 006

Et, ne pensez pas que la rusticité des mœurs est l’apanage des classes défavorisées, les nouveaux riches et les parvenus ont conservé les manières de manants qu’ils avaient à leur naissance. L’éducation et le respect ne sont pas liées à la fortune.

Venise l'été - 050

Donc, chaque jour nous assistons à ce spectacle désolant d’une société de con-sommation, en plein décomposition de ses mœurs. A Venise plus qu’ailleurs, nous comprenons à quel point notre civilisation de l’égoïsme et du capital est pervertie, comme toute société en déclin. La véritable crise est bien celle des valeurs humaines et humanistes.

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Nous ne sommes pas les seuls à voir et subir cela, et d’autres amis vénitiens, notent également un relâchement des moeurs, jusque dans la tenue et les attitudes inconvenantes, comme le montre ce reportage d’Enzo Pedrocco !

Et comme vous pouvez le constater, nous ne pouvons être taxés de raciste : toutes les nationalités de la terre se comportent de la même manière quand ils sont à Venise, y compris à la porte des lieux sacrés.

Venise l'été - 016

Après avoir souffert le jour, nous espérions que, passé 18 heures, quand les hordes de touristes low-cost apportées par les magnats du tourisme de masse seraient reparties dans leurs cages à lapins des hôtels « touristiques » ; nous pensions donc que nous retrouverions notre Venise « à nous », et que nous pourrions enfin vaquer à notre vie, normale…

Et voilà que désormais, Venise la nuit se transforme en auberge aux étoiles avec des campeurs sans scrupules…

Venise l'été

… ou en véritable cour des miracles qui nous ramène, des siècles en arrière, à l’époque du Moyen-Âge quand le cœur des cités du Vieux Monde n’était que porcherie et insécurité :

Venise l'été

Venise l'été

Venise l'été

Une fois que ces « touristes » sont partis, eux qui n’ont rien acheté sinon de quoi s’enivrer, eux qui n’emportent aucun souvenirs de la sérénissime cité lagunaire, ne manquent pas de nous laisser les traces de leurs passage, et les souvenirs de leur incommensurable manque d’éducation :

Venise l'été

Cela s’ajoute de plus en plus, et désormais, presque chaque jour la presse locale se fait l’écho de ces « mauvais touristes » qui dégradent le patrimoine de l’humanité.

Venise l'été - 100

Venise l'été - 101

De quoi donner des arguments à celles et ceux qui réclament, depuis des années, que l’accès à Venise soit limité par un numero chiuso (voir cet article écrit en 1987). Nos lecteurs ne s’étonneront donc pas si un jour, ce que nous avions écrit dans notre poisson du 1er avril dernier devient réalité !

Grazie a Pietro Bortoluzzi ; Antonella Ciappina ; Alessandro Dalla Cort ; Alvise Elvis Ferialdi ; Irene Galifi ; Davide Scalzotto ; Matteo Secchi ; Cecilia Tonon ; Anna Zemella et tutti i membri del gruppo di riflessione sur questo problemo, per loro collaborazzione.

20 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Marina Macorig yaouanc
    Juil 31, 2014 @ 00:16:03

    Tout a fait Vrai mais…. L’ordre , le respect, la propreté … Tout cela doit être l’apanage de la ville elle même et quand cela existe les touristes , dans leur grande majorité , automatiquement se mettent au diapason…! Moi en tant que Vénitienne, je peux dire que ma ville actuellement, ne donne pas l’exemple d’ordre, discipline, contrôles de police.. Et les premiers a ne pas aimer, comme il le faudrait,Venise sont très souvent les vénitiens eux mêmes!

  2. ytaba36
    Juil 31, 2014 @ 01:54:23

    Oh Venice, my heart is sad for you. The situation seems to be getting worse, and lasting longer.

  3. wolmar
    Juil 31, 2014 @ 07:25:57

    … mais les vrais responsables de cette situation sont les vénitiens eux-mêmes ! ce sont la corruption et l’appât du gain qui dégradent la cité : grande navi, restaurants-buvettes, mose, vendeurs à la sauvette, etc.

  4. annie vannoni
    Juil 31, 2014 @ 08:22:29

    Venise pour moi c’ est de octobre à novembre…..mais cela n’élimine pas pour autant des comportements plus qu’inadaptés en particulier dans le vaporetto….

  5. Muriel
    Juil 31, 2014 @ 08:32:41

    Bon, alors voilà : maintenant, je me sens coupable d’aimer visiter Venise… Je pense pourtant que nous n’avons aucune de ces mauvaises attitudes…
    Cet article atteindra-t-il sa véritable cible?

  6. oliaiklod
    Juil 31, 2014 @ 09:31:56

    La véritable cible, Muriel, ce sont les autorités de la ville et une partie des vénitiens [à qui profite le crime].
    Si on leur dit : « on ne viendra plus si Venise, c’est ça », il vont comprendre « on va faire moins d’argent sur le dos des touristes qui dépensent réellement leur argent dans la ville ».
    Et comme c’est la seule chose qui compte pour eux…

  7. minijupe69
    Juil 31, 2014 @ 11:06:47

    Je vais faire mon 15ème séjour à Venise début octobre !
    J’ai effectivement constaté une très nette dégradation au fil de mes séjours !

    Malheureusement, je ne vois pas bien comment y remédier et je vous plains sincèrement, vous, les habitants !

    A bientôt

  8. bbordasilvand
    Juil 31, 2014 @ 12:56:26

    Ce serait regrettable d’en arriver à fermer Venise. Fermera-t-on Paris ? Moscou ? ou toutes les villes qui attirent les touristes ?… Nous aimons cette ville, louons des appartements lorsque nous y venons (loyers de plus en plus chers, d’ailleurs, les propriétaires profitent donc aussi et peuvent dire merci les touristes…), nous nous comportons de la même façon que dans notre petit village ou dans tous les endroits que nous aimons visiter, respectueux des habitants, des monuments. Hélas, effectivement beaucoup de personnes n’ont aucun respect pour les lieux qu’ils visitent, que ce soit à Paris ou à Venise, à Moscou ou à Toulouse.

  9. oliaiklod
    Juil 31, 2014 @ 13:03:25

    Les loyers augmentent (et pas seulement pour les touristes) proportionnellement à l’augmentation des taxes dont l’Italie est la championne du monde.
    je peux vous assurer que, déjà, l’enlèvement des déchets ménagers correspond à 1 mois de loyer.

  10. BAUCHY
    Juil 31, 2014 @ 19:31:58

    Tout à fait d’accord. C’est pour cela que je ne suis à Venise que l’hiver. Un « estranger » qui se glisse parmi les vénitiens en empruntant les calle sans touristes. Quel bonheur. A cet hiver.

  11. marie40
    Août 01, 2014 @ 09:31:50

    J’aime Venise et j’y retourne au mois de septembre ! Mais quelle tristesse de voir ces photos. Et comme Muriel, cela me met mal à l’aise. Heureusement, notre appartement se trouve en dehors des zones touristiques, j’espère donc pouvoir profiter pleinement de cette magnifique ville, en la respectant car j’aime trop cette ville pour ne pas me sentir concerner par ces problèmes..

  12. RANLIAL
    Août 01, 2014 @ 10:06:25

    Certaines photos très choquantes ; par contre , il y a beaucoup de personnes qui ont du acheter à manger à Venise , car ils ont nombreux à avoir des cornets en carton ; Sur certains sites de Venise , ils disent que des pates sont excellentes dans un petit endroit , mais qu’il faut les manger dans la rue car il n’y a pas de place à l’interieur ;!Donc je n’y suis pas allée ;et je mangeais dans des petits restos fréquentés par des Vénitiens , au calme . Certaines photos , ce ne sont surement pas des touristes , mais des « sans domiciles fixes  » car je ne vois pas des touristes portaient des matelas !!!! Ce serait regrettable de faire payer l’entrée à Venise car on reviendrait à l’octroi comme au temps du Moyen Age …Les touristes devraient se discipliner eux memes , car où est le plaisir de se déplacer comme des moutons en troupeaux ; Par contre les heures des visites devraient etre revues car souvent c’est à partir de 10 heures et automatiquement les gens font des queues immenses ; Alors que si ça ouvrait plus to^t les entrées seraient plus fluides , et cela permettrait de faire travailler plus de personnes à Venise . Pourquoi les autoritées n’y pensent -ils pas ????

  13. Elisa Tozzo
    Août 01, 2014 @ 11:47:19

    Ce n’est pas vrai. Vous ne devez pas généraliser. Les vrai Vénitiens aiment Venise et ils cherchent à la protéger tous les jours. Ce n’est pas facile d’y vivre! Vous devriez lire cet article mieux.

    Excusez-moi pour mon pauvre français.

    Une Vénitienne aimant sa ville.

  14. Elisa Tozzo
    Août 01, 2014 @ 11:53:11

    Ils sont des touristes. Avec la tent, et aussi en dormant sur le matelas. Des mauvais Venitiens ont laissé les matelas dans la route, car c’est trop cher de payer un bateau de transport pour la décharge.

    Excusez-moi pour mon pauvre français, je suis Venitienne =)

  15. Biéva
    Août 02, 2014 @ 22:48:20

    J’adore Venise et j’y ai été de nombreuses fois, jamais entre mi mai et mi octobre. Je plains les Vénitiens de voir leur si belle ville envahie par des hordes de « barbares », il n’y a pas d’autre nom pour désigner des gens qui viennent pour ne rien dépenser, ne rien voir et prendre la ville pour une décharge. Il y a quelques années, quelqu’un avait suggéré de faire payer l’entrée à Venise et les gens qui restaient plusieurs jours et dépensaient se verraient rembourser, pourquoi pas, vu que beaucoup de touristes sont des « porcs » sans aucune éducation, civisme et respect qui ne visitent même pas, on se demande ce qu’ils viennent y faire !

  16. Michèle Golinvaux
    Août 03, 2014 @ 11:59:50

    Si je parlais l’italien comme vous écrivez en français !

  17. aldone
    Août 04, 2014 @ 09:57:16

    come bene dell’umanità forse è meglio donare Venezia all’Unesco imporre il numero chiuso con controlli polizia adeguati che sembrano non esistere in questa città

  18. SENECHAL
    Août 08, 2014 @ 16:21:33

    Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ?! La législation interdisant et REPRIMANT presque tous les comportements illustrés par ces photos d’horreurs existe à Venise comme dans toutes les villes d’Italie. La seule vraie question est la suivante: pourquoi n’est-elle pas appliquées par les services de police avec la rigueur nécessaire ?? C’est juste une question de volonté politique, et, en l’occurrence, civique !! Devant l’ampleur du dégât, les affichettes d’incitation sont une plaisanterie: seule une application stricte et systématique des sanctions et leur renforcement constituerait un début de solution ! Venise est d’abord victime du laxisme de ses propres autorités ! Même Paris, où le tourisme de masse fait aussi des dégâts dans les quartiers les plus visités, est loin d’en être arrivé à ce point de dégradation et de permissivité, et les services de police, bien que plus tolérants que par le passé, sont très loin de ce laisser aller et de ce renoncement !!
    A cette interpellation des pouvoirs publics, il faut ajouter une mise en cause de l’UNESCO dont la passivité en la matière est renversante compte tenu des sommes investies en raison du classement officiel de Venise dans le « patrimoine de l’humanité » !
    Cet effroyable gâchis est absolument écoeurant et intolérable ! Venise, de joyau qu’elle était, est en train de devenir l’emblême d’une société mondialisée sous l’égide du seul profit, de la démagogie, en un mot de la décadence barbare !
    SR.

  19. TDM99
    Août 08, 2014 @ 16:37:22

    Mais c’ est hélas partout comme ça à plus ou moins grande échelle !
    Solution ? Répression , ou quotas de touristes ? Je dirai les 2

    Une anecdote pour la 1ère : en sortant en 2001 de l’ aéroport de Miami , un ami allume sa cigarette après 10 heures d’ attente depuis notre départ . Une stewardess passe là par hasard et lui fait remarquer  » avec insistance  » qu’ il était dans le zone :  » non fumeur  » ! En France nous savions même pas ce que c’ était …

    Pour le quota de touriste je suis pour . Trop de monde autour de la Piazza San Marco aux heures de pointes !!!
    Et dire que à 1 km de là il y a pas âme qui vive , ou presque !!!
    Tout le monde veut aller à VENISE , ça c’ est clair !
    Mais les gros magnats en ont rien à foutre des détritus et autre nuisance !!!
    Eux regarde juste sur leur courbe du bénéfice .
    Venise peut s’ écrouler , mais ils vont pas pleurer et vous aider !!!

    Si on voit la progression en 10 ans je dirai qu’ on est vraiment à la limite .
    Sauf pour les magnats du tourisme qui eux peuvent vous apporter encore du monde . Alors si 2 ou 3 Vénitiens gueulent …

    Qui sont les responsables …
    Ceux qui gèrent le tourisme à VENISE !!!
    Y a qu’ a voir les  » Grandi Navi  » et on a tout compris !

    Donc la corruption a  » hélas  » encore de beaux jours …
    Mais en guise de consolation , si peux dire , c’ est pas beaucoup mieux dans certains endroits du globe , et pas besoin de faire beaucoup de kilomètres .

    Il faut un minimum de  » bon sens  » , sinon on prends le bâton ou le porte monnaie .
    Mais le porte monnaie , c’ est toujours là ou sa fait le plus mal , pour ceux qui ont pas beaucoup d’ argent .

    * Je viens juste de voir un reportage sur Majorque et la plage du  » Ballerman  » …
    Depuis que les PV  » pleuvent  » sur les Allemands (en priorité) c’ est un peu moins le foutoir qu’ il y a quelques années !

    Il y a un moment ou c’ est un STOP final , et on prends une autre direction .

    Voilà , c’ est encore à VENISE de se réveiller .

  20. Stephanie Dupont
    Août 08, 2014 @ 17:24:04

    ohhhh que c’est bien triste tous ça, mais si vrai je confirme… en ses jours c’est l’enfer !!!
    Venise vit du tourisme, mais celui-ci c’est autre chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :