Venise, cortes (plus ou moins) secrètes

Nous avons suivi Stefano Gersich, notre guide vénitien dans les calli de la Venise secrète. Voici quelques cours, plus ou moins connues, parfois secrètes, et/ou privées qu’il nous a permis de découvrir et de partager avec nos lectrices et lecteurs.

Par contre, nous avons appris avec peine, que même un véritable vénitien a autant de difficultés que nous, pauvres « touristes étrangers ne pratiquant pas le dialecte » pour pénétrer dans les lieux désormais fermés par des grilles et protégés par des codes. Le lieux les plus secrets nécessitent le déploiement de beaucoup de diplomatie, quand on ne souhaite pas ressembler à ces voleurs d’images qui nous font honte et nuisent à la découverte de ces lieux.

Campiello Albrizzi

Campiello Albrizzi, dans San Polo, qui sert aussi de cour de récréation aux enfants de l’école voisine. Dans le mur d’une des maisons, une plaque avec un texte de Gabrielle d’Annunzio, expose une tête d’obus, vestige de la Première Guerre Mondiale (voir un article d’Anna Livia dans « Mes Carnets Vénitiens).

Corte Badoera

La Corte Badoera est située pas très loin du célèbre Ponte delle Tete, mais on ne vous en dira pas plus.

Corte Del Braso Nuo

Corte Del Braso Nuo

Corte Del Braso Nuo

Corte del Brasso Nuo dont le nom de « Cour des Bras Nus » pourrait se référer à un atelier ou un nom de famille (comme Braccioduro, Braccioforte)

Corte de Ca'Dario

La Corte de Ca’Dario, dans le sestiere de Santa Croce évoquée par Maïté dans Ma Venise

Campiello della stua

Le Campiello della stua dans le sestiere de Santa Croce (2314 – 2319). Stua est le mot du dialecte vénitien pour stufa. Dans les dictionnaires d’aujourd’hui : stufa, c’est la poële ; stufare, c’est cuire à l’étouffée, étuver. La stua était un lieu où il y avait toujours prêtes pour le bain, des bassines d’eau chaudes. On y soignait les pieds, on y faisait des massages… puis, ces endroits devinrent lieux de prostitution.

Corte S. Andrea

La Corte Sant’ Andrea dans le sestiere de San Marco (3982) est l’une de ces petites cours quasiment impossibles à dénicher sans une aide locale, presque inconnue de Venise, à quelques minutes seulement du campo San Benedeto (voir les photos de Luca et Daniela dans e-Venise et l’article de Fausto dans Alloggi Barbaria)

Corte Ca' Pesaro

Corte Cà Pesaro

Corte de la Carità

Corte de la Carità dans le sestiere de Cannaregio, avec une bonne table tenue par des amis (et des félins copains qui ne manquent pas de nous faire la fête à chacune de nos rencontres).

Corte del Calderer

Corte del Calderer, à  San Polo, avec son puits de marbre rose de Vérone, surmonté d’une belle ferronnerie. Elle est juste à côté du palazzetto Bru Zane. On notera le pavement ancien en terre cuite. La cour est devenu célèbre car elle a fait l’objet de plusieurs articles dans le meilleurs sites et blogs (e-Venise, Blue Oscar, Alloggi Barbaria, Venezia Emilia…) et son corolaire habituel : elle est devenue la proie des rapaces voleurs d’images, qui « font » la photo convoitée sans aucun respect des personnes qui vivent dans ce lieu.

Corte de palazzo

CS11

Cour privée riva degli Scahiavioni

Cour privée dans Castello

Nous ne vous indiquerons rien sur ces belles cours intérieures de belles maisons amies, car c’est strictement privé.

Corte Dolera

Corte Dolera dans le sestiere de San Polo.

Corte dei Santi

Corte dei Santi. Venise compte une quantité astronomique de saints, et au moins 3 Corte dei Santi : 311 Dorsoduro, 2074 Castello et celle du 3733 à San Marco, près de la Calle della Mandola, sur la photo.

Corte Peschiera

Corte Peschiera à Castello, cachée tout au fond du campo do Pozzi. Autrefois il y avait là aune antique piscina, ou pescheria. Il y eut à son sujet un différent entre le gentilhomme Marco Celsi et les patron de l’Arsenale et quelques voisins. Il existe dans le Codice del Piovego un jugement, en 1329, au détriment de Celsi. Il y est dit à propos de la « piscina, quae dicitur piscaria » qu’elle a été privatisée « post bersalium S. Martini inter arsenatum comunis, et possessiones D. Marci Celsi de confinio S. Trinitatis« .

Campiello del Remer

Campiello del Remer à San Polo, immortalisé dans l’excellent Mes Carnets Vénitiens. Chaque sestiere de Venise possède un campiello de Remer (le fabricant de rames)…

Campiello del Remer

… le Campiello del Remer de Cannaregio, non loin du pont des jouets, borde le Grand Canal. Outre la Taverna del Campiello Remer on peut y admirer un superbe décor ancien, un puits à section carré, un magnifique escalier extérieur, rehaussé de pierre d’Istrie sur la gauche et gothique en façade.

N’oubliez pas d’y être discrets et respectueux car le lieu est habité. Tout près d’une des rues les plus agitées de Venise, vous vous retrouvez là, dans une cour sans âge, d’une étonnante sérénité (sauf le matin, car elle est utilisée par les bateaux de livraisons pour approvisionner les nombreuses boutiques du secteur).

Corte dei preti

Corte dei preti à San Polo où l’on accède par un sottoportego discret à quelques pas de Campo Sant’Aponal, et où peu admirer une jolie loggia en bois (Il existe d’autre Corte dei preti dans les sestiere de Cannaregio, Castello…). Voir l’article de Fausto dans Alloggi Barbaria. C’est un endroit discret et très calme qui doit son nom à la présence, autrefois, de maisons habitées par des prêtres.

Corte del Tagiapiera

La corte del Tagiapiera dans le sestiere de Santa Croce est probablement une des plus belles une cours privées de tout Venise qui soit encore accessible à tous.* Espérons que nos lecteurs sauront la respecter et que les habitants de cet endroit merveilleux continueront à la partager avec celles et ceux qui sauront la trouver (car elle est bien cachée en réalité).

* La corte del Tagiapiera était libre d’accès, encore, quand nous avons écrit cette série d’articles sur les cortes secrètes, en mai. Mais depuis, elle est fermée par une barrière dissuasive et un panneau indique son caractère privé et l’interdiction d’entrer.

Nous allons terminer cette première partie de la découverte des cortes et campielli secrets de Venise en compagnie de Stefano Gersich par cette vidéo, postée par Loredana Spadon et qui va vous remémorer quelques histoires que nous vous avons racontées, avant de finir cette promenade dans cette fameuse corte del Taglapiera…

Nous avons volontairement mis nos découvertes dans n’importe quel ordre, afin que les vautours pilleurs de trésors vénitiens ne profitent pas de nos découvertes vénitiennes pour aller y voler des photos sans autorisation.

Ce n’est pas fini !

Notre découverte des cours secrètes de Venise va encore se prolonger, revenez bientôt …

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Stephanie Dupont
    Déc 06, 2013 @ 13:52:03

    Magnifique cette promenade… bon j’en connait quelques unes qui sont dans l’article..!!!… merci de se beau partage…

  2. oliaiklod
    Déc 06, 2013 @ 20:00:10

    L’idée, en complicité avec Stefano Gersich c’est de découvrir, au delà de ces cortes, des fragments d’histoires ainsi que la façon dont, certains ami-e-s, qui écrivent aussi des blogs sur Venise, ont vu les mêmes endroits.
    Histoire, pour une fois de faire mentir les mauvaises langues qui, à Venise, racontent que « tous les français qui écrivent sur Venise se connaissent et se détestent cordialement« …

  3. marie40
    Déc 07, 2013 @ 13:22:03

    Merci Claude. Moi aussi, j’ai reconnu certains de ces endroits découverts lors de mes pérégrinations dans Venise. Car, c’est cela pour moi, la découverte de cette merveilleuse ville : flaner, se perdre, se retrouver ou se re-perdre; découvrir ces petites places si intimistes que l’on n’ose faire du bruit, ces puits qui nous ramène à l’histoire de Venise.

  4. RANLIAL
    Déc 08, 2013 @ 10:42:48

    De beaux endroits reposants . Merci .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Tous les articles des derniers mois…

%d blogueurs aiment cette page :