La véritable histoire de l’île maudite de Poveglia

Parfois, les légendes urbaine modernes trouvent leurs enracinement dans l’histoire … mais ce n’est pas le cas de l’île de Poveglia sur laquelle des légendes ont surgi qui n’ont rien à voir avec son histoire. Nous allons donc vous raconter la véritable histoire de Poveglia, avec l’aide de l’historien vénitien Davide Busato.

Gravure de A. Visentini représentant l'isola di Poveglia vers 1777

A l’heure où les vénitiens se mobilisent pour que cette île ne devienne pas un paradis pour les parvenus et un moyen de blanchir de l’argent douteux pour des investisseurs peu scrupuleux, on voit surgir, dans les médias français, toute une série sur « l’île maudite« , ou « l’île la plus hantée du monde » qui est à vendre.

Règles pour acheter l'île de Poveglia

A Venise, le travail au sein de l’association Poveglia pour mettre rapidement sur pieds le projet Poveglia per Tutti avance. Le groupe qui travaille sur les questions financières a communiqué que dans quelques jours sera activé un compte courant où tout le monde pourra verser son quota ; avant de faire le virement, il faudra remplir un formulaire qui donnera à tous un code alphanumérique, cela permettra la restitution de l’argent si on ne remporte pas les enchères. Il sera activé aussi un compte pay-pal pour permettre des transferts bancaires très vites.

Assoziazione Poveglia

Les hommes politiques locaux, qui n’en manquent pas une… après n’avoir rien tenté pendant des années, s’agitent soudainement. Beppe Caccia par exemple, propose que les Domaines mettent fin à la mise aux enchères et donne l’île de Poveglia, gratuitement, à la ville de Venise « Il Demanio fermi l’asta. #Poveglia assegnata alla città » . Mais pourquoi faire ?

Giorgio Orsoni, le maire de Venise, a pour sa part annoncé qu’il participerait à titre personnel à la souscription lancée par l’association.

Beppe Caccia

Histoires de fantômes de victimes de la peste, des histoires d’hôpitaux psychiatriques, des médecins fou et suicidaire sont légions sur des sites anglophones de chasseurs de spectres, et la presse britannique n’a pas été chercher ailleurs ses sources d’informations, inondant les tabloïds d’articles racoleurs sur « l’État italien qui vends une île maudite« . Suivi, comme toujours, par la presse francophone.

Seulement voilà, d’après les études menées par Davide Busato, Poveglia n’a jamais eu ces usages dans sa longue histoire !

L’île n’a pas été utilisé comme mouroir lors des grandes pestes comme cela s’est produit au Lazzaretto Vecchio et au Lazzaretto Nuovo, n’a jamais été utilisée comme hôpital psychiatrique à la manière de San Clemente et San Servolola seule malédiction de l’île de Poveglia est celle de son abandon par les hommes.

Poveglia - Carte lagune

Cette île était autrefois appelé « Popilia » ou « Dei Pioppi » (des peupliers) probablement en raison de sa végétation.

Selon Pompeo Molmenti dans la seconde moitié du IXème siècle, l’île a été peuplée par environ deux cents familles de Venise : ils étaient les serviteurs du doge Pietro Tradonico, tué en 864 à la suite d’un complot de nobles vénitien. Ils se barricadèrent dans le Palais des Doges jusqu’à ce qu’on leur assure la vie sauve et une terre où s’installer. Orso Partecipazio, le successeur du doge assassiné, leur accorda l’île et un certain nombre de privilèges.

poveglia-tironi-sandiL'île de Poveglia dans une gravure de Tironi-Sandi

En moins d’un siècle, la communauté de Poveglia s’agrandit : plus de huit cents maisons furent construites et l’île était riche en vignobles et marais salants. En 1378 elle était devenue une république autonome gouvernée par un Gastaldo ducale et dix-sept Consiglieri.

Le déclin commença après 1379 à cause de la guerre de Chioggia. La population a considérablement diminuée, mais ceux qui sont restés sur l’île n’ont jamais été privés de leurs anciens privilèges, comme l’exemption de taxes.

En 1777, l’île est passée sous la juridiction du Magistrato di Sanità.

Les navires, leurs équipages et passagers ne venaient pas directement au Lido, mais empruntaient le canale di Poveglia et le Teson, et transitaient par Poveglia, où le grand bâtiment servait de stockage. En 1793, on y isola un équipage d’une « tartarella idriotta infetta di peste » mais on n’enregistra aucun mort de la peste.

Poveglia, dessin de Francesco Guardi

Au cours du XIXe siècle, l’île a été transformée en une maison de repos de la santé maritime, usage maintenu jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale.

À une époque, il y avait sur une église dédiée à San Vitale, qui possédait un crucifix célèbre, aujourd’hui conservé dans l’église de Malamocco, et un tableau de Titien, mais elle a été fermée en 1806 et plus tard détruite. Il n’en reste plus que le campanile pointu qui a été transformé en phare quand l’île a servi pour mettre les navires en quarantaine.

Au siècle dernier, Poveglia devint une maison de convalescence et de repos pour les personnes âgées jusqu’à ce que, en 1968, elle a été abandonnée définitivement.

Aucun article de journal rapporte que des médecins se soient suicidés sur l’île de Poveglia en se jetant du haut du campanile. Mais les articles des journaux de l’époque et les archives de Venise ne recèlent aucun évènement qui aurait pu expliquer les fantaisies reportées dans les légendes qui courent sur l’île.

Enfin, pour tout découvrir, en français, et participer à votre manière, voici la page Facebook en français : Les amis de Poveglia per tutti

Photos Christophe Blaise :

isola maledetta di Poveglia

Po2

Po3

Po4

19 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. ytaba36
    Avr 20, 2014 @ 00:55:54

    Thank you for this clear explanation about Poveglia.

  2. duplantier
    Avr 20, 2014 @ 08:16:04

    Je ne crains pas les fantômes ! Je maintiens donc ma participation à ce projet d’achat collectif !!!!

  3. Stephan van der Stegen
    Avr 20, 2014 @ 11:02:07

    Merci pour ces explications !

  4. Rétrolien: Rialtofil aderisce alla sottoscrizione per l’isola di Poveglia | Rialtofil
  5. Rétrolien: Poveglia : Souscrivez maintenant ! | Olia i Klod
  6. La plume et la page
    Avr 30, 2014 @ 21:33:18

    J’espère que les Vénitiens pourront l’acquérir.
    Merci pour ces explications!

  7. Yvette Beghon
    Mai 01, 2014 @ 17:10:23

    Poveglia doit appartenir à VENISE

  8. Jean-Michel Dumay
    Juin 11, 2014 @ 15:23:59

    J’aimerais avoir des liens avec d’autres vrais historiens sur la question…qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son. Sinon on a le choix rebutant entre le négationnisme tranquille et les comportements excentriques….
    Le fait est que cette île est désertée depuis pas mal d’années, et aucun argument sérieux ici pour nous dire pourquoi. Bien sûr les bâtiments en ruine sont devenus un danger évident pour les visiteurs. Mais c’est le serpent qui se mord la queue.

  9. oliaiklod
    Juin 11, 2014 @ 15:38:48

    La majorité des îles de la lagune, qui étaient domaines militaires depuis l’occupation autrichienne, ont été abandonnées par l’État italien dans les années 80 et 90.
    Elles sont vendues, ou mises en concessions petit à petit, et le plus souvent, récupérées par des « investisseurs anonymes » ou des inconnus, prêtes noms pour des organisations criminelles ou des élites corrompues.
    Pour donner à nos lectrices et lecteurs une histoire qui ne soit pas altérée par les allégations des chasseurs de fantômes anglo-saxons, nous avons travaillé à partir de nos propres recherches aux archives de Venise, et aussi en croisant nos informations avec des professeurs de l’Université Ca’ Foscari et Davide Busato qui nous semble être un « vrai historien », diplômé en tout cas, et originaire de la lagune…

  10. Jean-Michel Dumay
    Juin 11, 2014 @ 16:04:23

    Merci, mais…l’abandon de cette île en particulier, il vient d’où ? C’est justement un sujet peut-être plus vaste que l’île, et qui mérite une enquête. L’historien Davide Busato que je ne suis pas censé connaître est certainement intéressant, mais les conflits d’intérêts et autres histoires cachées méritent justement un éclairage qui manque, reconnaissez-le. Une cloche un son, au risque de me répéter !

  11. oliaiklod
    Juin 11, 2014 @ 16:22:52

    En réalité, l’île n’a jamais été véritablement « abandonnée » jusqu’au début des années 2000.
    L’Armée Italienne s’est dessaisi d’un certain nombre de ses possessions qui n’avaient plus d’intérêt stratégique de nos jours. C’est alors que l’île est devenue maison de repos.
    Un fermier cultivait les terres, il produisait d’ailleurs du vin dans toute la partie septentrionale, qui était un vaste vignoble. Quand il est mort, il n’y a pas eu de repreneur, c’est depuis que l’île est sans aucune surveillance.
    Le Magistrato alle acque avait entrepris des travaux, c’est pourquoi on peut voir des échafaudages sur la façade. Mais Silvio Berlusconi n’a jamais débloqué les budgets pour les réaliser.
    Il y a peu, des travaux de consolidation des berges ont été réalisés pour 2 millions d’€uros.
    Nous sommes les seuls à raconter la véritable histoire de Poveglia (tout comme nous racontons, bribe par bribe, pas à pas, toute l’histoire méconnue de la lagune), car jusqu’à présent, cette histoire n’intéressait personne, et les gens se contentaient des fables inventées par les chasseurs d’esprits anglo-saxons…

  12. Jean-Michel Dumay
    Juin 11, 2014 @ 17:28:12

    Et bien voilà…comme vous dites, bribe par bribe, j’arrive à satisfaire avec vous ma curiosité. Je suis arrivé chez vous avec une insatisfaction marquée devant les différents liens sur Internet… Du délire total et médiatique au rigide « quant à soi » imbu de sa respectabilité. Voir wikipedia et compagnie…
    Je cherche la sincérité et l’amour de l’esprit des lieux, sous-entendu le respect des personnes décédées. L’amour humaniste de l’histoire, si je dois trouver une formule. Merci de m’accueillir avec cet esprit.🙂

  13. oliaiklod
    Juin 11, 2014 @ 18:18:19

    Merci🙂
    Nous avons cru, au départ, que nous ne ferions jamais des personnes crédibles, car pas de « vrais historiens » (pas diplômés universitaires comme tels)…
    La mise sous les feux de l’actualité nous a amené à faire de nouvelles recherches, plus poussées, mais plus sur l’histoire ancienne de Poveglia, à l’époque où elle était un peu comme une ville libre, avec son gouvernement. Nous avons un peu négligé l’histoire « récente », car on ne peut encore la trouver aux archives… mais il est vrai que cela fait partie de l’histoire… nous interrogerons les anciens😉

  14. Jean-Michel Dumay
    Juin 11, 2014 @ 19:07:08

    C’est très bien, et cela a finalement une « saveur authentique » la parole des anciens, et ça, ce n’est pas forcément l’esprit des médias courants. Raison de plus pour continuer….A bientôt !🙂

  15. Michel
    Juin 13, 2014 @ 22:04:13

    Bonjour Merci de ces recherches intéressantes. Toutefois comment expliquez vous l’inscription sur le cube en pierre « Ne fodias vita functi contagio requiescunt MDCCXCIII »? Sans tomber dans tous les délires racoleurs, êtes-vous bien sûr que l’îles n’a pas servie de Lazzaretto? (Je la connais assez bien pour l’avoir beaucoup filmé.)

  16. oliaiklod
    Juin 13, 2014 @ 22:13:02

    L’île de Poveglia n’a jamais été utilisée comme lazaret !
    Mais, et il nous semblait avoir été clairs sur ce sujet, comme espace de quarantaine pour les navires qui étaient suspectés d’avoir un équipage contaminé, ou des marchandises peuplées de rats porteurs de la peste. D’où le sens de l’inscription qui signifie que « les contaminés ne creuseront pas [des nouvelles tombes] pour des morts. »

  17. Victoria
    Juil 11, 2014 @ 12:18:10

    Je viens de tomber sur votre article et je me posais une question. On nous sort souvent des photos de squelettes des soi-disant victimes de la peste qui ont été enterrés sur l’île. Par exemple : http://www.planetecampus.com/wp-content/uploads/2014/04/peste3214786991_1_7_Hlh6GWwx.jpg http://www.leblogdeletrange.com/wp-content/uploads/2013/10/Poveglia-Island-Graveyards.jpg pensez-vous que ce soit de vraies photos de l’île ou bien des fausses que des personnes ont fait passer pour des photos de Poveglia ? Se peut-il que ce soit des anciens habitants de l’île qui y ont été enterrés ? Il reste ce point encore à éclaircir. Merci pour l’article en tout cas.

  18. oliaiklod
    Juil 11, 2014 @ 20:56:21

    Des fouilles de ce genre avaient été réalisées au Lazzareto Vecchio. Les îles où il y a eu des fosses communes dans la lagunes sont connues.
    Ces photos peuvent avoir été prises n’importe dans la monde, sauf à Poveglia, c’est de la manipulation que l’on trouve en abondance sur des sites anglo-saxon de gens un peu perturbés…

  19. Rétrolien: La véritable histoire de l'île mau...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :