Isola di Campana, Forte di Sopra

Campana était une des sept batterie qui depuis les temps de la Sérénissime faisaient partie d’un système de défense basé sur les petits forts.

C’est une petite île d’environ 5000 mètres carrés situé au milieu de la lagune sud,  au Nord–Ouest des Alberoni et au Sud–Est de Tronchetto.

Les bâtiments, d’abord très simples, ont été renforcées par l’armée autrichienne et ont été utilisées ensuite par la marine italienne.La construction de ces fortins autrichiens était toujours à peu près identique : un fortin à huit côtés (d’où le noms d’octogone donné à certaines de ces îles : sept petits côtés qui définissent la forme semi-circulaire et un côté long), et les rives de l’île protégées par des récifs de rochers rapportés d’Istrie pour leur résistance au sel.

Le fort de Sopra a été transformé au cours de la Première Guerre mondiale en batterie anti aérienne pour défendre la ville de Venise. Sur le côté ouvert, on peut encore voir les restes d’un étage en briques et certains tronçons de fondations qui sont les vestiges les plus probables du vieux réduit, tandis que sur le côté nord une grande partie de la digue s’est effondrée.

Actuellement, ce qu’il reste des constructions sur l’île est en ruines, et les quelques traces restantes des bâtiments sont couvertes de ronces entremêlées et impossibles à surmonter.

En 1996, la Società « Canottieri Bucintoro » avait organisé, autour de l’île, une manifestation festive pour inaugurer un capitello à la Madonna di Marina.

Comme la plupart des petites îles, c’est devenu une propriété privée.

Pourtant, comme presque toutes les îles de la lagune vénitienne, cette île possède également un mystère bien caché.

Une légende populaire, enracinée dans la lagune, raconte que l’île était habitée par un énorme chien, une bête noire, féroce et très agressive, avec deux yeux jaunes et ronds, apparaissant dans la nuit et empêchant quiconque mettre le pied sur l’île.

Cerbere

Le chien, selon la légende, gardait un grand trésor qui semble avoir été enterré quelque part sur ​​le territoire de Campana. Le trésor, cependant, était d’une valeur inestimable, et de provenance douteuse tant et si bien que le chien ne serait autre que Cerbère, le chien à trois têtes mythique de l’enfer, envoyé directement par le diable en personne pour garder quelque chose de très précieux.

Certains disent que le trésor était constitué de bijoux, pierres précieuses, des objets rares et inestimables apportés là, puis enterré.

Mais pour la plus grande majorité des habitants de la lagune, Campana est seulement l’île où diable a créé son dernier refuge pour quelque chose auquel il tient plus que n’importe quel trésor: les âmes des enfants qui meurent prématurément.

096

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :