L’art du verre de Murano…

Du 13 juin 2014 au 4 janvier 2015, le Musée des Beaux-Arts de Rennes consacre un temps particulier à la réouverture du cabinet de curiosités constitué par feu Christophe-Paul de Robien (1698-1756).

Christophe-Paul de Robien possédait dans son cabinet douze objets érotiques dont certains qualifiés d’obscènes dans les inventaires. Il s’agit là de peu de chose pour en faire un érotomane, mais c’est plus que ce que possédait Caylus ou Calvet à la même époque.

Cette exposition accompagnant la réouverture du cabinet de curiosités tentera de remettre dans son contexte les objets érotiques de Robien à partir d’autres objets qui lui sont contemporains : des raretés venues de Guimet, du Louvre et des Arts décoratifs délimiteront les contours d’un érotisme longtemps occulté parmi les collections d’amateurs que la seconde moitié du XVIIIème polarisera entre bon gout et vulgarité.

Parmi ces objets, nous avons remarqué une pièce qui prouve, si besoin était, combien l’expertise des souffleurs de verre de Murano était grande.

Phallus en verre

Ce phallus en verre soufflé, produit à Murano, près de Venise, dans la deuxième moitié du XVIIe siècle (et d’une longueur de 26 cm, précision donnée dans le catalogue), fait partie des collections du Musée national du Moyen-Âge – Thermes de Cluny, Paris.

Informations pratiques :

Ouverture
Le mardi, de 10h à 18h
Du mercredi au dimanche, de 10h à 12h et de 14h à 18h

Tarifs
Tarif plein : 5 EUR
Tarif réduit : 3 EUR

Informations complémentaires Musée des Beaux-Arts de Rennes 20, quai Emile Zola 35000 Rennes

Phallus en verre

Murano n’eût pas l’exclusivité de ce genre de production en verre soufflé, et on en produisait également en Allemagne, dans la Forêt Noire, au XVIIème siècle.

En témoigne cet autre flacon en forme de grand phallus en verre incolore transparent décoré d’un large filet cranté en verre incolore appliqué. hauteur : 38 cm ; diamètre. : 7 cm, largeur des testicules : 14 cm. État : Bon avec petit éclat et fêlure au prépuce.

Phallus allemagne

Sources :

Europaïsches und Haussereuropaïsches Glas, Museum für kunsthandwerk, Frankfurt am Main 1980 p.124, n°279.

Die Glassammlung des Bayerischen Nationalmuseums München, R. Ruckert, 1982, Munich, vol. I

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :