Le jardin retrouvé du Palazzo Soranzo Cappello

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Il y a encore quelques années, ce jardin n’était plus qu’un immense roncier où dépérissaient des statues tombées à terre, envahi par les rats (les fameuses pantegane vénitiennes) et oublié de tous (ou presque).

Qui aurait eu envie de visiter cette jungle inhospitalière en plein cœur de la Sérénissime ?

Le palais a été construit à la fin du XVIème siècle, par la volonté de la puissante famille Soranzo. Plus tard, il est passé entre les mains de plusieurs familles, parmi lesquelles les Cappello, puis transformé en caserne et abandonné au XXème siècle.

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Qui savait encore que dans le fin fond de cet ancien jardin, caché sous les broussailles, se cachait un véritable trésor, unique à Venise de nos jours.

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Avant sa restauration, ce jardin accusait une forte dégradation autant pour ses espaces verts et les collections de plantes, mais également sur les structures d’architecture et les décorations, sculptures et mosaïques ou poteries, tant extérieurs qu’à l’intérieur des constructions. Depuis que le palais est devenu le siège de la Surintendance pour le Patrimoine Architectural et le Paysage des provinces de Venise, Belluno, Padoue et Trévise, tant le palais, qui était à l’abandon, que son jardin, ont été restaurés (De 1999 à 2003 pour le palais, coût 1.160.000 €uros, et en 2004 pour le jardin, coût 415.000 €uros)

Les interventions des restaurateurs ont donc porté, toute l’année 2004, autant sur les murs que sur les statues que contenait cette corte. Pour la plus grande majorité des statues on s’est contenté d’une libération des broussailles, d’un nettoyage et de quelques petites réparations au niveau des impacts sur la pierre.

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Le palazzo Soranzo Cappello, situé dans le sestiere de San Polo, près du palazzo Gradenigo dispose d’un jardin du XVIIIème siècle, cité par Gabriele D’Annunzio dans Il fuoco. En 1896, après avoir visité le jardin, il écrivait : « Palazzo Cappello – Il giardino – lungo il muro che lo divide dal Palazzo Gradenigo, una fila di gigli. Contro il muro le viti miste ai gelsomini. Le pergole corrono lungo i viali, i frutti e i fiori, i peschi, i mandorli, i prugni, i ciliegi, i nespoli, gli albicocchi, le fragole…« 

Pour la restauration du jardin, les architectes Tiziana Favaro et Giuseppe Rallo se sont également inspirés du livre de Henry James de 1888, Les Papiers d’Aspern (The Aspern Papers).

En 2012, une exposition dans le cadre de la Biennale a rendu hommage à ces deux auteurs : Le stagioni del carteggio Aspern omaggio a Henry James

Le jardin d’une superficie de 6.000 mètres carrés possède un temple, caché au fond, qui est le dernier exemplaire à Venise, des constructions et folies que l’on pouvait voir dans tous les jardins du XVIIIème siècle.

Hélas, nous n’avons vu le jardin qu’en hiver, et nous n’avons jamais eu l’opportunité d’y aller dans d’autres saisons.

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Jardin du Palazzo Soranzo Cappello

Vous pouvez retrouver des articles et des photos de ce jardin qui  beaucoup fait rêver et écrire, dans de nombreux blogs :

Dans Alloggi Barbaria blog :

Giardino di Palazzo Soranzo Cappello

Blue Oscar propose une visite guidée du palazzo et son jardin dans Palazzo Soranzo Capello

Anna Livia dans Mes Carnets Vénitiens vous y entraîne Dans un jardin

Venezia Emila dans Il giardino di palazzo Soranzo Cappello

Chez Edma, c’est dans Palazzo Soranzo Cappello que vous serez entraînés.

Dans Venetia Mitio, la découverte du jardin pendant l’exposition de 2012 : Le Stagioni del Carteggio Aspern. Omaggio a Henry James

… et il y en a certainement bien d’autres, que celles et ceux que nous avons oublié nous excusent et ajoutent leur lien dans les commentaires…

Pour plus d’informations sur les visites guidées :

  • Itinerari Educativi del Comune di Venezia tel. 041 5346255
  • Wigwam Club Giardini Storici Venezia tel. 041.610791 giardinistorici.ve@wigwam.it

Giardino di Palazzo Soranzo Cappello
Giardino di Palazzo Soranzo Cappello

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Stephanie Dupont
    Mai 15, 2014 @ 07:13:10

    Il y en a des merveilles à voir derrière les murs…

  2. N Pons
    Mai 15, 2014 @ 10:57:19

    Bonjour,

    D’abord BRAVO pour votre travail absolument remarquable. Il y a deux ou trois ans j’avais visité ce jardin magnifique situé sur le Rio Marin dans Santa Croce. Cela doit être encore possible aujourd’hui, sans doute. Pour ça il suffit de se rendre à l’entrée pendant les heures de bureau et de demander « gentilmente » se « per cortesia, sarebbe possibile di dare un occhiata al giardino….  » J’ai toujours remarqué que lorsque l’on y met les formes et que l’on est respectueux, beaucoup de portes s’ouvrent.

    Continuez ce beau travail. Personnellement, je me régale tous les jours à vous lire.

    Bien cordialement.

    Adriana Venier

  3. duplantier
    Mai 15, 2014 @ 11:11:52

    Que de splendeurs cachées ! Merci de nous ouvrir ainsi ces lieux magiques.

  4. Claudio Dell'Orso
    Mai 19, 2014 @ 17:10:22

    Sempre encomiabile il vostro sito per la ricchezza e la curiosità delle informazioni. Ma, come giustamente scrive la signora Venier, il Palazzo Soranzo-Cappello si trova nel Sestiere di Santa Croce e non di San Polo come scritto.
    Comunque non fu abbandonato nel XX secolo perché a tutti gli anni Cinquanta fu usato come uffici e caserma dalla Guardia di Finanza. Non solo. Sull’area prospiciente il Rio funzionava, ovviamente d’estate,negli stessi anni un cinema all’aperto chiamato Arena Rio Marin.
    Un caro saluto da Claudio Dell’Orso..

  5. Claudio Dell'Orso
    Mai 19, 2014 @ 17:19:18

    Ah, dimenticavo qualcosa a proposito delle statue degli imperatori romani.
    Oltre a Cesare ed Augusto uno di fronte all’altro, rappresentano tutte imperatori della Gens Flavia, riconoscibile dalla pappagorgia.
    Inoltre, davanti al tempietto, illuminato da torce come le statue degli imperatori, a luglio 1914 si esibì la famosa danzatrice esotica Mata Hari in tournée veneziana poco tempo dopo l’attentato di Serajevo. Ne parlo, scusate l’autocitazione, nel mio prossimo libro (uscita prevista novembre) intitolato VeneziaArcana.
    Bonne journée
    CDO.

  6. Murielle
    Août 06, 2014 @ 14:15:52

    Vous avez vraiment une volonté de fer. Vous avez effectué une tâche ardue mais quand même vous avez réussi. Chapeau!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :