Davide Busato

Davide Busato au Bistro de Venise

Davide Busato au Bistro de Venise

Davide Busato est né à Venise en 1975.

Chercheur en histoire, il collabore avec des universités italiennes et étrangères.

Depuis 2011 il est responsable de la rubrique « Chronique du passé » sur le site d’information http://www.dazebaonews.it./

Actif à Venise, on peut le retrouver pour des visites guidées…

Dans la lagune de Venise, notamment lors du week-en Isola In Rete à bord de la barque hybride de l’association Sestante di Venezia

Dans les rues de la Sérénissime, sur les traces des grands criminels des siècles passés. Visites organisées par Giromania Viaggi, via Padova 41  Scorzè.

Si vous en avez l’occasion, et à condition de comprendre l’italien, bien entendu, mais qui voyage et aime Venise entend la langue de Dante, nous ne pouvons que vous conseiller vivement de découvrir Venise ou sa lagune en compagnie de Davide Busato. Véritable puits de connaissances, il reste d’une grande simplicité, et saura vous émerveiller  pendant tout le temps que vous resterez avec lui.

D’autre part, il a écrit plusieurs livres en italien, nous vous avions parlé d’une séance de dédicaces après une soirée de présentation au Bistrot de Venise. Voici tous les livres que nous connaissons de lui et que nous avons dans la grande bibliothèque vénitienne de Klod…

2013

Venezia Criminale – Misteri e delitti del ‘700 – Helvetia Editrice

Zanmaria Millevoi, le meurtrier de la Contrada San Mattio ; Sciarles Elena, la femme brûlée dans sa maison de Chiovere di San Girolamo ; Vittoria Basadonna, le noble tué dans le Palazzo Gritti à San Moisé ; Giovan Battista Bombonati, coiffeur de Vicenza, qui a conçu l’arnaque au pot de spiritueux ; Chiara Pentarina, la cuisinière accusée d’avoir mis du poison dans la soupe de son jeune maître à San Paterniano, le noyé sans nom repêché près du pont Panada, sont les protagonistes de certains faits criminels qui eu lieu à Venise dans la seconde moitié du XVIIIème siècle.

2012

I serial killer della Serenissima. Assassini, sadici e stupratori della Repubblica di Venezia – Helvetia Editrice

Le premier tueur en série de la Sérénissime ; Daniel Lanza, le maître de chasse française qui tuait ses victimes dans les rues étroites du Carnaval au XVIIIème siècle ; Marcantonio Brandolini, l’abbé empoisonneur aux relents de sorcellerie, Paul Orgiano, le violeur de Vicence à la terrible habitude, les comtes Giusti à Vérone et l’enlèvement de la belle Angela Leonardi, le comte Lucio della Torre sont quelques-uns des criminels qui ont causé un grand émoi à l’époque de la République de Venise.

2011

Forme del vivere in laguna, archeologia, storia, economia della Laguna di Venezia

Par Mauro Bon, Davide Busato, Paola Sfameni et des contributions de Marco Marchesini, Silvia Marvelli, Raffaella Trabucco et Elisabetta Vulcano, Centro Studi Riviera del Brenta.

L’ouvrage sur les formes de vie dans la lagune est un projet autour de la récupération, la protection et la valorisation du patrimoine culturel et de l’anthropologie historique de la lagune et la lagune liée à l’étude des sources antiques et archéologiques par rapport à la documentation des archives et de la cartographie existante.

2009

L’isola della Certosa di Venezia, ambiente e storia tra passato e presente

Par Davide Busato et Paola Sfameni, Editore Centro Studi, Venezia

Un ouvrage de référence sur l’histoire de l’île, des origines jusqu’à la création du monastère des moines Chartreux. Des plans et des photos d’éléments déplacés après les destructions napoléoniennes permettent de comprendre à quoi ressemblait le monastère et de connaître son fonctionnement.

2006

Metamorfosi di un litorale. Origine e sviluppo dell’isola di Sant’Erasmo nella laguna di Venezia – Marsilio

Ce travail est une contribution à l’histoire de la lagune nord de Venise, notamment en fournissant des réponses sur la genèse de la colonie d’origine à l’intérieur des côtes.

Vous aurez l’occasion de découvrir Venise en compagnie de Davide Busato sous un angle différent dès le 16 mai prochain, de nuit, sur une barque électrique de la cooperative il Sestante di Venezia.

Vous partirez des Zattere à 20:30 heures, et l’écrivain vous parlera de la malédiction de la Ca’Dario, de l’horrible assassinat de Giovanni Stucky le matin du 22 mai 1910, ou de cette jeune femme dont a découvert le corps dans la chambre N° 40 de l’hôtel Sandwirth ce mercredi 6 mars 1878.

misteri-di-venezia-2014Pour infos et réservations: info@sestantedivenezia.it davide.busato@arcomai.eu Tel. 041-2413987

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. duplantier
    Mai 11, 2014 @ 08:01:47

    « mais qui voyage et aime Venise entend la langue de Dante », désolée Claude mais si j’aime Venise, je ne parle pas hélas l’italien !!!

  2. Rétrolien: Les Echappées Belles avec Florence, Maria, Davide, les deux Francesco… | Olia i Klod
  3. Rétrolien: Echappées Belles à Venise, l’éternelle | Olia i Klod

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :