Lucien Clergue, Nus vénitiens

Nous supposerons que vous connaissez Lucien Clergue au moins en tant que fondateur de l’école de photographie d’Arles, ville où est organisé chaque année un exceptionnel festival de photographie.

En 1979, il soutient sa thèse de doctorat en photographie. La discipline n’existait pas avant.

Puis, il réponds favorablement à l’appel de Cornell Capa – le frère de Robert – qui décida la même année une opération pour sauver Venise. Il fit appel à Lucien Clergue qui réalisa ces photos dans le palazzo Brandolini (à côté du ponte de l’Accademia), qui leur a été aimablement prêté.

Apollinaire voyait en Venise le « sexe femelle de l’Europe« . Bien plus qu’un décor, bien plus qu’un fantasme, elle a semé le trouble dans l’imaginaire et l’érotique des écrivains comme jamais aucune autre ville.

Le topos même de l’érotisme. De cette légende propre à la Cité des Doges, Lucien Clergue a tiré un scénario en images que Marc Lambron a chanté avec ses mots subtils. Ensemble, œil et voix, ils restituent une vision fugitive de deux femmes, l’une brune, l’autre blonde et un jeune homme, un jour d’été, à l’étage noble et sous les toits, qui, alors que le soleil pénètre brutalement par les fenêtres ouvertes, sont saisis par l’objectif dans toute leur beauté nue, dans ce somptueux palazzo baigné de clair-obscur.

De cette expérience est né un livre : Nus vénitiens.

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Nus vénitiens n’est pas une simple invitation au voyage, à travers les photographies du célèbre photographe, ami de Picasso et de Jean Cocteau, alors qu’il était jeune débutant, le lecteur est convié à inventer son propre récit, sa rêverie, ou son propre scénario. Lucien Clergue souhaite que le lecteur crée sa propre histoire au gré de ses photos mystérieuses associées à la plume de Marc Lambron.

Venise n’est pas une cité comme les autres. Outre sa beauté architecturale, son nom évoque aussi bien Titien, Casanova, les jeux et les plaisirs dont elle s’était fait une spécialité dans l’Europe du XVIIIème siècle.

Lucien Clergue confie volontiers que « … faire des photographies de nus à Venise, c’est le rêve absolu !« 

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Lucien Clergue, Nus vénitiens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :