Palazzo Falier Canossa

Le palais donne sur le Grand Canal, à l’angle avec le Rio del Duca. On y accède à pieds par la calle Vitturi o Falier, au numéro civique 2906 de San Marco, derrière la chiesa San Vidal.

Pour ne pas le confondre avec l’ancien palais du doge Marino Falier, décapité pour trahison, et aujourd’hui transformé en hôtel, les vénitiens l’appellent palazzo Falier Canossa.

Le bâtiment a été commandé par la famille patricienne Faliero, qui a en gardé la propriété jusqu’à l’extinction, au siècle dernier. La découverte miraculeuse du corps de Saint-Marc en 1094, illustrée par Tintoret dans une de ses toiles, s’est produite alors qu’un illustre ancêtre de cette famille était doge : Vitale Faliero.

En 1492, le propriétaire du palais était Francesco Faliero, il a été condamné cette même année à la réclusion à vie dans l’île de Chypre. Il avait en effet proposé au Conseil des Dix de donner cent ducats par an aux patriciens les plus nécessiteux et selon les calculs effectués par les Dix la somme totale à leur à allouer aurait été soixante-dix mille ducats, un chiffre jugé ruineux.

Giovanni Faliero, son père, reste dans l’histoire pour avoir fait faire des études à Antonio Canova. Enfant, Canova travaillait comme garçon de cuisines dans la maison des Falier à Pra-dazzi di Asolo, et Giovanni, l’ayant vu un jour modeler un lion de beurre l’envoya à Venise. Plus tard, Antonio Canova créa pour Giovanni Falier le groupe de Dedalo e Icaro aujourd’hui exposé au Museo Correr.

Après la vente, le bâtiment passa aux mains d’une famille noble originaire de Vérone, les Canossa qui sont toujours les propriétaires actuels.

Palazzo Falier Canossa vu depuis l'Accademia

Le palais est connu de tous les touristes qui empruntent le Grand Canal, ou attendent le vaporetto au pont de l’Accademia, par sa façade avec ces deux grands jardin d’hivers que l’on nomme à Venise liagò : deux grandes loggias de bois, fermées par des vitrages.

Peu nombreux sont les élus qui ont pu entrer dans ce beau et orignal palais, qui est pourtant ouvert, parfois, pour des expositions. On entre dans le palais, coté entrée de terre par un joli petit jardin verdoyant et calme, bien que l’on soit si près de Canalasso et d’un des ponts les plus fréquentés de la Sérénissime.

Le jardin du palazzo Falier Canossa

Pour agrandir l’espace, on a ménagé des sortes d’alcôves de verdure sur le mur de la calle couvert avec du faux jasmin, Trachelospermum jasminoides et de la vigne vierge de Virginie, Parthenocissus quinquefolia, avec pour fond, de grands miroirs… des miroirs pour agrandir un jardin, en voilà une bonne idée pour notre petit jardin à Venise😉

Le jardin du palazzo Falier Canossa

Le jardin du palazzo Falier Canossa

Le jardin du palazzo Falier Canossa

Ces quelques photos d’un des jardins secrets de Venise sont un petit avant goût de la série que nous vous proposerons tout le long du mois de mai.

Les vielles carnes qui sévissent régulièrement sur les forums de fossoyeurs du tourisme à Venise, racontent que nous ne somme pas les auteurs de nos photos… elles n’ont qu’à regarder de plus près certains messages subliminaux cachés dans nos photos et qui prouvent bien le contraires !

Le jardin du palazzo Falier Canossa

La maison familiale a été construite dans la première moitié du XVème siècle. La façade est légèrement en retrait et vraiment inhabituelle, contraire à la tradition de tripartite, typique de beaucoup de bâtiments vénitiens : elle est en effet séparée par deux liagò caractéristiques, qui flanquent la grande polifora centrale. On a cru pendant longtemps qu’elles étaient des ajouts ultérieurs, juxtaposés à la construction pendant la restauration XIXème siècle qui en a profondément changé l’apparence, mais aujourd’hui, nous pouvons confirmer qu’ils remontent au XVème siècle. Le bâtiment à été surélevé au cours de la première moitié du XIXème siècle, avec l’ajout d’un grenier en mezzanine.

Dans les années soixante du XIXème siècle l’un des appartements sont situés dans cette nouvelle mezzanine de l’immeuble a été loué par le jeune écrivain américain William Dean Howells, envoyé à Venise par Abraham Lincoln comme consul des États-Unis. Il y resta jusqu’en 1865 , et plus tard a publié un livre sur la vie vénitienne, réel best-seller de son temps. Une plaque de marbre sur le côté de l’immeuble donnant sur la calle Vitturi commémore le séjour de Howells.

Les intérieurs sont particulièrement précieux, avec une salle à manger décorée de miroirs et de stucs dorés.

Mais vous êtes toujours dans le jardin ! Vous voulez entrer voir l’intérieur ou non ?

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Palazzo Falier Canossa

Bibliographie :

Marcello Brusegan, I Palazzi di Venezia, Newton & Compton, Roma 2007

William Dean Howells, Venetian Life,

12 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. alainguiducci
    Avr 16, 2014 @ 08:24:28

    Waouh…!

  2. Annie Vannoni
    Avr 16, 2014 @ 08:33:48

    Géniale l’idée des miroirs dans le jardin ! Je connais un petit jardin à la Giudeca qui va la reprendre cette bonne idée. Mais cela n’est pas l’essentiel. Je reviens de Venise (à la Giudeca) après 2 semaines de beauté, de bonheur de vivre, sans télé, sans internet et débarrassée de l’hystérie des municipales et je découvre le mauvais feuilleton dont vous faites les frais. Défendez-vous car ces « conneries » polluantes comme ceux qui en sont à l’origine ne retirent rien au travail que vous faites (et quel bon travail !).
    Les cons nous cernent, c’est bien connu, on ne peut les éviter. Nous sommes nombreux à vous apprécier et vous soutenir.
    Fidèlement à vous.

  3. Blandine
    Avr 16, 2014 @ 09:34:58

    Le prince charmant a donc un palais sur le grand canal.
    Merci pour avoir partagé ce moment de rêve !

  4. Françoise
    Avr 16, 2014 @ 09:43:29

    J’y suis entrée lors de la biennale 2013 ! Le vide complet … mais le bâtiment et le jardin valent à eux seuls la peine d’y pénétrer. Merci pour cet article qui m’en a appris davantage, ainsi que pour les photos !

  5. oliaiklod
    Avr 16, 2014 @ 09:49:35

    L’étage qui est ouvert pour la Biennale est effectivement complètement vide.

  6. Muriel
    Avr 16, 2014 @ 11:48:30

    Merci pour ces photos qui nous permettent de voir l’invisible! Pardonnez-moi encore une fois, (c’est juste que je suis une lectrice attentive à vos articles), mais je crois qu’il y a une erreur : Antonio Canova (1757 – 1822) n’a pas été aidé par le père de Francesco Faliero mais par le sénateur Giovanni Falieri en 1768.
    Ou alors, c’est peut-être une erreur de frappe et Francesco Faliero n’était pas le propriétaire du palais en 1492? J’ai juste?

  7. oliaiklod
    Avr 16, 2014 @ 11:53:09

    Bon, je vais reprendre mes livres (en italien) et vérifier si j’ai fait une erreur… je vous dirai…

  8. Stephanie Dupont
    Avr 16, 2014 @ 17:59:43

    Magnifique ce palais… je l’adore !!!

  9. bernard poulet
    Avr 16, 2014 @ 18:31:16

    Merci encore une fois pour nous faire sortir des sentiers battus. Nous vivons (partiellement) à Venise depuis sept ans, mais nous sommes toujours bluffés par vos connaissances.

  10. Blaise
    Avr 17, 2014 @ 15:58:08

    Les chiens aboient,la caravane passe!
    Votre Blog est probablement le meilleur qui existe en langue française.
    Merci pour ces moments magiques.
    Bonnes Fêtes de Pâques.

  11. Giorgio
    Avr 17, 2014 @ 21:52:18

    (…] je consulte régulièrement et, jusqu’à ce jour, avec intérêt votre blog
    En lisant l’article sur le Palazzo Falier Canossa un texte a toutefois retenu toute mon attention.
    Les vieilles carnes qui sévissent régulièrement sur les forums de fossoyeurs du tourisme à Venise racontent que nous ne sommes pas les auteurs de nos photos…..
    D’entrée je me suis senti visé par ces quelques lignes [..]
    Vous avez utilisé « vieilles carnes » au pluriel, j’en déduis que d’autres blogueurs attentifs vous ont adressés la ou les mêmes remarques
    Carne, utilisé dans ce sens, est un mot fort… si on le précède de l’adjectif vieille, ces deux mots deviennent une insulte ! Attention à ne pas dépasser une certaine limite et ne pas glisser vers des propos insultants et belliqueux !
    Quant aux fossoyeurs du tourisme à Venise, je n’ai pas saisi le rapport entre les deux ! Je suis un amoureux de Venise et de sa région Veneto, depuis mon enfance, ville que j’aime, que je défends et que je respecte profondément, j’y suis attaché de cœur et de MÈRE…. alors je ne vous permets en aucun cas cette méchante allusion ! Tempera la lingua quando sei turbato.[…]
    A buon intenditore poche parole
    Giorgio CH

  12. oliaiklod
    Avr 17, 2014 @ 22:10:37

    Nos propos ne s’adressaient pas à nos lectrices et lecteurs, dont beaucoup sont bien plus érudits que nous sur le sujet.
    Vous avez oublié que nous avons précisé « qui sévissent sur des forums de pseudo passionnés de Venise » et nous vison ces personnes qui échangent les trucs, contraires à la loi et aux bons usages, pour rentrer par tous les moyens dans des lieux privés ou pour prendre des photos là où c’est interdit.
    Dans un récent échange privé, nous vous avons expliqué pourquoi et comment certaines portes, de bien mis en vente s’ouvrent à nous. Ensuite, nous profitons bien souvent, et comme d’autres, des évènements vénitiens, et enfin, le bouche à oreille, les vénitiens chez qui nous sommes déjà allés qui nous font connaître à d’autres… bref, aucune photo n’a été prise sans le consentement des propriétaires.
    C’est cette fâcheuse habitude que nous fustigions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :