Ils vont sauver Venise

Une comtesse, un ancien champion, une libraire et la patronne d’une salle de sport… Ce ne sont pas des millionnaires, des savants ou des politiques. Pourtant, ils en sont convaincus – Enrica, Alberto, Cristina et Gloria –  ils vont sauver Venise !

Depuis toujours, Venise se bat contre l’eau, le vent et le sel. Aujourd’hui, il y a aussi le dépeuplement : 300 000 habitants au XIXème siècle, 45 000 actuellement. Heureusement, il y a des Vénitiens qui remuent ciel et terre pour sauver leur ville.

Thalassa

Hors des sentiers battus, Cristina la libraire a décidé de rendre vie à un Venise « off », celui qui ne figure pas sur les itinéraires touristiques. Elle fait ainsi le tour des artisans pour les convaincre d’accueillir des visiteurs. Avec elle, nous partons à la rencontre des petites mains de Venise : le fabricant de l’authentique chapeau de gondolier, le réparateur de gondoles… Nous poussons aussi les portes d’un lieu magique et d’habitude inaccessible au grand public : l’arsenal de la Sérénissime.

La comtesse Enrica connaît le « tout Venise ». L’un de ses amis nous ouvre les portes de son palais familial : une demeure superbe et gigantesque mais qui se détériore sans cesse, victime de l’érosion. En revanche, le palais d’Enrica est en bien meilleur état. Pour financer les perpétuels travaux d’entretien, la comtesse a divisé l’héritage familial en appartements. Et pour mettre un peu de vie dans ce musée à ciel ouvert, elle donne chez elle des leçons de cuisine haut de gamme pour touristes fortunés.

Se battre pour Venise, c’est aussi faire respirer les Vénitiens… leur offrir un peu d’espace vert. Alberto, l’ancien champion de voile, a obtenu la concession de la Certosa, une île à l’abandon. Objectif : en faire le jardin de Venise. Mois après mois, nous  assistons à la transformation de ce terrain vague en un merveilleux jardin public où les familles viennent pique-niquer dès les beaux jours.

Enfin il y a Gloria, une femme qui déborde d’énergie. Gloria s’intéresse plus aux gens qu’aux monuments. Elle tient une salle de sport en plein Venise et sur son temps libre, elle organise des colonies de vacances. Pendant une semaine, elle sensibilise les enfants aux traditions vénitiennes. Elle les initie notamment à la meilleure façon de « conduire » une gondole, c’est-à-dire debout avec une grande rame. Et en la matière, c’est une championne !

Vendredi 3 Janvier à 20h45 Programme France 3 Magazine de la mer – 2013 Durée : 1h50
Audio description
Présenté par : Georges Pernoud

Les autres diffusions Ils vont sauver Venise

  • Planète + Thalassa Samedi 4 Janvier à 09h15 Thalassa Ils vont sauver Venise
  • Planète + Thalassa Samedi 4 Janvier à 22h20 Thalassa Ils vont sauver Venise
  • France 3 Dimanche 5 Janvier à 02h40 Thalassa Ils vont sauver Venise
  • Planète + Thalassa Dimanche 5 Janvier à 20h45 Thalassa Ils vont sauver Venise
  • Planète + Thalassa Lundi 6 Janvier à 13h40 Thalassa Ils vont sauver Venise

7 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. RANLIAL
    Jan 03, 2014 @ 23:03:53

    Superbe émission !

  2. Michèle Golinvaux
    Jan 04, 2014 @ 00:25:43

    Je ne peux que dire la même chose !

  3. Stephanie Dupont
    Jan 04, 2014 @ 09:33:19

    D’ici en Italie je ne peux pas voir l’émission…. dommage,pour les droits de diffusion de France televison, est ce que vous savez ou se trouve Cristina la guide qui sort des sentiers traditionnels ?????
    Merci.. et bon week end !!

  4. oliaiklod
    Jan 04, 2014 @ 10:10:13

    Merci Stephanie… le week-end pour moi correspond au retour au travail, puisque je commence ma semaine après avoir merdé deux jours après l’administration vénitienne…
    Maria Cristina, pour le moment est seulement libraire ; pas encore guide (au printemps si elle a d’ici là les autorisations administratives). Sa librairie spécialisée marine se nomme Libreria Mare di Carta 222 Santa Croce, Venezia, VE 30135, Italie
    +39 041 716304.
    C’est également une maison d’édition.

  5. Renatadumont
    Jan 04, 2014 @ 11:41:31

    Une émission fort intéressante. Comme nous envisageons d’aller à Venise, nous irons trouver Cristina car cela nous permettra de visiter Venise autrement qu’en suivant bêtement la horde de touristes. Un tout grand merci

  6. marianne françois
    Jan 07, 2014 @ 16:15:01

    Emission entièrement axée sur une forme particulière de folklore (madame la comtesse fait son beurre, c’est le cas de le dire), qui n’a absolument rien à dire ( 5 minutes d’excavations en gros plan à Certosa, aucun intérêt) et, comme si cela ne suffisait pas, donne des informations totalement biaisées (voir No Grandi Navi) quand elle arrête pendant 20 secondes les cartes postales du Canalazzo. Aucun travail de documentation véritable, des personnages choisis pour la facilité… A FUIR ABSOLUMENT par ceux qui veulent savoir ce qu’est vraiment Venise.

  7. Rétrolien: Enrica Rocca, plus simplement | Olia i Klod

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :