Nelson Mandela, citoyen honoraire de Venise depuis 1987

La commune de Venise avait virtuellement donné les clefs de la ville à Nelson Mandela par délibération du conseil municipal de Venise, le 30 Mars 1987, alors qu’il n’était encore que le prisonnier 46664 de la prison de Robben Island.

Cette reconnaissance fut donnée à Benny Nato, le représentant en Italie du Congrès National Africain (ANC), parce que le leader sud-africain était toujours prisonnier dans la prison de Robben Island, où il purgeait une peine à perpétuité pour ses luttes contre l’apartheid. Avec ce geste, l’administration municipale non seulement réaffirmait son engagement contre le racisme, mais en même temps devenait une partie de ce grand mouvement international qui exigeait sa libération.

Mandela est venu à Venise en Septembre 2001, pour une visite privée.

Le 25 Septembre 2001, le maire de l’époque, Paolo Costa, et la présidente du Conseil municipal, Mara Rumiz, lui ont alors remis, en main propre, les clés d’or de la ville à l’occasion de son arrivée dans la lagune.

Tutte le volte che vorrà venire, potrà usarle lui avait alors dit l’actuel président de l’Autorité Portuaire. Nelson Mandela lui avait répondu avec un sourire, Vous devez savoir, monsieur, que ma femme et moi sommes très pauvres, nous pourrions être tentés de les vendre.

Nelson Mandela, citoyen honoraire de Venise

Nelson Mandela, citoyen honoraire de Venise

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. RANLIAL
    Déc 10, 2013 @ 08:35:50

    Venise a toujours été à « l’avance », à la pointe. En 1987, beaucoup de pays se taisaient sur Mandela, et Venise a fait ce geste magnifique !!! Très émouvant .
    Un grand merci pour cette info.
    Pour Paolo Costa, il a remis les clefs en 2001, alors pourquoi maintenant veut -il détruire Venise avec ses navires monstrueux …. Il a déjà assez d’or !!!
    Peut-être va t-il réfléchir et réagir et donc essayer de sauver Venise.
    Que l’esprit de Mandela lui apporte la réflexion.

  2. oliaiklod
    Déc 10, 2013 @ 09:16:31

    En effet, à cette époque, en 1987, la Grande Bretagne, l’Allemagne, pour ne citer que deux pays européens, et de nombreux chefs d’État considéraient Mandela comme un « terroriste ».

  3. Stephanie Dupont
    Déc 11, 2013 @ 08:58:05

    Citoyen du monde !!!

  4. oliaiklod
    Déc 11, 2013 @ 09:03:54

    Oui, mais d’un monde disparu, englouti.
    Aujourd’hui, apartheid et guerres de religions refont surface, sur fond de misère et de pillage du monde par une poignée de rapaces.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :