Georges Sand, corte Minelli

George Sand est le pseudonyme d’Amantine Aurore Lucile Dupin, romancière et femme de lettres française, plus tard baronne Dudevant, née à Paris le 1er juillet 1804 et morte au domaine de George Sand de Nohant le 8 juin 1876.

George Sand eut de nombreux amants, et quelques passions qui l’influencèrent considérablement : l’écrivain Jules Sandeau, le poète Alfred de Musset, l’avocat Michel de Bourges et le musicien Frédéric Chopin.

L’histoire des amants de Venise, entre Georges Sand et Alfred de Musset est très connue, puis, le 29 mars, Alfred de Musset rentre en France ; Georges Sand l’accompagne jusqu’à Mestre.

Puis, elle fait, jusqu’au 5 avril, une excursion avec Pietro Pagello en Vénétie : Trévise, Castelfranco, Vicence, Bassano, Oliero, Possagno, Asolo…

Mais, nous vous emmenons, aujourd’hui dans une maison où elle vécu une autre histoire…

… pour cela, il faudra vous rendre tout au fond du ramo Minelli, pas très loin de La Fenice.

Corte Minelli

Là, vous découvrirez sur le mur d’une maison, une plaque de marbre avec une inscription :

QUI ABITO’ GEORGE SAND
NELL’ ESTATE DEL 1834 EVOCO’
L’ANIMA DI VENEZIA NELLE
LETTRES D’UN VOYAGEUR,
IN JACQUES, ANDRE, 
E LEONE LEONI

C’est la Ca’Mezzani, où habita George Sand.

Pietro Piagello, le jeune médecin qui avait soigné le jeune poète malade à l’hôtel Danieli habite l’appartement au dessous. C’est bien pratique.

George Sand, écrivaine sulfureuse, mangeuse d’hommes, est une parfaite maîtresse de maison doublée une hôtesse généreuse. Elle aménage l’appartement avec une habileté qu’admire le jeune médecin. “Quand elle n’écrivait pas, elle s’occupait volontiers des travaux ménagers pour lesquels elle manifestait un goût et une adresse remarquable. Elle voulut décorer elle-même toute une pièce de son appartement : rideaux, chaises, sofa. Je ne sais ce qu’elle aurait réussi à faire de sa main. Sobria, economa, laboriosa, era prodiga per gli altri

George Sand partage l’existence d’un groupe de jeunes vénitiens, gais, artistes, aimant la musique, la poésie et la peinture. Après les promenades, les visites aux amis de Pagello, bien installée, elle noircit du papier.

Ainsi que c’est écrit sur la plaque de marbre posée sur le mur de la maison, en trois mois, elle y termine André, rédige Jacques et les trois premières Lettres d’un voyageur.

Le 24 juillet elle quitte Venise avec Pietro Pagello.

Corte Minelli

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Stephanie Dupont
    Déc 22, 2013 @ 07:27:43

    Je l’aime bien cette corte Minelli a deux pas du trafic touristique mais toujours au calme !!!!.
    buona domenica !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :