Le Triomphe de Maria Foscari

Le triomphe de la dogaresse Maria Foscari

Le 15 avril 1423, Francesco Foscari est élu 65eme doge à seulement 49 ans.

C’est ce couronnement du bonnet ducal et le triomphe de Maria, sa jeune et resplendissante, autant que riche, épouse que José Villegas a représenté dans cette grande toile peinte au XIXème siècle.

Francesco Foscari avait épousé en 1395 Maria, fille d’Andrea Priuli « dal Banco » issue d’une famille patricienne très florissante, déjà active dans les entreprises orientales dès le XIème siècle.

La famille Priuli a donné trois doges Lorenzo (1556-59), Girolamo (1559-67) et Antonio (1618-23), un amiral  Francesco (vers 1430 – 1490), un littéraire et scientifique Alvise (1497-1560), et quelques cardinaux Lorenzo (1537-1600), Matteo (1583-1634), Alvise (1651-1720), Pietro (1669-1728), Antonio Mario (1707-1772).

Maria Priuli « dal Banco » avait donné quatre enfants à Francesco Foscarini.

Puis, en 1415, il épouse en secondes noces une autre Maria fille de Bartolomeo Nani, et c’est cette jeune femme qui triomphera le jour de l’élection de son époux, et que l’on voit ainsi célébrée dans ce tableau.

Mais le triomphe de Maria Foscari aura un goût amer. En 1445, son fils Jacopo sera accusé de haute trahison et de corruption, et le doge, sera contraint de le condamner à l’exil. Ce douloureux épisode fut choisi par le tristement célèbre Lord Byron, pour sa pièce dramatique Les deux Foscari.

Le doge Franscesco Foscarini fut déposé en secret, suite aux intrigues de son ennemi de toujours, Pietro Loredani, en 1457. Il est décédé peu de temps après. Comme il était resté très populaire, et que les vénitiens ne savaient pas qu’il avait été destitué par une intrigue, les autorités voulurent lui donner des funérailles d’État. Maria Foscarini refusa de leur abandonner le corps de son époux. Mais, finalement, elle dut se résoudre, par la force, à le faire. Toutefois, elle n’assista pas aux funérailles du doge.

Le tableau est désormais à Anderson house, un des lieux secrets les mieux gardés de Washington, léguée par Larz et Elizabeth Anderson à la Society of the Cincinnati dont elle est devenue le quartier général.

Dogaressa Maria Foscari

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. alainguiducci
    Juil 24, 2014 @ 09:06:05

    « I due Foscari », un opéra de jeunesse de Verdi, sur un livret de Piave d’après Byron, traite également du sujet. Il avait été composé pour être présenté à la Fenice, qui l’a refusé pour ne pas froisser plusieurs familles vénitiennes encore vivantes à l’époque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :