« Venise du dix-neuvième siècle », un album de photos de 1891

Венеция ХIХ века » альбом фотографий 1891г.

Les photographies originales d’une époque révolue de Venise, trouvées dans la première édition, seulement en italien de « Canali E Calli » à Venise.
Оригинальные фотографии ушедшей эпохи Венеции, от первого и единственного итальянского издания « Calli E Canali » в Венеции.

Ferdinando Ongani était vendeur de livres anciens, et possédait une boutique sur la Place Saint-Marc à Venise. Son amour pour Venise et  l’architecture, l’a incité à créer un album de photos de sa ville bien-aimée.
Фердинандо Онгани был продавцом антикварных книг, с магазином на площади Святого Марка в Венеции. Его любовь к Венеции вдохновила его на создание альбома фотографий архитектуры любимого города.

Le Musée de San Marco à Venise, a organisé une exposition, en 2011, dédiée à cet album.
Музей Сан-Марко в Венеции организовал выставку в 2011 году, посвященную этому альбому.

7 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. ytaba36
    Juil 17, 2014 @ 01:34:08

    It’s a dream, how quiet the canals are.

    Yvonne

  2. RANLIAL
    Juil 17, 2014 @ 08:45:57

    Belles photos . Merci.

  3. Françoise
    Juil 17, 2014 @ 09:36:32

    Ambiance tranquille que l’on aimerait bien retrouver…peut-être un jour !?

  4. Landreau Patrick
    Juil 17, 2014 @ 10:55:19

    Bonjour,
    en réalité c’est Tomaso Filippi [1852-1948] qui est l’auteur de ce double album consacré à Venise, ses rues, ses canaux et ses îles. d’où les titres originaux de ces albums : « Calli e canali » et « isole della laguna ».
    T. Filipi a été l’élève de Carlo Naya et à même repris après le décès de celui-ci son magasin de photo installé dans la contre-allée est de San Marco. Ferdinand Ongani n’a été que l’éditeur de ce double album de Filippi en 1887. albums qui sont quasiment introuvables aujourd’hui sur le marché ! à noter que certaines de ces photos ont fait l’objet d’un tirage « isolé » et sont « aquarellisées ».
    toutes ces photos sont de vrais trésors qui nous confient la vie de Venise vers la fin du XIXème siècle, la façon de vivre des gens du peuple en général. Superbes témoignages nous révélant une Venise éternelle.

  5. oliaiklod
    Juil 17, 2014 @ 19:13:05

    Nos lecteurs et nos lectrices sont vraiment merveilleux !
    Merci pour ces précision utiles, et pour leur partage sur notre blog.

  6. Muriel
    Juil 24, 2014 @ 11:36:14

    Beaux documents! Donc, si je reprends le commentaire de Patrick, l’album ayant été édité en 1887, c’est le « vrai » campanile que l’on voit ici!

  7. oliaiklod
    Juil 24, 2014 @ 11:56:29

    Viiii !
    D’ailleurs, il semble pencher un peu, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :