La collection de tissus de Mariano Fortuny

Le bureau de Mariano Fortuny

Dans le palais devenu musée de Mariano Fortuny, les scénographe du parcours de découverte muséographique laissent entrevoir une pièce supposée être le bureau de travail de Mariano.

Une porte vitrée, fermée à clef, laisse entrevoir une pièce encombrée de statues, échantillons de tissus, catalogues et autres, et lors des visites, on vous raconte que c’est là que Mariano Fortuny et sa mère conservaient leur précieuse collection de tissus du monde entier.

Heureusement pour la conservation de ce fabuleux trésor, il y a bien longtemps qu’il a quitté le palazzo … pour être protégé dans un lieu adapté, spécialement conçu pour la conservation de ces pièces uniques.

stola.lampasso.Francia.inizi XVIIIsec

« Voici les pesants velours de Venise, de Gênes ou de l’Orient, somptueux et délicats, éclatants ou graves, à amples ramages, à figures ou feuillages, des velours qui ont peut-être vêtu des Doges et des Khalifes. Voici les brocarts aux tons puissants, les soies aux nuances subtiles, voici des ornements d’église et des parures de cour. Voici les charmants taffetas et les luisants satins, semés de fleurettes et de bouquets dont le XVe siècle faisait les robes de ses femmes et les habits de ses hommes. Voici des étoffes de toutes les teintes et de tous les tissus, les uns évoquant la forme des corps qu’elles ont vêtus, les autres en longues pièces et en lés, certaines en lambeaux, en minces fragments. Et tout cela avec des froissements d’ailes invisibles s’entassant, s’amoncelant dans la vaste salle peu à peu assombrie par l’heure, tandis que, penchée sur le profond coffre inépuisable, madame Fortuny semble diriger de son geste magicien l’étonnant concert d’étoffes qui, au fond de ce vieux palais, se joue mystérieusement dans le silence du crépuscule vénitien.« 

Henri de Regnier, L’altane ou la vie vénitienne.

Si vous aussi, vous souhaitez voir ces précieux tissus, ce n’est ni à la fabrique de la Giudecca qu’il faudra vous rendre, ni au palazzo-Musée Fortuny, mais c’est au palazzo Mocenigo, musée de la mode, que vous pourrez les découvrir, lors de visites guidées qui sont organisées sur ce thème.

telo. damasco classico broccato. Italia o Inghilterra. 1715 ca.1

damasco broccato.Francia.1715ca.

telo.damasco broccato.Venezia.1715 ca.

Velluto alto basso a un corpo, broccato e allucciolato

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Mara ENGHELS
    Mai 14, 2014 @ 19:02:36

    Intéressant, car nous avons été un peu déçus par la visite du Palais Fortuny, mise à part le magnifique bâtiment par lui-même. Pouvez-nous nous préciser dans quel quartier de Venise se trouve le Palais Mocenigo pour notre prochain voyage à Venise . Merci et bravo pour vos articles !

  2. oliaiklod
    Mai 14, 2014 @ 19:06:07

    Centro Studi di Storia del Tessuto e del Costume
    Museo di Palazzo Mocenigo
    Santa Croce 1992 – 30133 Venezia

    http://www.visitmuve.it

  3. Agnès de Maniquet
    Mai 15, 2014 @ 11:28:03

    Je n’ai pas pu aller au musée Fortuny, la première semaine du carnaval, c’était fermé, mais j’ai adoré la visite du palais Mocenigo, loin du grand canal, un palais dans l’authenticité de son décor et de son mobilier fastueux et les collections de costumes sont ttès belles. La salle-vestiaire contenant tous les gilets d’homme brodés du XVIIIème est impressionnante. Je vous conseille vraiment la visite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :