Venise en hiver

Difficile d’imaginer Venise sans touristes… onze mois par an, de février à décembre, des millions de visiteurs en manque de romantisme prennent d’assaut la cité des Doges, généralement le temps d’un séjour express de trois jours. Les Vénitiens sont alors réduits au rôle de figurants. Il n’y a qu’en janvier, période de rémission, que Venise appartient presque exclusivement à ses habitants.

Venise en hiver

360°-Géo

Venise en hiver

samedi 14 juin à 18h15 (43 min)

Rediffusion dimanche 15.06 à 13h45

À Venise, il n’y a pas de basse saison touristique, à l’exception de quelques jours de janvier où la ville est en proie aux hautes eaux, à de fortes pluies et au froid. C’est alors que la vraie vie locale peut se montrer au grand jour. « 360°-Géo » a suivi deux Vénitiennes pendant la morte saison.

Venise est l’une des destinations les plus appréciées au monde. De son âge d’or médiéval en passant par la Renaissance jusqu’à l’époque actuelle, la Sérénissime fascine par son charme morbide. A Venise, il n’y a pas de basse saison, à l’exception de quelques jours en janvier où la ville est en proie aux hautes eaux, à de fortes pluies et au froid. C’est alors que la vraie vie locale peut se montrer au grand jour. 360° – GEO a suivi deux Vénitiennes pendant la morte saison.

Rencontre avec Lorenza Mariutti, une agent de la « Polizia Locale » qui patrouille à bord d’un canot automobile, et Tiziana Terzi, une ordonnatrice de pompes funèbres, témoin direct d’une ville qui se meurt. Quand on évoque Venise, on pense au carnaval, à la Biennale ou à la Mostra. Rares sont ceux qui s’inquiètent de la montée des eaux – « acqua alta » – ou de l’impact du tourisme de masse… Quid des Vénitiens ? Comment s’accommodent-ils de tout cela ? La ville est-elle bel et bien en train de s’éteindre ? En se concentrant sur une policière et une ordonnatrice de pompes funèbres, ce reportage a choisi de s’intéresser à ceux qui vivent Venise au quotidien pour montrer les coulisses de la cité sur la lagune. Qu’il pleuve, qu’il vente, que le soleil brille ou qu’il gèle, par les ruelles et les canaux, ce film donne à voir un portrait contemplatif d’un des lieux de nostalgie majeurs de ce monde. Loin de toute agitation, découverte des petits appartements des Vénitiens, des ruelles oubliées, de la lagune aux heures matinales de hautes eaux et du système de digues mobiles MOSE, sans oublier l’île-cimetière de San Michele. Les deux protagonistes livrent une vision de leur ville à mille lieues des clichés romantiques. Et pourtant, sans cesse, la Sérénissime dévoile sa beauté sans fard.

  • Origine : ARTE
  • Pays : Allemagne, France
  • Année : 2014
  • Disponible en direct : oui
  • Son : Stereo
  • Image : HD, 16/9
  • Version : VF
  • Arte+7: 14.06-21.06.2014

 Venise sur Arte

  • Rediffusions :
    dim 15.06 à 13h45
    sam 21.06 à 9h35

16 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Muriel
    Juin 15, 2014 @ 12:47:38

    Attrapé au vol! Merci!

  2. bbordasilvand
    Juin 15, 2014 @ 13:06:27

    Merci, j’ai raté l’émission hier, je l’enregistre tout à l’heure.

  3. oliaiklod
    Juin 15, 2014 @ 13:07:34

    Nous aussi (hier nous étions au travail)😦

  4. Claudio
    Juin 15, 2014 @ 13:20:02

    MERCI POUR L’INFO, NOUS ALLONS REGARDER…..

  5. Grenet Nadine
    Juin 15, 2014 @ 13:28:57

    OH, merci, je regarde cet après midi.
    (je rentre de Venise, j’ai participé à la Vogalonga dimanche dernier)
    Merci de toutes vos infos.

  6. annie vannoni
    Juin 15, 2014 @ 13:35:57

    Vu le reportage, et bien moi je suis convaincue et j’irai (aussi) à Venise en janvier à Venise et à la Giudecca !

  7. oliaiklod
    Juin 15, 2014 @ 14:35:48

    Oui, c’est une chose à faire absolument, rester une semaine ou dix jour à Venise entre le nouvel an et le carnaval vous donne vraiment l’impression d’une autre Venise, et aussi que vous devenez un peu plus vénitien… et apprécier les calli absolument vides !!!

  8. oliaiklod
    Juin 15, 2014 @ 14:38:02

    Si vous n’avez pas vu l’émission hier ou aujourd’hui, voici le lien vers le replay :

    360°-Géo : Venise en hiver

  9. Claudio
    Juin 15, 2014 @ 14:40:14

    Le reportage sur le cimetière, c’était un peu morbide et superflu…. Sinon, de belles prises de vue….

  10. oliaiklod
    Juin 15, 2014 @ 14:43:01

    Olga a râlé, comme toi surtout quand on a déterré les cadavres au bout de 15 ans…
    Moi, j’aime bien San Michele (il n’y a qu’à voir le nombre d’articles que j’ai écris dessus et le temps que j’y passe). Et en plus j’ai appris plein de choses !
    Nous avons eu de belle images, avec des couleurs qu’on ne trouve qu’en cette saison.

  11. Claudio
    Juin 15, 2014 @ 14:47:24

    et puis, je vais te dire, mes oncles et tantes y sont depuis bien plus de 15 ans à San Michele et toujours pas déterré…. Et mes grands-parents depuis encore plus longtemps au cimetière du Lido, où les a rejoint ma mère….

  12. Grenet Nadine
    Juin 15, 2014 @ 16:03:31

    Ravie d’avoir vu Venise en hiver, j’ai eu juste le temps de passer qq coup de fil pour prévenir de l’émission. Je reviens de Venise, j’y retourne en septembre, plus on y va et plus on aime Venise, mais je crois bien que l’hiver c’est encore un autre visage de Venise à découvrir.

  13. Biéva
    Juin 15, 2014 @ 21:35:24

    J’ai déjà eu l’occasion de passer quelques jours à Venise en décembre, il y a de nombreuses années, et cette à cette période là que j’en suis tombée amoureuse. Peu de touristes, et une atmosphère génial.

  14. Françoise
    Juin 16, 2014 @ 00:11:43

    J’ai séjourné à Venise en novembre et j’ai adoré. Il y faisait encore doux, pratiquement pas de touristes, une aqua alta pas trop importante, de quoi me sentir un peu vénitienne et me donner l’envie d’y retourner, cette fois en plein hiver. J’ai bien aimé le reportage Venise en hiver sur Arte, même si cela ne vaudra jamais le ressenti sur place.

  15. ytaba36
    Juin 16, 2014 @ 01:57:15

    Thank you for the link, I can watch it here in Australia! Hurray!

  16. Muriel
    Juin 16, 2014 @ 08:28:40

    Nous sommes allés à Venise une fois en février, il a neigé, c’était magique! Le seul inconvénient est l’horaire d’hiver et la tombée rapide de la nuit, à 17h plus moyen de scruter les murs pour trouver lions ou patères!

    En ce qui concerne le cimetière, c’est vrai que cette partie était un peu longue. Mais j’ai vraiment apprécié de constater que nous ne nous étions pas trompés quant à l’odeur, et les taches sur les murs du nouveau « quartier ». Cette affaire aurait mérité une émission à elle seule : que comptent faire les autorités pour rattraper cette horreur, sanitairement inacceptable qui plus est?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :